AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Wiki  

Partagez | 
 

 L'Étoile Polaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: L'Étoile Polaire   Mar 28 Sep - 21:42:53

L’ Étoile Polaire

Personnages :

Clan du Printemps

Chef : Étoile Sombre, imposant chat gris tigré noir, Nuage de Griffe
Lieutenant : Rafale de Vent, chat gris foncé, Apprentie : Nuage d’Océan
Guérisseuse : Museau de Cristal, chatte siamoise

Guerriers :
Queue Touffue, vétéran blanc à la queue touffue
Éclair du Soir, jeune chat noir
Pelage de Lichens, chat brun et blanc
Plume du Phénix, chat roux
Croc Sanglant, chatte persane crème

Apprentis :
Nuage d’Océan, chatte blanche aux oreilles et pattes grises
Nuage de Griffe, chaton gris et blanc

Reines :
Goutte de Pluie, chatte gris perle aux yeux bleus, Chatons : Petit Sapin, Petit Pavot

Petits :
Petit Sapin, chaton écaille de tortue
Petit Pavot, chatonne écaille et blanche

Anciens :
Vielle Étoile, vielle chatte crème aux yeux jaunes
Pelage de Puces, chat écaille-gris

Clan de l’Été

Chef : Étoile de Lumière, chatte roux pâle
Lieutenant : Cœur de Soleil, chat crème au pelage long, Apprentie : Nuage Rose
Guérisseur : Écorce de Bouleau, chat blanc rayé de gris

Guerriers :
Patte Bleue, chat gris-bleu
Pelage de Brume, chat gris tigré
Perle de Diamant, joli chatte blanc et rousse
Poil de Campagnol, chat beige, Apprenti : Nuage Noir

Apprentis :
Nuage Rose, petite chatte roux pâle
Nuage Noir, grand chaton noir

Reine :
Rivière Sauvage, chatte écaille, chatons : Petit Saule & Boule d’Épines

Ancien :
Œil Blanc, vieux chat aveugle


Clan de l’Automne :

Chef : Étoile Brisée, chatte noire et grise
Lieutenant : Brise du Matin, chatte gris pâle
Guérisseur : Poil de Cerfeuil, chat brun tigré
Apprenti : Nuage de Croc, jeune chat beige et blanc

Guerriers :
Fleur d’Hibiscus, chatte rousse au museau et ventre blanc
Feuille d’Érable, chat roux foncé
Cœur de Marbre, chat noir et blanc
Perle de Sable, chatte grise

Apprentis :
Nuage Vert, chat brun et blanc
Nuage d’Herbe, chat brun tigré

Reine :
Cerise Rouge, chatte rousse très foncé, Petits : Boule de Poils & Petite Magie

Clan de l’Hiver
Chef : Étoile de Froid, chat blanc au pelage long
Lieutenant : Pelage d’Insecte, chat gris
Guérisseuse : Perle d’Argent, chatte gris pâle rayée
Apprentie : Nuage de Joie, chatte brune et blanche

Guerriers :
Cœur Noir, chat noir
Feuille de Lys, chatte écaille
Éclat de Cristal, vétéran au pelage bleu/gris, Apprenti : Nuage Nocturne
Lune Rouge, chat persan au poils roux très foncé

Apprenti :
Nuage Nocturne

Reine :
Fleur de Coquelicot, chatte crème



Clan des Ténèbres :
Chef : Diable, énorme chat noir aux yeux rouges
Sous-chef : Ombre, chatte grise rayée

Combattants :
Cicatrice, chat beige ayant pleins de cicatrices
Assassin, chat blanc au museau et pattes rougies par le sang, Jeune : Corbeau
Patte Brisée, anciennement dans le Clan de l’Été, chat à la patte cassée
Sauvage, chatte écaille lui manquant un œil
Brume, chat gris-bleu, Jeune : Nuit
Tentation, magnifique chat brun tigré, Jeune : Griffe

Jeunes :
Nuit, jeune chat noir
Corbeau, chat noir de jais (frère de Nuit)
Griffe, chat brun et blanc aux longues griffes

Mères :
Pluie, chatte au pelage gris pâle, Chaton : Hiver, chaton blanc aux oreilles et pattes noires
Perle, chatte blanche, Chatons : Vagabond, chaton brun tigré, Déchue, chatte grise pâle au museau et pattes blanches

Lois des Clans :
- Le guerrier à devoir de se battre et de servir son Clan, en respectant ces lois.
- Aucune pitié n’est tolérée. Les chats on le droit de tuer un intrus attrapé sur leur territoire.
- Les traîtres ne sont pas acceptés. Ils peuvent être tués, bannis, ou recevoir une punition du chef.
- La parole du chef fait loi.
- Les chatons faibles ou déformés peuvent être tués.
- Chaque pleine lune, il y a le Grand Rassemblement.
- Les apprentis doivent nourrir tout chat du Clan ne pouvant chasser, avant de pouvoir se reposer et manger.
- Seul les plus courageux pourront être nommés guerriers. Un apprenti faible peut être banni.
- Le mâle a le droit de s’accoupler avec la femelle de son choix. Même si celle-ci ne le considère pas comme son partenaire.
- La femelle à devoir d’avoir des chatons.
- Le lieutenant est nommé chef. Si les deux sont morts, le plus fort du Clan prendra la relève.

Note :
Cette histoire se passe bien avant Étoile de Feu. Les cinq clans sont sur d'anciens territoires. Les règles sont beaucoup plus dures : les faibles n'ont rien à faire dans un Clan. Le Clan des Étoiles n'existe pas, les chats sont livrés à eux-même, sous le terrible courroux du Clan des Ténèbres. Hiver, un jeune chaton, saura-t-il trouver le secret de la paix?



Prologue

(Clan du Printemps)

Dans le silence de la nuit, marchaient deux chats ; un grand mâle au pelage gris tigré, et une petite femelle siamoise. La forêt autour d’eux était calme. Peut-être un peu trop. Mais connaissant leur forêt, les deux chats en sortie nocturne se mouvaient avec assurance, entre les feuilles et les branches. Ils atteignirent une clairière, où un rocher gris brillait d’une lueur douce. La chatte au pelage siamois sauta avec adresse sur la pierre, et fut rejointe par le mâle quelques secondes plus tard.
- C’est une belle nuit, Étoile Sombre, déclara-t-elle.
- En effet, répondis le dénommé Étoile Sombre.
- Regarde donc comme la lune est belle, pleine.

Le ciel était noir, comme jamais il l’avait vu. Aucune étoile brillait dans le ciel, il ne pouvait percevoir ni la trainée laiteuse habituellement dans le ciel, ni la lune. Mais ce qu’il l’impressionnait le plus, c’était une étoile particulière, qui brillait au loin.
- L’étoile polaire? Demanda-t-il.
Il en était point sûr. L’étoile paraissait si grande, si rapprochée, si lumineuse… Sans détacher le ciel du regard, Museau de Cristal, la chatte siamoise, acquiesça d’un signe de tête.

Un étrange phénomène se produisit. L’étoile polaire, si évidente dans le ciel, fut traversée par cinq étoiles filantes, une à côté de l’autre, traçant cinq lignes éclatantes dans le ciel. Le plus étrange fut qu’à la place de disparaître de leur vue, les étoiles filantes fusionnèrent ensemble, leur queue devenant plus qu’une. Il jeta un coup d’œil inquiet à la guérisseuse, se demandant si elle avait vu la chose, mais elle fixa le ciel d’un regard vide. C’est alors qu’il comprit qu’une nouvelle prophétie allait être annoncée. Il attendit un instant, regardant le ciel à nouveaux, pour être sûr ne de pas avoir rêvé, mais les comètes qui avaient traversé le ciel étaient disparues aussi vite qu’elles étaient arrivées. Regardant à nouveaux la chatte blanche au museau gris, celle-ci chuchota, dans un murmure à peine audible :
- Une étoile vient de naître. Tout comme l’étoile polaire, elle guidera les chats jusqu’à la fin des ténèbres de la nuit.
- Mais aucun chaton n’est né ce soir dans notre Clan! La dernière portée datte de quelques semaines…
- Je ne sais pas. Vraiment, répondis la chatte, inquiète.

Étoile Sombre poussa un petit soupir, avant de baisser la tête dans un signe d’au revoir. Puis, il bondit du rocher avant de quitter la clairière. La chatte resta un moment à regarder les étoiles, puis déduisant qu’il n’y avait plus rien à voir, elle sauta du rocher. Et c’est alors qu’elle disparue dans la sombre forêt, comme si les ténèbres se refermaient sur elle.
Chapitre 1
Trois mois plus tard

(L’histoire se déroule à présent dans le Clan des Ténèbres.)

Dans le campement des chats du Clan des Ténèbres, le temps était à la fête. En effet, les journées froides de l’hiver s’annonçaient plus douces, le printemps allait arriver dans moins d’une lune. Malgré le manque de proies en hiver, le Clan des Ténèbres n’avait rien à craindre d’une attaque. Ce Clan était composé des meilleurs chats qui soient, ainsi que certains guerriers de Clans voulant fuir la misérable vie des Clans, qui étaient alors sous l’autorité des Ténèbres.

De la pouponnière sortit une femelle au pelage gris pâle, suivie d’un petit chaton d’environ trois lunes. Elle l’emmena vers le tas de gibier, et lui montra la viande.
- Allez, choisis-toi un morceau, il ne faut pas que tu restes à boire du lait toute ta vie!
- C’est bon, le lait! Protesta Hiver.
La chatte poussa un soupir, lançant un regard lui indiquant qu’il ne fallait pas discuter. À contrecœur Hiver renifla d’un œil critique toutes les proies avant de se choisir la plus grosse – un énorme souris dodue, faisant le quart de la taille du chaton. Il prit deux bouchées à pleines dents, avant de décréter que cela n’arrivait même pas à la taille du lait de sa maman. Fier, il retraversa tout le camp enneigé en direction de la pouponnière, avant de trébucher dans un gros tas de neige, tête première. Pluie, sa mère, fit un sourire amusé avant de commencer à manger le rongeur entamé. Le chaton blanc – à présent relevé - avait aperçut une feuille morte qui pendait à une branche basse, et essayai de l’attraper. Un grand mâle noir aux yeux rouges, Diable, était sortit de sa tanière, et se précipitai vers la femelle entrain de manger.
- Tu t’es prise la plus grosse proie, décréta t’il, agressif.
- C’est le petit, dit la mère, inquiète, en pointant du museau Hiver, qui n’avait pas réussi à décrocher la feuille et qui sautai encore et encore.
- Éduque-le. Je ne veux pas avoir de petits rafiots inutiles dans mon Clan. Souviens-toi de ce qui arrive à ceux-là…

Pluie se souvenait bien. Elle avait eu biens des chatons, auparavant, c’était une bonne guerrière – la meilleure du Clan, après Ombre – mais maintenant elle passait la plupart de son temps à la pouponnière, entrain d’élever les petits du chef du Clan. Son pelage se relevai un peu, mais elle n’osa pas montrer les crocs, ni de faire un autre signe agressif. Elle jeta un coup d’œil inquiet à son unique chaton, qui épuisé, était couché sur le dos dans la neige. Avec un léger coup de vent, la feuille se décrocha, avant de tomber dans la petite patte noire du chaton.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 




Dernière édition par Patte de feu le Mer 3 Nov - 1:19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mer 29 Sep - 21:38:04

Chapitre 2
Sortie sous la neige

- Prend garde! Je suis Vagabond, le chef du Clan des Ténèbres! Hurla un petit chaton gris tigré, avant de se lancer sur Hiver.
Celui-ci essaya de s’esquiver, mais Vagabond était trop rapide, déjà, il tenait le minuscule chaton blanc au sol. Hiver se débattit avec toute la force de ses petites pattes, mais il n’arrivait pas à s’extirper du matou gris deux fois plus grand que lui.
- J’ai gagné! S’exclama Vagabond, triomphal.
- Ce n’est pas juste! Et puis d’abord, c’est toujours toi le chef! Je ne peux pas le faire, pour une fois?
- Non, répliqua sagement le chaton, car je suis le plus fort!

Le chaton blanc aux pattes noires ouvrit la bouche pour répliquer, mais il ne parvint qu’à produire un gémissement, avant de s’enfuir vers Pluie, sa mère, qui les regardait d’un peu plus loin.
- Allons donc, dit-elle,amusée, arrêtez un peu de vous quereller!
- C’est lui qui a commencé,maman. Il dit qu’il est plus fort que moi, mais ce n’est pas vrai! Un jour, je deviendrais le plus fort guerrier, et le meilleur chef de tout le temps! Les autres auront peur de même prononcer mon nom!
La chatte eu un pincement au cœur. Et dire qu’elle ne savait même pas si le jeune chat aurait la possibilité de devenir guerrier, un jour. Elle répliqua :
- Ne dit pas des choses pareilles, Hiver. Si vous voulez, je vous emmène dehors.

Le visage du petit chaton s’illumina, après tout, il ne sortait pas souvent du camp. De plus, il allait découvrir la forêt enneigée pour la première fois. Aussitôt, il courra vers l’entrée de la pouponnière, trépignant d’impatience. Pluie s’approcha de Perle, l’autre mère qui dormait.
- J’emmène les trois petits dans la forêt, d’accord?
La chatte blanche marmonna un‘’oui’’ avant de se replonger dans un profond sommeil, et Déchue, la petite chatte grise de Perle s’approcha des deux autres chatons.
- En avant toute! S’exclama Hiver.
À la queue-leu-leu les trois chatons et la mère sortirent ensemble vers la forêt enneigée.

Le soleil brillait de ses rayons chauds, mais la température était encore froide, gelant les arbres blancs et répandant sur le sol une traînée de neige. La reine au pelage gris traversa le campement, et demanda à un guerrier massif qui parlait avec son novice.
- Brume! Viens-tu dans la forêt avec les chatons?
Le dénommé Brume jeta un coup d’œil vers la petite troupe, poussa un soupir et répondit :
- Bon. C’est d’accord. Nuit,tu m’accompagnes!
Le jeune chat noir hocha de la tête, en jetant un regard amusé aux chatons turbulents, qui étaient entrain de se bagarrer dans la neige. C’est ainsi qu’ils sortirent tous du camp, et se dirigèrent vers la forêt.

Les trois chatons avaient les yeux grands ouverts, et trop émerveillés pour parler, ils gambadaient autour des plus vieux. Brume huma l’air, ouvrant sa gueule, et Hiver en fit autant. Le chaton blanc se rendit compte qu’il y avait une odeur nouvelle dans l’air, sans savoir pourquoi, elle le fit saliver. Nuit, en bon élève, s’approcha d’un arbre en regardant quelque chose. Tout son poids était concentré sur ses pattes arrière, et d’un geste souple, il bondit. Un petit couinement se fit entendre,et déjà il ramenait sa proie : une souris bien dodue. Fier comme un paon,il la déposa aux pieds de son mentor.
- Pas mal, répondit le guerrier gris, n’ayant rien à redire sur la technique de chasse de Nuit.
Ce dernier pris la proie dans sa gueule, et continua à marcher en suivant le petit groupe. Peu après, ils firent une halte, et Déchue s’exclama :
- Regardez!
Elle essaya maladroitement de reproduire la scène de chasse, en fixant une feuille morte. La petite chatte grise atterrit juste dessus, le saisissant entre ses petites griffes.
- Bien! s’étonna Brume. Quel âge as-tu?
- Quatre mois!
Le mâle au pelage gris se retourna vers Pluie, et dit :
- Il faudrait bientôt les nommer apprentis. Dans un mois, au maximum.
La femelle acquiesça, mais jeta tout de même un coup d’œil inquiet vers son unique petit, Hiver, qui essayait de copier les deux autres en s’accroupissant maladroitement.
- Mais non! S’écria Vagabond,aidant son ami à se relever, regarde, il faut que tu t’accroupisses, en mettant tout ton poids en arrière, pas sur ton côté droit!
Gêné, le chaton blanc recommença, sans plus de succès, atterrissant tête première dans un tas de neige.

Tout à coup, on entendit un affreux aboiement, semblable à un gémissement de chat à l’agonie. Avec stupeur,Hiver se releva, demandant à sa mère :
- C’est quoi, ça?
- C’est un renard. Venez,cachez-vous! répondit-elle d’une voix inquiète.
Elle les emmena vers un tronc creux, à proximité, avant de dissimuler les chatons derrière un tas de feuilles. Hiver sentait à présent l’odeur de la bête à plein nez : le renard puait la mort. Son instinct lui fit hérisser le pelage, et avec Vagabond et Déchue, il épia la scène avec attention.

Brume n’était pas le plus grand des guerriers, mais il était massif et quand même imposant. Le pelage hérissé sur son échine lui donna l’air d’être quatre fois plus gros, et il s’avança vers le renard avec précaution. Il avait sûrement senti l’odeur des petits car il ne s’enfuit pas. Le guerrier gris lança un feulement comme dernier avertissement, avant de sauter sur le dos de l’animal. Il le mordit en plein dans le dos, et l’animal se retourna, furieux. Mais Nuit avait tout prévu. Dès que le renard se retourna, il lui donna un coup de patte en plein museau. Saignant de la truffe, le canidé ne recula pas, et au contraire s’avança vers la cachette des petits. Pluie surgit, écumant de rage. Elle mordit le renard dans la patte, mais fut projetée à quelques longueurs de queues plus loin. Elle se releva en boitillant, et s’avança vers les petits,pour les protéger. L’apprenti au pelage noir, voulant en finir, sauta sur le dos de la bête, pendant que Brume la tenait. D’un coup de dent au coup, et l’animal s’écroula, mort.
- Waow! S’exclama Déchue.Quand je vais être grande, je tuerai tout les renards qui seront sur mon chemin!
- Moi aussi! Argumenta Hiver.
Ils sortirent de leur cachette, victorieux. Brume demanda à son apprenti et à la reine si tout allait bien.
- Ça va, répondit Pluie, mais je crois que je me suis blessée la patte.
Nuit inspecta la reine grise,et pendant ce temps, les trois chatons jouaient près du renard. Vagabond s’en approcha tellement, que lorsqu’une feuille tomba près de lui, il enfuit à toutes jambes en direction des guerriers.
-Tu t’es bien battu, déclara Brume à son apprenti, je pense qu’il est temps de te faire nommer guerrier.
Nuit ne put s’empêcher de cacher sa joie et sa fierté. Ses yeux pétillèrent de joie, et il prit beaucoup plus plaisir à la sortie qu’au début. Mais Pluie déclara qu’elle voulait rentrer.
- Assez d’émotions pour aujourd’hui!
La petite troupe quitta la carcasse du renard, et après une légère dispute pour savoir qui allait porter la souris au camp, les chatons décidèrent de la confier à Nuit, après tout,c’était lui qui l’avait chassé.

Lors du retour, la forêt était silencieuse, et plus sombre ; le soleil avait en effet baissé, et bientôt la nuit s’installait dans le ciel. Près du camp, Hiver poussa un cri d’émerveillement. Sa mère fit volte-face, croyant avoir faire à une autre bête,avait de constater que le petit avait vu un flocon tombant du ciel. Ses yeux étaient écarquillés, et il s’exclama :
- Mais ça tombe du ciel!
En effet, c’était la première fois que le chaton blanc aux pattes noires voyait de la neige tomber, n’étant pas très souvent sortit. Doucement, le flocon vint se déposer sur sa langue, et cinq minutes plus tard, il courrait après les cristaux blancs.
- Bon, dit Pluie, on rentre ou pas?
Hiver remarqua qu’ils étaient justes à l’entrée du camp, et se précipita à travers le tunnel de mousse et de branches. Dans le camp, tout était calme, la nuit était presque tombée, et la patrouille du soir n’étais pas encore revenue. Épuisés, la petite bande se dirigea vers la pouponnière.

En rentrant, Déchue et Vagabond sautèrent sur leur mère, Perle, et lui expliquèrent leur journée.
- Tu sais quoi, maman?Aujourd’hui, on a vu un renard! Pluie voulait nous cacher, mais moi, dit Vagabond, fier, je voulais combattre! Ils ont du me retenir pour ne pas que j’aille me jeter sur le renard et le faire fuir!
- Je n’en doute pas, répondit la chatte blanche. Allez, couchez-vous donc, maintenant, braves guerriers!
Le dire ne fut pas très utile, déjà, les chatons sommeillaient, roulés en boule contre leurs mères.



    Trouvée par ...

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Poussière d'Etoiles
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 7462
Date de naissance : 21/01/1995
Age : 22
Humeur : Toujours joyeuse !!!
Date d'inscription : 13/03/2010
Réputation : 89
Points : 5098


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Jeu 30 Sep - 14:33:27

si tu n'avais pas vu, je t'ai créé un sujet de commentaires Wink

_________________
Poussière d'Etoiles, la joyeuse, la folle, l'unique xD - et Admine, pour vous servir
Le Chapitre 19 de ma fic D'arc et d'épée est sorti, n'hésitez pas à regarder ! (:



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Ven 1 Oct - 21:51:20

[Oui, j'avais vu. Merci! =D]

Chapitre 3
Amis pour toujours


Depuis la sortie et la bataille contre le renard, les beaux jours se sont écoulés. Doucement, le soleil perçait la cime des arbres, et la neige commençait à fondre. Les proies se faisaient de plus en plus nombreuses, et la saison des feuilles nouvelles n’était pas loin.

Devant la pouponnière, Hiver et Vagabond, chatons de cinq mois, parlaient de leurs projets d’avenir.
- Je deviendrais le plus grand guerrier que les Clans aient connu! annonça le chaton blanc.
- Non! C’est moi, je serais le chef du Clan des Ténèbres! Rétorqua Vagabond.
- Je serais chef, et tu seras mon lieutenant!
Hiver se jeta amicalement sur son ami, avant de lui donner de petits coups de pattes. Mais ce dernier le reposa sans peine, en montrant ses petits crocs. Le chaton blanc n’abandonna pas, et se rua vers Vagabond. Au dernier moment, celui-ci fit un écart, et Hiver atterrit dans les fourrés. De loin, Ombre, la lieutenante, épiait la scène, ses deux yeux jaunes en fentes, braqués sur les petits. Le grand chaton au pelage brun rayé se dirigeait vers son ami, se demandant s’il n’avait rien. À la dernière seconde, Hiver sauta sur Vagabond, avant de lui taillader le ventre, griffes rentrées.

À ce moment, Ombre fila vers la tanière de son chef, mais les petits n’avaient rien remarqués.
- Tu es mon ami, hein? Demanda Hiver.
- Bien sûr, cervelle de souris!
- Alors, il faut faire le pacte de l’amitié!
Vagabond haussa des épaules, se demandant ce que son ami avait encore inventé, mais il obtempéra.
- Pose ta patte devant toi, dit sagement le chaton blanc.
Lorsque ce fut fait, Hiver récita des paroles, comme si il les avait apprises par cœur, mais avec une voix sage et mature.
- Vagabond, promets-tu de me protéger comme moi je te protégerais, de ne jamais me mentir, de ne jamais me dénoncer, même au péril de ta vie?
- Oui, répondit sérieusement Vagabond, comme s’il devait signer un contrat important.
- Oui, répéta Hiver, avant d’ajouter : Nous sommes maintenant amis! Amis pour la vie!
- Amis pour la vie!
Et le chaton posa sa petite patte noire sur celle, brune, de son amie.
Une lueur brillait dans les yeux des chatons, et ils se contemplèrent pendant un instant, comme si ce fut la première fois qu’ils se voyaient.

Pendant ce temps, Ombre était ressortie de la tanière de Diable, et appela Vagabond.
- Moi aussi? Demanda le petit chat blanc aux pattes noires.
- Non. Vagabond et Déchue seulement.
Hiver se demanda bien qu’est-ce que la lieutenante voulait dire à ses amis, et tête basse, il retourna à la pouponnière.
Celle-ci fut vide, et il se dit que sa mère était surement sortie chasser avec Perle, alors il s’assit sur sa litière, et joua mollement avec une boule de mousse, tout en réfléchissant. Pourquoi il ne pouvait pas savoir de quoi il s’agissait? Après tout, il n’était plus un chaton maintenant! Écumant de rage, il mordit dans la boule de mousse avec laquelle il jouait pour se défouler. Il la secoua pendant un instant, avant de se coucher, épuisé.

Tout à coup, les deux chatons entrèrent, une lueur dans leurs yeux. Le sourire au lèvres, Déchue s’approcha d’Hiver.
- Devine quoi! S’exclama la jeune chatte.
- Quoi? Répondit-il d’une voix terne.
- On va être nommés apprentis!
- Moi aussi?
- Eh bien… Diable ne t’as pas mentionné…
C’était comme si le monde s’écroula autour de lui. Déchue et Vagabond, du même âge, allaient êtres nommés apprentis, sauf lui! Quelle injustice! Hiver feula, avant de sortir de la pouponnière à la course.

Il n’avait aucune envie de parler à quelqu’un, il voulait juste partir! Peut-être que d’autres chats apprécieraient sa valeur! Après tout, il écoutait bien les règles, il était sage et se chamaillait pas trop, comme Vagabond! Traversant la forêt mouillée par la neige fondante, il s’arrêta un instant. Une odeur qu’il avait connu une seule fois lui chatouillait le nez. Une souris! Et s’il l’attrapait? Il pourrait la montrer à son chef et devenir novice lui aussi!

Comme il avait vu faire Nuit, il s’accroupit, mettant tout son poids sur ses pattes arrières. D’une démarche bien maladroite, il s’approcha bruyamment de la souris. Malheureusement, elle entendit le chaton turbulent, et s’enfuis en poussant un couinement. D’un brusque bond, Hiver sauta sur la proie, mais celle-ci était déjà enfuie, et il se cogna la tête sur l’arbre le plus proche. Le choc lui donna les larmes aux yeux, mais sa détermination ne fléchis pas. Il passa le reste de la matinée à courir après les proies, mais sans succès. Chaque fois, l’oiseau s’envolait, ou la souris décampait.

C’est lorsque le soleil eu dépassé son point le plus haut, qu’il trouva une petite souris grignotant une graine de tournesol. Il bondit dessus lorsque celle-ci tourna la tête, et le chaton blanc l’attrapa entre ses petites canines blanches. Il mordit dans le coup du rongeur, avant de repartir, content d’avoir attrapé une proie.

Mais il y avait un problème : après avoir passé sa journée à vagabonder, il ne savait plus du tout il était où. À présent, il était à l’orée de la forêt, et il pouvait distinguer des marais sur sa droite. Le chaton commença à paniquer, il s’était perdu. Je suis où, pensa-t-il. Que faire? Où aller? Deux-trois minutes après, il se détendit et commença à réfléchir. Si ici il y a des marais, alors le camp devrait être en sens inverse, non? Il se félicita d’avoir pensé à ce plan, et commença à rebrousser chemin.

Le soleil commençait à se coucher, et l’abri qu’offrait les arbres cachait toute lumière, déjà, il faisait noir. Hiver commença à courir, de peur de rencontrer tout animal dangereux, et à la pensée du renard, il se dépêcha encore plus. Mais la souris était beaucoup trop lourde pour lui, et c’est avec misère qu’il retraversa la forêt. Il entendit une chouette hululer, et s’affola, étant sur qu’un monstre se cachai derrière un arbre, près à l’attaquer… Puis il se dit que cet endroit ne ressemblait à rien de ce qu’il connaissait mais il se trompait ; Enfin, il senti l’odeur tant apprécié de son Clan, et son courage revint. Il recommença à courir, avant de traverser l’entrée de mousse, lichens et branches.

Le camp était calme, la plupart des chats dormaient, certains finissaient de souper. Près du Promontoire, le chaton blanc reconnu Diable, Ombre et… sa mère!
- Maman! Cria-t-il, laissant tomber sa proie.
Celle-ci le remarqua, et accouru vers lui, le léchant partout.
- Mon chéri! Où étais-tu donc passé! Qu’est-ce qui t’a pris? J’ai cru qu’un animal t’avait attrapé!
- Je suis allé chasser, répondit fièrement Hiver. Regardez, j’ai attrapé une souris!
Les yeux de Diable se firent encore plus rouges que d’habitude, et le chaton sentit qu’il allait exploser. Le chat noir émit un terrible feulement, avant de tonner :
- Espèce d’idiot! Tu fous le camp une journée pour nous rapporter un petit mulot? Tu n’as pas idée de ce que tu viens de commettre! Les chatons n’ont aucun droit de sortir du camp, surtout sans surveillance! Et après tu t’étonnes que tu ne sois pas apprenti? Tu n’es qu’un petit chaton faible, qui n’écoute même pas les règles! Va te coucher, je veux te voir devant le Promontoire aux premières lueurs de l’aube demain matin!

Devant ce discours, Hiver avait littéralement rapetissé sur place, avant de devenir une petite boule informe recroquevillée. Sans se faire prier deux fois, il s’enfuit vers la pouponnière en poussant un gémissement plaintif. Se choisissant une petite litière seule, il réfléchit.
Pourquoi? Pourquoi tout ça? Pourquoi ne suis-je pas apprenti? Pourquoi suis-je plus petit, plus faible que les autres?
Tant de questions, si peu de réponses… Mais le chaton fini quand même par s’endormir, épuisé.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Dim 3 Oct - 23:51:14

Chapitre 4
Nouvelles tâches

Le soleil brillait de ses rayons doux, traversant le rideau de feuilles de l’entrée de la pouponnière. Hiver se sentit terriblement seul, malgré la présence de ses deux amis, ainsi que des deux mères, qui dormaient tranquillement un peu plus loin.

Après avoir passé quelques coups de langue sur son pelage blanc, il sortit de l’antre. Dans le camp, ce qui restait de neige se mêlait à la boue, et certains arbres proches commençaient à avoir de petits bourgeons. La patrouille de l’aube se tenait prête, devant le tunnel de branches et de mousse, et même certains guerriers déjeunaient. Anxieux, le chaton s’approcha du Promontoire – un énorme rocher noir – et attendit. Qu’allait-il faire? Allait-il être banni? Son pelage court était néanmoins hérissé sur l’échine, et redoubla lorsque Diable s’approcha. Il regarda Hiver d’un air mauvais, avant de feuler :
- Tu veux être apprenti, hein? Alors je vais te montrer ce que fais un apprenti! Tu te lèveras à l’aube, afin de changer toutes les litières du camp, et d’en rapporter de nouvelles. Il faut aussi renforcer les murs du camp! Seulement après ça, tu auras le droit d’aller te coucher. Vas-y. Tout de suite.

Mais le chaton resta là, stupéfait. Comment Diable osait-t-il lui donner toutes ces corvées? C’était totalement injuste! Il avait écopé non seulement des devoirs d’un jeune, mais il n’avait pas le droit à l’entraînement! Hiver se retint de feuler, et alla inspecter la tanière des apprentis. À la vue des litières, le chaton fus horrifié. Elles n’avaient pas été changées depuis des jours! Il allait devoir remplacer entièrement, quelle besogne!

Il se dirigea vers la forêt, et chercha un endroit où trouver de la mousse. Malheureusement, en à la saison des neiges, la mousse poussait rarement, sans compter de devoir trouver de l’herbe et des fougères. Pour la première fois, la forêt lui paraissait énorme et inconnue, elle était dense et ses arbres tellement collés qu’ils coupaient toute lumière. Dans une petite zone de soleil, il trouva quelques fougères ayant percés la neige. Chic! Il se précipita afin de couper les tiges et de les rapporter au camp. Mais elles étaient bien trop lourdes pour lui! Il dut faire plusieurs allés et retour, et fut content lorsque la tanière des apprentis avait de la litière bien fraiche.

Maintenant, les murs, se dit le chaton, intérieurement. Des branches, il y en avait partout, mais souvent trop grandes pour les transporter, et les couper était impossible. Mais il parvint à trouver quelques branches idéales, et les plaça en arrière de la tanière des guerriers, là où le mur se faisait plus mince.

Il finit son travail lorsque le soleil fut proche de laisser place à la nuit. Enfin, pensa-t-il. Une bonne nuit bien méritée! Mais lorsqu’il fut sur le bord de rentrer dans la pouponnière, le chef au pelage noir lança un appel.
- Tout les chats sont invités à venir vers le Promontoire!
S’installant un peu en retrait, Hiver fixai deux petits chats qui avaient leur pelage biens lustré, en compagnie de deux guerriers. Les chats se turent brusquement, après un regard menacent de la part de Diable, et il clama :
- Nuit, Corbeau, Approchez-vous.
Les yeux des deux frères au pelage noir brillaient, comme des étoiles. Ils se firent un passage au travers de la foule, avançant fièrement, la tête haute.
- Chers jeunes, vous avez remplis votre mission fièrement, et au-delà des limites d’un jeune. Sans aucune pitié, vous vous êtes battus bravement pour éliminer les traîtres et les indignes, vous êtes prêts à rejoindre les guerriers. Êtes-vous prêts à vous battre comme eux, à faire régner votre Clan par-dessus de tous les autres?
- Oui, répondirent-ils d’une seule et unique voix.
- Alors, vous partirez comme la coutume le dit, et à votre retour, vous serez nommés guerriers.
Il sauta du Promontoire, afin de donner un coup de dent dans l’oreille des deux chats. Quelques gouttes de liquide rouge perlèrent au sol, et Hiver savait que cela représentait le sang versé pour atteindre ce rang ultime, et le sang… qui sera versé.
L’immense chat noir remonta sur le rocher noir, et des murmures se firent dans l’Assemblée. Les amis et parents des jeunes chats s’approchèrent et chuchotèrent quelques ‘’bonne chance’’, et Nuit et Corbeau quittèrent le camp. Selon la coutume, les aspirants guerriers devaient quitter le camp, et pendant quatre aubes, vivre dans la forêt. Habituellement, les chats essaient de tuer un grand nombre de prédateur, tels que les renards, blaireaux et serpents, pour prouver leur valeur. Il est accepté de tuer un chat de Clan ou Solitaire pendant ce temps, mais seulement si celui-ci est à l’intérieur des terres. La pitié n’est pas une arme du guerrier, comme le dit Diable. C’est d’ailleurs le seul qui a tué deux chats, lors de son pèlerinage. C’était le meilleur guerrier que le Clan des Ténèbres ai connu. Ombre, Assassin et Sauvage avaient eu aussi la chance de tuer un ennemi. Malheureusement, Sauvage s’en venait vielle, et sa vision se détériorait rapidement, avec un seul œil. Le chaton blanc avait entendu dire que dans les autres Clans, il y a un rang d’ ‘’Ancien’’ pour les plus vieux, mais ici, ceux qui n’étaient plus capable de se battre quittaient le camp, il n’y avait aucune place pour les faibles… comme moi, rajouta Hiver.

Mais Diable rappela les chats à l’ordre, et lança un nouvel appel.
- Vagabond, Déchue, venez.
Tremblants, les deux chatons avaient l’air d’avoir rétréci. Ils s’approchèrent furtivement du grand rocher noir, n’osant pas regarder leur chef dans ses yeux.
- Jeune Vagabond, tu es un chaton hors du commun, grand et fort. Jeune Déchue, tu es une chatonne douée et intelligente. Êtes-vous près à accepter notre noble code – celui de ne jamais trahir votre Clan, de vous entraîner fort afin de devenir de grands guerriers?
- Oui, répondit Vagabond, d’une voix assurée.
- Oui, répéta Déchue, dans un petit couinement excité.
- Alors, vous êtes près à rejoindre les jeunes.
Perle s’approcha de ses chatons, afin de les féliciter, et, lentement, les chats se dispersèrent, revenant à leurs activités. Sans avoir félicité ses amis, Hiver retourna vers la pouponnière, tête basse.

Il se sentait de plus en plus malheureux… Sans amis… Sans rien… La pouponnière se faisait étrangement vide, sans sa mère et sans Perle, qui avaient rejointes les combattants. Mais il fut surpris de trouver Plume, une jolie chatte au pelage brun, appartenant anciennement au Clan de l’Hiver. Elle lui jeta un coup d’œil méchant, avant de déclarer :
- J’attends des petits. Tu dors encore ici, toi? Franchement… un cas désespéré, dit-ont. Mais d’habitude, les faibles ne sont pas invités à rester dans le camp, ils on tendance à disparaître vite…
Elle poussa un petit soupir, avant de se rouler en boule dans une litière. Sans avoir le cœur de lui répondre, Hiver se coucha sur sa litière, et même si des tas de questions le tourmentaient, il s’endormit vite…


_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Jeu 7 Oct - 1:44:52

Chapitre 5
Nouvelle vie?


Plusieurs aubes minèrent, et Hiver continua ses tâches, sans rouspéter, mais une profonde jalousie était ancrée en lui, et il ne reparla plus à ses anciens amis. La saison des feuilles nouvelles revint, annoncée par les bourgeons ainsi que la neige fondante.

Hiver se réveilla lentement, par les doux rayons de soleil qui traversaient le rideau de lichens. Il avait alors fait un drôle de rêve ; il filait dans la nuit, dans une forêt aux nouvelles odeurs qu’il ne connaissait pas. Après tout, ce n’est qu’un rêve, se dit-il. Mais quelque chose lui dit que cette journée allait être palpitante, et c’est avez réticence qu’il se dirigeait vers la tanière des guerriers.

Pénétrant doucement, car certains dormaient encore, il remarqua qu’il avait remplacé les litières le soir même. Elles étaient encore fraîches. Il fit le tour du camp, mais aucune litière n’avait besoin d’être changée, et avec joie il remarqua que les parois du camp étaient déjà bien solides. Chouette, une matinée de congé!, s’exclama-t-il, avant de se précipiter vers le tas de gibier.

Il se prit une bonne souris à la chair tendre, et alla la manger juste en avant de la pouponnière. Ce goût lui semblait si bon aujourd’hui! Tout avait l’air d’aller mieux! Après ce copieux repas, il s’allongea sur un petit carré d’herbe sèche, et contempla les nuages, essayant de leur trouver des formes.

Tient, celui-ci, on dirait une vipère! Ou celui-là, une grosse fleur! D’un air rêveur et à moitié endormi, une voix brusque le tira de son demi-sommeil.
- Hiver! Que fais-tu là?
Le chaton se releva vivement en entendant la voix de son chef, et adopta un air soumis. Qu’allait-il lui faire? Il n’avait pas enfreint les règles! Sous la peur d’être punis, il bredouilla :
- Litières chang...changées… Murs so…lides.
Diable le regarda de ses yeux rouges, mais parut se radoucir. Il resta un moment pensif, sans décrocher son regard du petit. Il poussa un soupir, avant de déclarer d’une voix un peu trop faussement joyeuse :
- Bon, tu as fait du bon travail. Viens me rejoindre lorsque le soleil sera à son plus haut point au marais. Tu sais c’est où, j’espère? J’ai décidé de te faire un petit entraînement, afin de déterminer si tu es capable d’être nommé jeune.
Le cœur d’Hiver fit un saut. C’était vrai? Il allait enfin commencer son apprentissage? Avec son chef? Le plus fort des guerriers de toujours? …«Afin de déterminer si tu es capable d’être nommé apprenti.» Zut. C’était sûr que Diable n’allait pas l’accepter! Il était bien trop petit et faible! Et pourtant, il aurait dû commencer son apprentissage il y a un mois.

Nerveux, Hiver commença à tourner en rond autour du camp, fixant de ses petits yeux verts chaque chat, et sursautant dès qu’on s’approchait de lui. C’est lorsque Sauvage lui demanda s’il avait des fourmis dans les pattes qu’il comprit que son comportement n’était pas le bon pour un futur ‘’jeune’’. Il s’assit tranquillement près de la pouponnière, regardant la hauteur du soleil à chaque instant. Le temps lui parut infiniment long, alors il partit bien avant l’heure exacte, direction les marais.

Traversant la sombre forêt, il se demanda pourquoi son chef avait choisit les marais. L’endroit était boueux, glissant à cause de la fine couche de neige qui restait, et selon Hiver, les marais n’avaient pas la meilleure odeur. Enfin, lorsqu’il aperçut les étangs verts et bruns, il s’approcha doucement.

Une grande silhouette noire lui disait que son chef était déjà arrivé, et il sautilla amicalement vers son chef, les yeux émerveillés à l’idée de commencer un entraînement.
- Qu’est-ce qu’on fait, aujourd’hui?
Diable lui jeta un petit coup d’œil en biais, comme s’il regardait un insecte quelconque dans l’intention de l’écraser. Il remua des oreilles, réfléchis un instant avant de dire d’une voix grave :
- Je vais te montrer comment te battre, et si tu es assez bon, tu pourras suivre un vrai entraînement. Attaque-moi.
Le jeune chat écarquilla les yeux. Attaquer son chef? Pourquoi? En plus, le matou noir était au moins trois fois plus grand et massif qu’Hiver!

Voyant que Diable ne rajouta rien, Hiver se précipita vers son chef, afin de le mordre aux pattes. Mais Diable, beaucoup plus expérimenté, fit un petit bond de côté. L’apprenti refonda dessus mais cette fois-ci, le chef attaqua. D’un coup de patte, il entailla l’épaule du jeune apprenti jusqu’au sang, et des touffes de poils virevoltèrent. Sous la douleur, Hiver poussa un gémissement plaintif. Pourquoi m’a-t-il attaqué? Ça fait mal!, pensa le chaton blanc. Mais lorsqu’il croisa les yeux exorbités, rouges de sang… assassins de son chef, il se réfugia sous une fougère en tremblotant. Diable s’approcha à pas lents du chaton terrifié, en susurrant :
- Tu ne peux plus te cacher! Tu es fait. Tu es mort… Je vais te tuer, je vais t’écraser comme lorsqu’on écrase une souris, ou un insecte! Sors donc m’affronter! Sois digne d’un guerrier pour la première et dernière fois de ta vie!
Il laissa échapper un rire diabolique, et d’un coup de patte violent, tassa les fougères. Hiver en profita pour s’enfuir, et mordit la patte de Diable. Celui-ci poussa un cri de douleur lorsqu’il sentit les petits crocs s’enfoncer dans sa chair.
-Graaah! Tu vas payer pour ça!
Juste au moment où il pensait être tué, une voix bien connue les interrompit.
-Hum… Diable, puis-je te parler concernant la patrouille?
Brume était sortit d’entre les fougères, accompagné de Nuit et de Corbeau. La patrouille de midi! S’exclama Hiver, silencieusement. Il était sauvé! Diable qui était sur le point d’exploser, alla réprimander les chats, et Hiver en profita pour se faufiler entre les arbres.

Il traversa la forêt à la course, tout en pensant. Son chef l’avait donc attiré là-bas, dans le seul but de le tuer! C’est ça! Les marais étaient la terre la plus éloignée sur leur territoire, personne n’allait se douter de rien! Il se souvint des mots de Plume, la reine… Mais d’habitude, les faibles ne sont pas invités à rester dans le camp, ils on tendance à disparaître vite… Hiver ne sut quoi penser. Il était donc si inutile que ça? Pourquoi?
Sa blessure à l’épaule saignait énormément, et ralentissait le chaton. Il essaya de s’arrêter pour la lécher, mais il avait peur qu’on le rattrape. Et puis après, n’aurais pas valut-il mieux de mourir assassiné par son chef, sans douleur, que de n’avoir nulle part où aller? C’était la mort douce et souffrante qui l’attendait… Que faire? Retourner au camp? Non. C’était décidé. Il allait partir. Quitter son Clan à tout jamais…

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Ven 8 Oct - 19:04:59

Chapitre 6
Clan du Printemps


Le soir commença à tomber, et Hiver avait de plus en plus de mal à marcher. Il était épuisé, et sa robe ordinairement blanche était maculée de sang. Mais il savait qu’il devait à tout prix quitter le territoire, avant qu’on ne le retrouve. C’était sa seule chance, si mince soit-elle, de survie.

Tout à coup, il entendit un bruit dans les fourrés. Il se retourna d’un bond, avant de se cacher sous un buisson feuillu. Mais l’odeur du chat qui se trouvait devant lui, lui était bien connue.
- Déchue!, s’exclama-t-il.
- Hiver? Que fais-tu là?
Il sortit de sa cachette lentement, en inspectant bien les alentours. Déchue remarqua sa blessure à l’épaule, et étouffa un cri.
- Qui est-ce qui t’a fait ça?
- Dia…Diable…Je pense que…qu’il…a voulu me…tuer…, bredouilla le jeune chat.
L’apprentie au pelage gris pâle s’approcha et lécha amicalement la blessure du chaton. Des gouttes rouges perlèrent sur le sol, et Déchue demanda :
- Tu vas où? Tu ne reviens pas au camp?
- Non, répondit Hiver, d’une voix ferme, je ne suis qu’un fardeau pour mon clan. Je trouverai bien un endroit où l’on voudra de moi!
Déchue recula, triste, mais elle savait que c’était vrai. Quelques larmes brillèrent à ses yeux, et le chaton blanc affirma :
- Ne t’inquiète pas. Je suis sur qu’on se retrouvera un jour... Dit à Vagabond qu’il resta toujours mon meilleur ami, quoiqu’il arrive.
L’apprentie hocha de la tête, et impuissante, regarda le petit chaton partir à travers les bois.

Malgré les adieux avec son amie, le cœur du petit chat palpitait de courage. Il allait commencer une nouvelle vie! Il ronronna de plaisir, avant de partir au petit galop. A présent, le soleil s’était couché, et le ciel était gris, ragaillardit, Hiver ne sentait presque plus sa blessure. Il trottinait à travers la forêt. Peut-être que dans sa nouvelle vie, il allait devenir le meilleur guerrier de la forêt? Peut-être allait-il se venger sur Diable, et tuer ce traitre!? En tous cas, je devrais m’entraîner dur!, s’exclama le petit chaton, dans sa tête.

Mais son plaisir ne dura pas longtemps. En effet, la nuit était présente, et le ciel noir comme jamais. Il ne reconnaissait pas l’endroit où il était, et ne sentais plus l’odeur de son clan, mais l’odeur de d’autres chats. Il arriva dans une petite clairière, qui se séparait entre deux chemins, l’un rocailleux montant en une grosse pente, et l’autre lisse. Où allait-il? Il leva la tête vers le ciel, et observa les étoiles. Malheureusement, aucune n’était en vue dans le ciel noir, sauf une, particulièrement brillante. L’étoile polaire, se dit-il. Hiver se souvenait d’une nuit, lorsque sa mère lui avait appris que cette étoile pointait vers le nord. Il se souvint de la position de l’étoile, cette nuit là, et il déduisit que pour s’éloigner en plus de son ancien territoire, il devrait suivre cette étoile, qui pointait vers le chemin parsemé de roches et en pente. Avec courage, il grimpa l’espèce de colline dans la forêt.

Tout à coup, il entendit un cri terrible. Une chouette venait d’hululer. Tout chaton connaissait ce prédateur, et savait qu’il pouvait s’attaquer aux plus petits chats. Pris de peur, Hiver se réfugia dans un buisson épineux. Pourquoi me suis-je embarqué dans cette aventure? Pensa-t-il. Je suis dans un beau pétrin! Il sentit des aiguilles piquantes s’enfoncer dans sa plaie, qui se remit à saigner de plus belle. Poussant un petit cri, il essaya de se défaire de ce piège, et réussi à s’enfuir. Mais il avait perdu beaucoup trop de sang, et s’écroula de fatigue.

*

- Tu penses qu’il est mort?
Hiver ouvrit ses yeux petit à petit.
- Mais non, stupide boule de poil! S’écria une petite voix aigue.
Devant lui, se tenaient deux chatons d’à peu près sa taille. Le petit mâle qui avait parlé en premier était d’un pelage écaille-brun, et la petite femelle, d’une robe blanche et écaille aussi. Tout de suite, Hiver se releva, montrant ses crocs et feulant. Mais le petit chat écaille répliqua :
- Tu es sur mon territoire et tu oses m’attaquer?
Hiver se jeta sur le mâle, et ils déboulèrent la petite colline, se donnant des coups de pattes et de dents. La jeune chatte arriva et s’écria :
- Mais arrêtez de vous battre!
Mais les deux mâles firent la sourde oreille. Hiver se releva, et se jeta sur son adversaire. Mais l’autre chaton était intelligent, il griffa la plaie d’Hiver. Celui poussa un cri de douleur, et le chaton écaille écarquilla les yeux.
- Je ne t’ai pas fais mal, au moins?
- Non, ça va, répliqua Hiver, ne pouvant s’empêcher de se tordre de douleur.
- Je m’appelle Petit Sapin.
- Et moi Petit Pavot! s’exclama la chatonne, de peur qu’on l’oublie.
Hiver les regarda étrangement. Petit Sapin et Petit Pavot? Quels noms étranges! Mais il se souvint que sa mère lui avait racontée des histoires sur les autres Clans, et tous ces chats portaient des noms composés.

Tout à coup, deux chats sortirent des fourrés. L’un était de la taille d’un guerrier du Clan des Ténèbres, et avait un pelage gris tigré de noir, alors que l’autre, plus petit, était d’un roux foncé.
- Que faites-vous ici, Petit Sapin et Petit Pavot?, tonna le chat gris.
- Nous sommes partis en expédition, répondit docilement le dénommé Petit Sapin.
- Les chatons doivent rester à la pouponnière, tu le sais bien!
- Pardon, Étoile Sombre, répondit cette fois-ci Petit Pavot.
Étoile Sombre tourna la tête vers le petit chaton blanc, qui avait essayé de se passer inaperçu.
- Que fais-tu ici, toi? Tu n’appartiens pas à notre Clan.
- Je… je suis partit de … mo…mon Clan. Le... ClaClan des Ténèbres, répondit Hiver.
- Le Clan des Ténèbres! Nous ne voulons pas d’ennemis sur notre territoire. Retourne chez toi!
Hiver se recroquevilla en tremblotant, mais le chat roux répliqua :
- Allons, mon chef, regarde donc ce chaton. Il est robuste et en bonne santé, sauf cette vilaine entaille à son épaule.
- Le Clan des Ténèbres, Plume de Phénix! Ils voudront le récupérer!
- Non, répliqua Hiver, on ne voulait pas de moi, j’étais trop petit et faible.
- Faible? Dit Plume de Phénix. Mais non! Tu as une taille parfaite, et tu as l’air d’un chaton courageux.
Le guerrier roux se tourna vers son chef, essayant de le convaincre :
- Regarde comme il s’est bien battu! Nous manquons de guerriers, tu le sais bien… Et avec un peu d’entraînement, il deviendra un bon combattant!

Étoile Sombre poussa un soupir. Il se tourna vers le chaton, et le regarda de ses deux yeux jaunes perçants.
- C’est beau, il vient au camp.
Soulagé, Hiver se retint de pousser un cri de joie. Mais la fatigue et sa blessure avaient tôt fait de l’épuiser, et le chaton s’écroula, endormi. Plume de Phénix le pris doucement par la peau du coup, et commença à trotter vers le camp.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Sam 9 Oct - 0:04:12

Chapitre 7
La guérisseuse


Hiver se réveilla doucement par le joli chant d’un rouge-gorge, qui annonçait le printemps. Il était dans une grotte au milles et uns parfums d’herbes diverses, confortablement installé sur une petite litière fraîche. Autour de lui s’affairai une jolie chatte au pelage blanc crème et au museau et aux pattes brunes. Agilement, elle entreposait des herbes dans des petites cavités de la paroi rocheuse.
- Bonjour, dit docilement Hiver.
- Ah! Tu es enfin réveillé!
La chatte s’était tournée vers elle, abordant un grand sourire amical.
- J’espère que ta blessure ne te fait pas trop souffrir!
Il se contorsionna pour regarder son épaule gauche, mais ne parvint pas à voir la blessure recouvertes d’un tissu gris qui devait être des toiles d’araignées. Il se demanda pourquoi il y en avait, et essaya de les enlever. La jolie chatte l’en empêcha, en s’exclamant :
- Hé! N’enlève pas ton bandage!
- Mon bandage?
- Une toile d’araignée est le meilleur bandage, même si je t’ai déjà mis des feuilles de souci pour désinfecter la plaie et des feuilles de cerfeuil pour arrêter les saignements.

Hiver la regarda d’un drôle d’air. Cette chatte était-t-elle folle? Qui aurait aménagé pleins de feuilles aux noms compliqués dans sa tanière? D’une petite voix, de peur de paraître impoli, il demanda :
- Pardon… Mais qui êtes-vous et où sommes-nous?
- Je suis Museau de Cristal, et nous sommes dans mon antre, l’antre du guérisseur.
Voyant deux gros points d’interrogation dans les yeux du chaton, elle s’écria :
- Tu sais quand-même ce que c’est un guérisseur, non?
Hiver fit non de la tête.
- Ah, c’est vrai! Dans le Clan des Ténèbres, il n’y en a pas… En tout cas, c’est un chat chargé de guérir les autres à l’aide de plantes et de communiquer avec le Clan des Étoiles. Si tu ne le savais pas, le Clan des Étoiles est très important, ce sont tous les chats défunts qui nous accompagnent durant notre vie, et qui parfois annoncent des prophéties. Nous ne pourrions êtres sans le Clan des Étoiles, et lui-même ne pourrait être sans nous. C’est ainsi depuis toujours.
Intéressé, Hiver avait les yeux écarquillés.

Tout à coup, une très jolie chatte aux longs poils blancs et aux pattes ainsi qu’au visage brun entra dans la tanière. Elle ne devait pas être beaucoup plus grande qu’Hiver, mais elle abordait une expression colérique.
- Que veux-tu, Nuage d’Océan?, s’exclama la guérisseuse.
- Rafale de Vent veux que j’enlève les tiques des anciens…
- Je vais te chercher de la bile de souris.
Museau de Cristal partit de la vue du jeune chat. Nuage d’Océan s’approcha d’Hiver, le renifla avec inquiétude, avant de dire :
- D’où viens-tu?
- Je viens du Clan des Ténèbres! Mais j’ai dû partir, car sinon on m’aurait tué!
La femelle écarquilla ses yeux bleus, mais avant qu’elle ne puisse parler, la guérisseuse revint, transportant un ballot de feuilles, qui fut accompagné par une odeur dégoutante. Elle le donna à la chatte, qui repartit en trottinant.
- Les Anciens sont des chats qui n’ont plus l’âge de se battre, ils ont une tanière spéciale, afin de se reposer. Parfois, les apprentis sont obligés d’aller leur enlever les tiques. Pour cela, la bile de souris et le meilleur remède. Une petite goutte et adieu la tique! Mais il faut bien faire attention d’aller se laver les pattes dans un ruisseau, après, car si on se lèche, le goût répugnant peux rester pendant des jours dans la bouche!
Hiver se souvint de l’odeur lorsque Museau de Cristal avait amené les feuilles, et se jura de faire bien attention à chaque fois qu’il irait enlever les tiques de chez les anciens.

Pendant le reste de la journée, la chatte expliqua à Hiver les bienfaits de certains remèdes.
- Tu vois, le pire c’est à la saison des neiges, beaucoup de chats tombent malades, et les remèdes sont rares. Pour les maux de têtes, le mieux c’est la menthe, mais il faut faire ses provisions avant la neige, car après on en trouve plus, ou très peu. Il y a beaucoup de remèdes pour les maux de ventre, comme les racines de cerfeuil et les baies de genièvres. La feuille de camomille apaise la fièvre, alors que la racine de glouteron est pratique pour les morsures de rats.

Le soir en se couchant, Hiver eut l’impression d’entendre un bourdonnement incessant dans ses oreilles, comme s’il entendait la chatte parler encore et encore. Mais il était content, il avait tant appris, cette journée!

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Jeu 14 Oct - 0:34:19

Chapitre 8
Le campement

Plusieurs aubes avaient passées, et Museau de Cristal faisait bien attention à son petit protégé. Selon elle, il n’était pas encore apte à commencer l’entraînement, alors il remplissait de petites commissions pour elle. Ce jour là, particulièrement chaud, Petit Sapin qui était devenu son ami, lui fit visiter le camp.

Il était caché astucieusement, et pour y pénétrer, il fallait passer une faille dans un énorme rocher. Le camp était une sorte de combe entouré de gigantesques parois rocheuses. La tanière du chef – Étoile Sombre – était une petite grosse dissimulée par un rideau de mousse, s’ouvrant sur une petite corniche qui était le promontoire. Le tas de gibier était enfoui dans une cavité assez grande,pour le garder au frais, mais pour ne pas le faire geler à la saison des neiges.
La tanière des guerriers était aussi une grotte, derrière un rideau de lichens, gardant les guerriers au chaud. À gauche se trouvai un petit sentier qui menait à la tanière de la guérisseuse, quelques longueurs de renard plus loin.

Juste après, il y avait la pouponnière, qui était construite en espèce de hutte de castor, entourée de roches avec un plafond de branches et de feuilles. L’atmosphère y était calme et reposant. Puis, il y avait le saule des apprentis. En effet, c’était un gigantesque saule pleureur dont les branches feuillues tombaient sur le sol,les apprentis dormaient protégés par ce rideau. Mais Petit Sapin affirma que c’était la tanière la plus froide, car le vent y entrait souvent. Enfin, il y avait la tanière des anciens, qui était un ancien chêne, maintenant creux.Recouvert de feuilles, il attirait la chaleur, vitale pour les plus vieux.

Ce jour là, Hiver dut aller porter des feuilles de camomille à Pelage de Puces, un des anciens. Il avait attrapé un petit rhume, mais il fallait mieux être sûr… C’était la première fois qu’il entrait dans la tanière des Anciens. Le tronc creux était encore plus grand qu’il ne le paraissait de l’extérieur, et il était tapissé d’une douce litière. À certains endroits le soleil filtrait, mais l’obscurité gardait l’endroit calme.
- Merci, déclara Pelage de Puces, d’un ton bourru, avant de prendre le remède.
Hiver salua l’ancien d’un signe de tête respectueux. Il vit une lueur amusée dans les yeux de Vielle Étoile, l’aînée du Clan.
- Voudrais-tu que je te raconte une histoire?
Les yeux brillants, le chaton s’approcha de la vielle chatte, avant de se coucher tout près d’elle.
- Il y a très longtemps,vivaient les Grands Félins. Il y avait le Tigre, fort et rusé, le Guépard, vif et rapide, le Léopard, vivant autant dans l’eau que dans les arbres, et le Lion, symbole de courage et de vie. Ils habitaient ensemble sur le territoire,mais ne cohabitaient pas bien. C’est ainsi que la guerre régna pendant des milliers de lunes. Mais tout à coup, des Bipèdes, animaux sans poils marchant à deux pattes, terrassèrent la forêt des Grands Félins, construisant des centaines de nids et de chemin où passèrent les monstres. Mais un petit lion du nom de Soleil, considéré comme faible et idiot, eut une merveilleuse idée ; la paix. C’est ainsi que les quatre Clans ne firent plus qu’un, et ensemble firent fuir les Bipèdes. Alors, la paix régna pendant de nombreux siècles…

Hiver avait avalé toutes ces paroles, émerveillé. Vielle Étoile ronronnait de plaisir, elle adorait les petits chatons, se souvenant de ses portées, bien des lunes plus tôt. Tout à coup, une voix se fit entendre, appelant Hiver.
- File, dit-elle.
- Merci pour l’histoire!
Elle lui donna un petit coup de langue sur l’oreille, et le chaton blanc partit au petit galop en direction du camp.

Il se dirigea vers le Promontoire, là étaient déjà assis Museau de Cristal, Étoile Sombre et les deux jeunes amis d’Hiver. Curieux, le chaton s’approcha.
- Hiver, commença le chef,Museau de Cristal m’as dit que tu étais près à commencer l’entraînement. Ce soir, il y aura ton baptême d’apprenti.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Dim 17 Oct - 15:53:51

Chapitre 9
Apprenti!

Hiver n’en revenait pas. Déjà apprenti! Il aura un mentor, s’entraînera à la chasser et à se battre! Son pelage blanc s'hérissa d’excitation.
- Bien sûr, ajouta le chef, Petit Sapin aura son baptême avec toi.
- Et Petit Pavot?, rajouta le chaton, anxieux que son amie soit refusée comme apprenti.
Cette fois-ci, c’est la guérisseuse qui répondit.
- Petit Pavot a choisit un autre chemin. Elle deviendra apprentie-guérisseuse.
Hiver regarda la chatonne comme si c’était la première fois qu’il la voyait. Elle ne voulait pas connaître le plaisir de la bataille? La finesse de la chasse?! Mais il se souvint du rôle important du guérisseur, ainsi que tout le long apprentissage que devais suivre un apprenti-guérisseur, et eut de la fierté pour la petite chatte. Qui pouvait se souvenir de tous ces plantes et remèdes?
- Votre baptême aura lieu ce soir. Préparez-vous!
Les trois chatons filèrent direction la pouponnière.

- Moi, je deviendrais le meilleur chef de tous les temps!, s’exclama Hiver.
- Non! Ce sera moi!, répondit Petit Sapin.
Le chaton blanc se tourna vers Petit Pavot, qui au lieu de sembler excitée ou fière, abordait une mine triste et déprimée.
- Et si je devenais mauvaise guérisseuse? Et si je laissais mourir un tas de chats?
Hiver s’approcha doucement, avant de se frotter contre son épaule.
- Mais non! Petit Sapin et moi, nous deviendrons les meilleurs guerriers, et toi, tu seras la meilleure guérisseuse!
Petit Pavot parut soulagée, et prit tout sur un ton plus joyeux.

L’après-midi fila vite, même si les chatons le trouvèrent d’une extrême lenteur. Lorsqu’enfin le soleil se coucha, et les premières étoiles apparurent dans les cieux. Hiver avait lavé son pelage blanc, et n’avais pas hormis ses petites pattes noires. Étoile Sombre lança l’appel, et les chatons sortirent en dernier, les yeux brillants.
- Avancez, Hiver, Petit Sapin, Petit Pavot.
Les chatons s’exécutèrent, les deux mâles tremblant d’excitation, la petite femelle plus calme, mais l’expression réjouie.
- Hiver. Tu es venu d’un autre Clan, c’est donc la volonté du Destin qui t’as conduit ici. Tu t’engages à un apprentissage difficile pour suivre la voie du noble guerrier, le veux-tu vraiment?
- Oui, répondit-il d’une voix excitée.
- Alors, tu es près à devenir apprenti. Ton nouveau nom sera Nuage d’Hiver, et ton mentor sera Plume de Phénix. Plume de phénix, tu es un de mes meilleurs guerriers, transmets ton courage et ta sagesse à cet apprenti!
Plume de Phénix s’avança, et Nuage d’Hiver décréta qu’il devait en faire de même. Le guerrier roux posa le bout de son museau sur son front, avant de se replacer parmi les chats. Mais l’apprenti au pelage blanc resta devant, afin d’encourager son ami.
- Petit Sapin, le Destin t’a choisi pour devenir apprenti. Tu t’engages à un apprentissage difficile pour suivre la voie du noble guerrier, le veux-tu vraiment?
- Oui, répondit-il d’une voix ferme.
- Alors, tu es près à devenir apprenti. Ton nouveau nom sera Nuage de Sapin, et ton mentor sera Pelage de Lichens. Pelage de Lichens, tu es jeune et vif, transmets ton énergie et ton intelligence à cet apprenti.
Ils firent le même manège que les chats précédents, et Nuage de Sapin colla sa fourrure contre celle de Nuage d’Hiver. Ensemble, ils regardèrent Petit Pavot s’avancer.
- Petit Pavot, bien que tu sois une chatte sage et compétente, tu as choisis une autre voix, celle du guérisseur. T’engages-tu dans ce long apprentissage qui te mènera à soigner les chats de ton Clan?
- Oui, répondit-elle d’une voix tremblotante.
- Alors, tu es prête à devenir apprentie-guérisseuse. Ton nouveau nom sera Nuage de Pavot, et ton mentor sera Museau de Cristal. Museau de Cristal, tu es connue comme la meilleure guérisseuse que le Clan aie jamais connu, transmet ta patience et ton savoir à cette jeune chatte.
Nuage de Pavot trottina vers son nouveau mentor, avant que celle-ci lui lèche l’épaule. Puis, en une seule voix, tout le Clan commença à crier.
- Nuage d’Hiver! Nuage de Sapin! Nuage de Pavot!
Le pelage de Nuage d’Hiver, était hérissé de bonheur. Nuage de Pavot disparu tranquillement dans l’antre de la guérisseuse, afin de commencer sa formation. Les mentors des deux jeunes mâles s’approchèrent.
- Nous allons vous montrer le territoire, demain matin. Soyez prêts à l’aube!
Les apprentis acquiescèrent.
- On dort dans la tanière des apprentis, ce soir! S’exclama Nuage de Sapin.
Ils firent la course jusqu’à leur nouvelle tanière, qui était un énorme saule pleureur, dont les branches qui balayaient le sol formaient un épais rideau.

Dans la tanière se trouvaient déjà deux apprentis, plus vieux. Nuage d’Hiver remarqua d’ailleurs que l’un deux était la jolie chatte au pelage blanc et au museau brun, connue sous le nom de Nuage d’Océan. À leur entrée, elle leur adressa un sourire, avant de dire :
- Je suis Nuage d’Océan, et voici Nuage de Griffe, mon ami.
Ce dernier, un apprenti très grand et fort, au pelage blanc et gris foncé répliqua :
- C’est qui, eux? Le petit blanc est aussi petit qu’un campagnol au régime. Pfff… ils n’ont pas la trempe de devenirs guerriers!
- Allons donc, Nuage de Griffe!
De quoi se mêle-t-il, lui? Pensa Nuage d’Hiver. Il avait envie de sauter sur le chat gris et blanc, mais Nuage de Sapin l’en empêcha.
- Allez, viens, il faut être en forme pour demain!
Le cœur plus léger, à l’idée d’aller explorer le territoire, Nuage d’Hiver se choisi une litière bien confortable, loin de celle de Nuage de Griffe. Dès qu’il posa la tête sur ses pattes, les bras de Morphée l’emportèrent dans la pénombre de la nuit.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mar 19 Oct - 22:18:39

Chapitre 10
Territoire


Nuage d'Hiver se réveilla brusquement. Son ami, Nuage de Sapin, le tapotait avec sa patte. Le chaton blanc aux patts noires le regarda d'un air incompréhensif. Il remarqua qu'il n'était pas dans la tanière de la guérisseuse, comme à son habitude, mais sous le saule pleureur des apprentis. Tout à coup, il se souvint des évênements de la veille.
- Debout, paresseux, rigola le chaton écaille.
Avec un petit grognement amical, Nuage d'Hiver se leva, et s'étira rapidement. Son poil était hérissé par l'excitation, et il avait hâte de commencer la journée. Il sortit en trotinant de la protection efficace que lui offrait les branches, et se dirigea vers l'entrée du camp.

Leurs mentors étaient déjà là, visiblement préocupés du retard des jeunes apprentis, PLume de Phénix maugréa :
- Allons, ça commence mal! Dépêchez-vous un peu! Vous avez faim?
Les chatons se regardèrent, avant de hocher la tête en signe de négation. « Je ne manquerais pas une seconde de cette journée pour rien au monde! » se dit le jeune apprenti. Pelage de Lichens roula ses yeux, devinant à moitiée les pensées du jeune chat.
- Ce ne sera pas de ma faute si vous mourrez de faim!
- On peux y aller?, s'impatienta le guerrier roux.
Il jeta un coup d'oeil aux autres, avant de s'aventurer à travers les branches de ronces et les buissons qui couvraient la petite entrée du camp.

La journée était belle. Dans la nuit, une fine pluie avait tombé, rafraichissant les arbres et l'air, qui était de température parfaite. La forêt était paisible, parfois, on pouvait entendre un oiseau chanter. Nuage d'Hiver, les sens en alerte, gettait le moindre signe d'une souris. Mais son mentor l'avait remarqué, et dit d'une voix amusée :
- Aujourd'hui, nous explorons le territoire, nos allons pas chasser!
Mais au fond de lui, Plume de Phénix était content des capacitées de son apprenti. Il savait que celui-ci allait devenir un bon guerrier, même venant d'un Clan adverse particulièrement sanguinaire.
Le chaton blanc et son ami galopaient juste derrière leur mentor, ne voulant pour rien au monde faire voir un moindre signe de faiblesse. Puis, ils bifurquèrent à gauche, suivant un petit ruisseau. Après quelques instants, les arbres se firent moins rares, et ils arrivèrent à la lisière du bois. Devant eux, s'étendaient quelque chose que Nuage d'Hiver n'avait jamais vu. C'était un peu comme de la terre, mais blanche, légèrement jaune... Elle bordait une rivière, qui à l'horizon s'étendait en un lac parfait.
- La Plage Blanche, déclara Plume de Phénix, ainsi que la rivière. Cet endroit nous appartiens, mais la rivière est principalement le terrain de chasse du Clan de l'Été, qui est l'autre bord de la rivière.
Nuage d'Hiver leva son museau dans les airs, afin d'essayer de sentir l'odeur de l'autre Clan. C'était une odeur ténue, rassemblant des arômes particulières, telles que celle du poisson, mélangée à celle de la Rivière. Au loin, en suivant le courant du sens opposé du lac, on pouvait aperçevoir une petite île.
- Cette île nous appartiens, déclara Pelage de Lichens.
- Est-ce qu'on peux aller voir? s'excita Nuage d'Hiver.
Cette fois, c'était le guerrier roux qui parla :
- Non, il faut vous faire visiter tout le territoire!
Le chaton accepta docilement, et avec Nuage de Sapin, ils repartirent en trottinant. Il descendirent le courant, suivant la rivière, puis retournèrent à l'ombre des arbres. Nuage d'Hiver se demanda comment ces guerriers faisaient pour saoivr par coeur tout ce territoire. Ils passèrent proche de l'île, et les yeux du chaton se tournèrent avidement, espérant voir quelque chose. Mais rien n'apparut.

La petite troupe, dirigée par les deux guerriers s'arrêta enfin, après une course à travers la forêt. Devant eux se tenait un immense rocher fissuré au milieu, comme s'il ouvrait une géante gueule noire. Le poil hérissé, Nuage d'Hiver recula, pensant voir quelque chose sortir de l'immense grotte.
- La grotte aux ours, ainsi appellée à cause des ours qui vennaient y séjourner pendant la saison des feuilles nouvelles, expliqua Plume de Phénix.
Nuage de Sapin avait les yeux écarquillés devant la taille du trou noir, et s'avança prudemment. Il poussa un petit miaulement, qui par magie fut répercuté dans toute la grotte. L'écho avait transformé ce miaulement en milles. Le chaton recula apeuré, avant de se faufiler derrière un arbre. Son mentor sourit, et Nuage d,Hiver resta interloqué. Le chaton alnc s'avança à son tour, par petits pas, ne voulant pas réveilleur la horde de chats qui demeurait dans cette grotte. Lorsqu'il fut presque à l'intérieur, il regarda, mais pourtant, ne vit aucun chat!
- C'est l'écho, expliqua le guerrier roux.
Nuage d'Hiver écarquilla les yeux, avant de reculer et de rejoindre les autres.
- On continue? demanda Pelage de Lichens.
Le mâle blanc aquiesca avant de se retourner et de jeter un dernier coup d'oeil à la grotte aux ours.

Il continuèrent leur visite, et bientôt le soleil fut haut dans le ciel. Le ventre affamé de Nuage d'Hiver gargouilla, et avec amusement, Pelage de Lichens dit qu'une petite pause diner ne leur ferait pas de mal.
- Que sens-tu? Demanda Plume de Phénix.
Nuage d'Hiver attendit un coup de vent afin de mieux pouvoir humer l'air. Pleins d'arômes se mélangeait, mais deux particulièrement fortes se firent sentir. Le chaton en déduisit qu'ils devaient être juste en arrière du campement, à cause de la forte odeur de chat, mais il savait que ce n'était pas ce que son mentor voulait savoir.
- Une souris, répondit-il. Je peux chasser?
Plume de Phénix regarda son jeune apprenti, et lui accorda cet demande d'un mouvement d'oreilles. Aussitôt, Nuage d'Hiver se mit à l'affut, les oreilles dressées vers l'avant. À pas de velours, qui étaient quand même maladroits, il s'approcha doucement de la proie. Lorsqu'elle tourna la tête, il s'accroupit dans les herbes, et le rongeur ne le remarqua pas. 3, 2, 1... pensa-t-il. Mais malgré ses efforts, la souris l'entendit bondir et fuit. Mais en dernier recours, l'apprenti tendit la patte, et fit revoler la souris qui tomba douloureusement sur le sol. Celle-ci était abasourdie apr son vol plané, et Nuage d'Hiver en profita pour lui donner un bon coup de crocs. Il revint vers son mentor, et lui tendit la proie.

Plume de Phénix le regarda d'un air abasourdi. Comment un si jeune chat aurais-pu attraper cette souris? Il était franchement doué, bien que sa position soit maladroite et qu'il ai attendu trop longtemps. C'est sans doute le sang du Clan des Ténèbre qui coule dans ses veines, pensa-t-il. Plume de Phénix savait que ceux-ci commençaient l'apprentissage à 5 mois, au lieu de 6, et que peux avaient la chance de devenir guerriers.
- Tu peux la manger, déclara-t-il.

Gentiment, l’apprenti s’approcha de son ami, afin de partager la souris. Celui-ci le remercia d’un signe de tête. Pendant ce temps, les deux guerriers avaient chassés dans les parages, afin d’enterrer leur proies pour plus tard. Lorsque les chatons eurent fini, ils se remirent en route. Après avoir traversé une
partie de la forêt, les arbres se firent plus rares, et l’herbe se transformait
en terre.
- Attention, marchez lentement, dit Plume de Phénix.
Mais Nuage d’Hiver voulant à
tout pris voir ce qu’il y avait après la forêt s’élança en quelques bonds. Tout
à coup, le chaton blanc dérapa et sentit le sol s’enlever sous ses pattes.
Pelage de Lichens qui était à l’avant de la troupe le rattrapa par la peau du
coup, tanguant sous le poids de l’animal. En dessous de l’apprenti, une falaise
énorme de plusieurs mètres s’élevait, tombant parmi les arbres minuscules qui
s’étendaient à perte de vue. Tremblotant, Nuage d’Hiver reprit pied sur le sol.
Je l’ai échappé belle, se dit-il, j’aurais pu me tuer! Son mentor s’approcha,
fulminant de colère :
- Nuage d’Hiver!, s’exclama-t-il. Qu’es-ce qui t’a pris? Lorsqu’un guerrier parle, ton devoir est de l’écouter! Tu aurais pu mourir, et emporter Pelage de Lichens dans la chute!
Soumis, Nuage d’Hiver baissa la tête.
- Pardon, s’excusa-t-il.
- Nous rentrons.
L’ordre de son mentor fut clair, et l’apprenti essaya de bien se comporter sur le chemin du retour.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mer 3 Nov - 1:12:12

Chapitre 11
Chasse


Le soleil déclina lentement lorsque les chats furent de retour. Une petite troupe s’était formée au milieu de la combe.
- …rejoindre la tanière des reines.
Les deux amis s’avancèrent vers les autres, et Nuage de Sapin demanda ce qui se passais.
- C’est Croc Sanglant et Rafale de Vent, ils vont avoir des petits! Croc Sanglant va s’installer dans la tanière des reines.
- De nouveaux guerriers pour le Clan! Quelle bonne nouvelle!, répondit l’apprenti écaille. Allons dormir, d’accord?
Le chaton blanc acquiesça, avant de se diriger à pas lourds vers la tanière des apprentis, avant de s’effondrer sur sa litière toute fraîche. Nuage d’Hiver savait qu’il avait commis une faute… Comment se reprendre, pensa-t-il. Il trouva une excellente idée : sortir cette nuit pour aller chasser! Ainsi son Clan serait obligé de lui pardonner… Son poil était hérissé d’excitation, mais il devait attendre que les autres apprentis viennent se coucher.

Le temps lui paraissait si long, à attendre là pour dormir… Enfin il entendit Nuage de Griffe et Nuage d’Océan entrer, mais il ouvra les yeux seulement lorsque leur souffle devint régulier, sachant qu’ils dormaient. Il passa devant la chatte, et une étrange sensation parcourra son corps. Nuage d’Océan avait l’air d’un ange, en dormant, se dit-il. Il sortit de l’antre, et se faufila derrière, afin de ne pas être aperçu par la patrouille qui gardait le camp, et sortit par le tunnel.

C’était comme si la forêt endormie l’attendait! La brise légère du printemps soulevait les feuilles d’un bruissement régulier régnant dans un silence parfait. Le chaton, émerveillé, s’aventura vers la Grotte aux Ours, vagabondant dans la forêt calme. Arrivé devant la caverne, Nuage d’Hiver se recroquevilla devant le trou béant noir, qui semblais avaler les arbres les plus proches. Il prit son courage à deux pattes, et fit dos à la caverne, avant d’humer l’air frais. L’apprenti sentit bien sûr l’arôme des arbres, celle des chats de son clan (datant du soir même) et une autre bien particulière : celle d’une souris. Il vit ses contours, après que ses yeux nocturnes se soient adaptés à la noirceur, et s’avança lentement, comme il avait vu faire Nuit, biens des aubes auparavant, et mis tout son poids sur ses pattes de derrière, avant de bondir. La souris poussa un couinement, avant d’être tuée par le chaton. J’ai attendu trop longtemps, se dit-il. Maintenant, il faut chercher un autre endroit où chasser, car le bruit avait surement fait fuir les autres proies. Il repartit aussi silencieusement vers les falaises, suivant la piste odorante tracée la veille par la patrouille. Lorsqu’il vu les arbres disparaître petit à petit, il ralentit, de peur de tomber dans le vide, sans aucun chat pour le retenir.

Il arriva subitement à la fin de la forêt, qui tombait dans la falaise. S’approchant à petits pas, il regarda à l’horizon : des centaines d’arbres s’étendait, parfois on pouvait apercevoir des clairières avec des nids colorés. Au loin, il y avait une rivière, surplombée par une drôle de bande grise, qui continuait jusque dans les montagnes lointaines. Tout de suite, Nuage d’Hiver sut qu’il voulait aller là-bas. Découvrir des terres qu’aucun guerrier n’avait vu, qu’aucun chat n’avait eut a chance de voir… Ses yeux ne quittèrent pas les montagnes majestueuses s’étendant à l’horizon. Plus qu’il sombrait dans ses rêves, plus la petite lueur de l’aube traçait une ligne dans le ciel. Lorsqu’il sortit de sa rêverie, il remarqua que le soleil était presque entièrement levé. Merde, s’exclama-t-il dans sa tête, je n’ai même pas eu le temps de chasser! Il reprit sa souris, avant de s’élancer vers le camp, au grand galop.

Il entra doucement, espérant ne pas se faire repérer, mais c’était trop tard : déjà une bande de chats accouraient vers sa direction.
- Où étais-tu passé? S’exclama Plume de Phénix, visiblement nerveux d’avoir pensé perdre son apprenti.
- Je…je suis allé chaa…chasser, bredouilla le coupable.
Rafale de Vent, le sombre lieutenant s’approcha de toute sa grandeur et demanda :
- Tu as ramené quelque chose?
Le chaton blanc montra la souris du bout de son museau, et Rafale de Vent se rengorgea :
- Quoi? Seulement cette petite bestiole? Alors que tu as désobéi aux règles du Clan, ainsi qu’à ton mentor?!
Le guerrier gris fit volte-face et se dirigea vers son chef, qui regardait la scène d’un peu plus loin. Nuage d’Hiver essaya de se rapprocher un petit peu pour suivre leur conversation.
- …deuxième fois qu’il désobéi… Tu penses? … sévère, non? …raison…chatons faibles…pas fait…Clan.
Queue Touffue, le vétéran du Clan s’approcha des deux chats et commença à chuchoter :
- …manque… besoin! …courageux de sortir en pleine nuit… bon guerrier… entraîné et …apprendre règles… quand même nouveau au Clan…
Étoile Sombre dont le regard allait de son lieutenant au vétéran soupira, et s’avança vers l’intrépide apprenti. Il le regarda de ses yeux jaunes, avant de parler :
- Bon. Par deux fois, tu as désobéi aux règles et à ton mentor. Les règles stipulent clairement que nous n’avons pas besoin d’apprentis trop fiers ayant aucun respect pour nos lois, mais nous avons besoin de guerriers. Entraîne-toi bien, respecte ton Clan et ses habitudes, et que je ne te reprenne pas à commettre une autre faute!
Pendant une seconde, Nuage d’Hiver eut l’impression de voir une lueur amusée dans les yeux jaunes de son chef, mais ce dernier fis volte-face et retourna dans son antre, suivit du lieutenant.
- Nous allons nous entraîner?, demanda Nuage d’Hiver à son mentor.
Le chat roux le regarda, avant de faire non de la tête.
- Pas aujourd’hui, après ce que tu as commis. Vas donc donner ta souris à Vieille Étoile, et amène quelque chose pour Pelage de Puces, aussi. Tu iras aider notre guérisseuse, par la suite. J’espère que tu apprendras ce que c’est, d’être loyal à son Clan.
Nuage d’Hiver pris la souris, avant de filer vers le tas de gibier. Bien que la saison des feuilles nouvelles soit arrivée avec son gibier, le tas restait vide, comme la plupart du temps. Le chaton pris un petit oiseau, puis se dirigea vers la tanière des anciens.

Lorsqu’il entra dans l’énorme chêne creux, Vieille Étoile leva la tête.
- Tu n’es pas à l’entraînement?
- Non, répondit le chaton déçu.
Pelage de Puces regarda un instant le chaton, et demanda :
- Pourquoi donc?
- J’ai brisé les règles, je suis allé chasser la nuit, sans permission…
Le vieux chat éclata d’un rire rauque.
- Lorsque j’étais apprenti, nous, on chassait les chiens! Des bêtes du genre des renards, mais trois fois plus gros! On sautait sur leur dos, et on les griffait jusqu’au sang!
Nuage d’Hiver, impressionné, pensait à des géants renards qui faisait trembler la forêt, quand Vieille Étoile le réveilla de sa rêverie.
- Allons donc, ne lui dit pas de bêtises! Il est quand même courageux d’être sortit en pleine nuit, avec les dangers qui courent. Tu es allé où, mon petit?
Le chaton expliqua sa balade nocturne, jusqu’à l’arrivée à l’immense falaise qui marquait la fin de leur territoire.
- Jusqu’aux falaises! Tu me fais penser à Nuage de Pluie, un de mes amis, lorsque j’étais jeune…
- Vieille Étoile! Cela fait tant de fois que tu racontes cette histoire! Je vais dormir…
Pelage de Puces se leva péniblement alla jusqu’au fond de l’arbre creux, avant de s’y laisser tomber. L’ancienne fit un ronronnement amusé, avant de se tourner vers le chaton.
- Nuage de Pluie était un de mes meilleurs amis. C’était un joli chaton, pleins de qualités, c’était un très bon chasseur, et un guerrier doué au combat. Mais il n’avait aucun respect pour les règles, il s’évadait la nuit, transgressait les règles, n’écoutait personne sauf son cœur. Excellent combattant, mais il détestait la bataille. Pour lui, elle n’apportait que des malheurs, et des morts. Son désir, ce n’était pas comme les autres chatons, de vaincre les ennemis, de devenir chef… C’était de découvrir le secret de la paix… Il rêvait de contrées lointaines, derrière les montagnes, où tout serait plus simple, sans guerre. Tout comme toi, il adorait les falaises… J’étais sûre qu’il allait devenir chef, restaurer la paix entre les Clans, mais un drame se produisit. Ils étaient tout près de la falaise, lors d’une patrouille. Tout à coup, des chats du Clan de l’Hiver débarquèrent, attaquant la petite troupe. Mais des renforts vinrent, et les chats du Clan du Printemps eurent le dessus. Petit à petit, les ennemis partirent, sauf le chef, qui se battait tout aussi ardûment. Mais l’autre chef – Étoile de Miel – sauta sur le chef adverse. Nuage de Pluie était proche de devenir guerrier, et comme nos coutumes le disaient, les apprentis devaient accomplir quelque chose pour leur Clan, pour pouvoir devenir guerriers. « Tue ce chat, c’est sa dernière vie. Après, tu seras nommé guerrier. » Mais Nuage de Pluie protesta : « Rien ne nous apporterait de le tuer! Ce n’est pas une bonne solution à notre problème! La guerre continuera même après! » Pendant ce temps, l’ennemi se débarrassa d’Étoile de Miel, et fila pour rejoindre son Clan. « Traître! » hurla Étoile de Miel, avant de se jeter sur le jeune chat. Ils roulèrent malheureusement trop près de la falaise, et Nuage de Pluie y tomba. Il avait désormais rejoint la falaise pour toujours…

Nuage d’Hiver, qui était couché près de la vieille chatte la regardait avec des yeux émerveillés. Quelle histoire palpitante!, se dit-il. En plus, c’était vrai, elle l’avait connue, ce Nuage de Pluie.
Pendant un instant, la chatte resta pensive, affichant de la tristesse dans ses yeux. Peut-être qu’elle l’aimait beaucoup, ce chat…pensa-t-il. Une voix, celle de Pelage de Puces, le fit sursauter.
- Quoi qu’il en soit petit, suis ton cœur.
Le chaton s’inclina, chuchotant un merci à la chatte qui semblait revivre le scène de la mort de son ami, et fila discrètement.
Une fois dehors, il s’ébroua face à la fraîcheur du jour. Le soleil commençait déjà à décliner. Comme prévu, il se dirigea vers l’antre de la guérisseuse. Je vais aller demander des nouvelles de Nuage de Pavot, se dit-il.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Jeu 4 Nov - 1:24:18

Chapitre 12
Paix?

Nuage d’Hiver entra dans de trou qui formait l’entrée de la grotte, et d’une petite voix appela la guérisseuse. À sa grande surprise, c’est Nuage de Pavot, la petite chatte écaille tricolore qui vint à sa rencontre.
- Je vais voir Croc Sanglant, expliqua-t-elle. Son ventre lui fait mal, car elle ne voulait pas aller chez les reines, bien que sa gestation soit avancée. Un surplus d’efforts pourrait lui coûter ses futurs chatons…
Nuage de Pavot se précipita vers la sortie, alors que Nuage d’Hiver entra plus profondément. Il entendait Museau de Cristal faire l’inventaire de ses remèdes.
- Feuille de Camomille… peut-être pas… Racines de Cerfeuil? Je ne crois pas que ça serait très efficace. Mille-feuille pour la faire vomir? Non… De la menthe? C’est le meilleur re… Bonjour Nuage d’Hiver! Tu devrais me rendre visite plus souvent!
Le chaton entra, et s’assit à la place où se mettaient les blessés. Curieux, il demanda :
- Croc Sanglant est malade?
- J’ai peur qu’elle ne perde ses chatons… D’après moi, il faudra faire un accouchement prématuré… Raah! Ils ne nous écoutent jamais, et après ils se plaignent, non d’un chat! Le meilleur remède serait de la menthe, mais j’en ai plus…
Nuage d’Hiver lui proposa d’aller en chercher. Museau de Cristal afficha un sourire sur son beau visage, avant de répondre :
- Pourquoi pas? Je viens avec toi, j’ai besoin de prendre de l’air…

Ils sortirent ensemble, dans la fraîcheur du printemps. Voyant le chaton s’aventurer hors du camp, Rafale de Vent s’avança, d’un air menacent. Museau de Cristal le remis à sa place en déclarant :
- Il est avec moi, et il m’aide. Merci, ajouta-elle lorsque l’important mâle gris se tassa de côté.
Nuage d’Hiver était agacé par ce manque de respect envers la guérisseuse. De quel droit se mêle-t-il de ça?, se demanda-t-il. Les deux chats sortirent dans la forêt tranquille.

Ils marchèrent un bon instant vers un endroit que Nuage d’Hiver n’avait pas encore vu. Museau de Cristal lui expliqua qu’ils allaient vers le Grand Chêne, qui bordait la frontière entre eux et le Clan des Ténèbres. C’était l’endroit où on trouvait le plus de menthe, aussi rare soit-elle.
- Museau de Cristal?, demanda le chaton.
La femelle hocha de la tête, le regardant de ses beaux yeux bleus. Puis, Nuage d’Hiver entreprit de raconter l’histoire de Vieille Étoile, en continuant de marcher. Ils étaient presque arrivés lorsqu’il fini.
- J’ai déjà entendu cette histoire, même si je n’étais pas encore née, raconta la chatte siamoise. C’était un courageux, ce chaton là… On est arrivés.

Les deux chats étaient dans une clairière, où un immense rocher se dressait à l’extrémité. Perché au dessus, un immense arbre, presque touchant les nuages, se dressait devant eux, ses immenses racines noueuses puisant dans le rocher craquelé et dans le sol.

Pendant que la jeune chatte s’affairait à trouver de la menthe, le regard du jeunot ne se détacha pas du chêne centenaire. Il avait l’impression d’être réduit à la taille d’une puce devant un ours. Je me demande ce qu’il pourrait nous raconter, s’il était vivant, se dit Nuage d’Hiver. Rêveur, il ne remarqua même pas que la guérisseuse avait fini. En silence, elle s’approcha du chaton, et lui souffla dans l’oreille :
- Tu sais? On dit que la nuit, cet arbre est magique… Rentrons, maintenant.
L’apprenti hocha de la tête, avant de quitter la clairière au petit trot.

En chemin, l’apprenti hésite quelques instants, mais posa sa question :
- Museau de Cristal… C’est quoi la paix?
Elle le regarda un instant, soupira, et entreprit d’expliquer au chaton des choses assez difficiles à comprendre.
- La paix? La paix ce n’est rien. Mais en même temps, c’est tout. La paix, pour certains, c’est le contraire de la guerre, lorsqu’il n’y a plus de bataille, et qu’un traité a été conclu. Pour d’autres, c’est une chose plus philosophie, où tout le monde serait en totale harmonie… Beaucoup ont cherchés la paix, mais une malheureuse majorité voulait le contraire. Comme ce Nuage de Pluie, de l’histoire, il a appris à lire entre les règles, pour faire passer pour ce qu’il comptait le plus…

Le chaton réfléchit à ces paroles biens sage, pendant tout le retour à travers la forêt. Lorsqu’ils passèrent par l’entrée, le soleil était presque invisible à l’horizon. Nuage d’Hiver salua la guérisseuse, avant de se diriger vers la tanière des apprentis, le grand saule qui était bercé par le vent frais. Lentement, il s’assoupit sous le regard bienveillant des étoiles.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Ven 12 Nov - 1:12:37

Chapitre 13
Entraînement


Cette nuit là, le chaton fit plusieurs rêves sans dessus dessous. Il se voyait dans une bataille, contre des ennemis, et tout à coup, il tomba dans la falaise. Puis, les étoiles de la nuit semblaient se rapprocher, et il entendait un chuchotement, sans pouvoir percer les paroles de ces étoiles.

C’est Nuage de Sapin, qui au petit matin, le réveilla.
- Plume de Phénix veut t’amener en entraînement!
Aussitôt le chaton se leva, et alla chercher une proie sur le tas de gibier presque vide, avec son ami. Ensemble, ils dévorèrent un oiseau grassouillet, et Nuage d’Hiver raconta l’étrange rêve.
- Les étoiles te parlaient?, demanda l’apprenti écaille. C’est étrange, je n’ai jamais fais un rêve du genre. Mais bon, le Destin y est surement pour quelque chose.
Puis les deux amis allèrent vers l’entré du camp, où leurs mentors les attendaient déjà.
Mais malheureusement, Nuage de Sapin dût aller chasser, pendant que Nuage d’Hiver alla s’entraîner à la bataille avec son mentor.

Il traversa la forêt avec le chat roux. Les feuilles étaient désormais présentes sur la plus grande partie des arbres et des buissons, tandis que la température montait de jours en jours. Le premier été de Nuage d’Hiver venait à grands pas. Puis, le chaton se rendit compte que leurs pattes les menaient vers le Grand Chêne. C’est sûrement à cause du sol qui y est mou, se dit l’apprenti.

Enfin arrivés à destination, Plume de Phénix s’approcha de l’arbre géant, en faisant dos à son apprenti. Après quelques instants, il se tourna vers son apprenti, et déclara :
- C’est ton premier entraînement de combat. Mais avant tout, il faut mettre des choses bien au clair. Tout d’abord, le chemin pour devenir guerrier est long. C’est avec moi que tu vas faire cet apprentissage, autant de la chasse que de la bataille. Il faudra te montrer persévérant, courageux et ne jamais abandonner, car un jour, tu ne pourras plus revenir en arrière. Choisis bien le chemin que tu vas emprunter. Notre code stipule clairement qu’un guerrier doit être sans pitié, même envers un chaton ou une reine. Je ne suis pas tout à fait d’accord sur ce point. La pitié n’est pas un signe de faiblesse. La pitié est un signe qu’un guerrier a su se montrer indulgent envers un autre. Fais attention aux chats que tu te frottes. Certains sont plutôt pacifiques, mais d’autres tuerais n’importe qui, n’importe où. À toi de trouver ta voie. Et même si certains essaient de te décourager, même si un jour tu es au plus bas de ta forme, rappelle-toi tes rêves. Souviens-toi de tes rêves, et tu te souviendras pourquoi tu te bats. Car la vie n’est qu’une arène où on s’affronte pour nos rêves…

Nuage d’Hiver ferma les yeux pour bien mémoriser ces paroles. Lorsqu’un coup de vent passa ébouriffer le pelage du jeune chat, il ouvrit ses yeux bleus. Voyant que son apprenti était prêt, Plume de Phénix dit :
- Allez, on commence, attaque-moi!
Aussitôt, son mentor se mit en position défensive, montrant les crocs. Son pelage hérissé le faisait paraître deux fois plus imposant. Puis, tout se passa simultanément.

Cette scène rappela à l’apprenti celle où Diable l’avait attaqué, aux marais. Son mentor se transforma tout à coup en gros mâle au pelage noir, essayant d’attaquer le jeune chat. Nuage d’Hiver se cacha sous un buisson, en tremblotant. Pourtant, c’était toujours Plume de Phénix qui lui faisait face. Celui-ci s’assit, tout en réfléchissant.
- Allons-donc, viens Nuage d’Hiver, dit-il doucement.
Mais l’apprenti, bien décidé à rester caché ne répondit pas à l’appel du mentor. Ce dernier choisit donc une autre tactique.
- On ne va pas en attendre plus d’un chaton aussi faible, en tout cas. Normal qu’ils n’aient pas voulut le garder là-bas, mais bon, parfois, je me dis que notre Clan est plus charitable envers les petits derniers…

Le plan avait fonctionné, le chaton voyait rouge. Pour qui se prends-il?, se demanda Nuage d’Hiver. Aussitôt, il sortit de sa cachette et fonça sur le coupable. Mais Plume de Phénix esquiva sans peine son apprenti qui fonça dans un tas de sable. Pourtant, le jeune chaton, allumé d’une colère nouvelle, se releva, et réattaqua le guerrier. Le chat roux se tassa de côté, mais Nuage d’Hiver appréhenda, et d’un mouvement vif, se retourna pour attaquer son mentor, qui n’était qu’à une longueur de patte de lui. Il leva la patte, afin d’égratigner Plume de Phénix, et dès qu’il toucha son adversaire, le guerrier lui donna un coup de tête sur l’épaule, afin de faire basculer son apprenti. Dans un mouvement vif, il le planqua à terre.
- C’est un peu mieux, dit Plume de Phénix, amusé.
Alors, Nuage d’Hiver comprit que ce n’était qu’une diversion pour qu’il se batte. Bien qu’il soit gêné de s’être fait berné, il ne put réprimander de la fierté de sa performance.
- Tu sais, ce que je t’ai dit, tout à l’heure? Eh bien, il faut que tu prennes en compte que le Clan est indulgent, mais ne supporte pas les faibles. Ce ne sont que des poids en trop, comme l’indique les lois des Clans, ceux-ci seront tués. N’essaie pas de faire parti des faibles, j’ai l’impression qu’une fabuleuse destinée t’attend…

Puis, ils passèrent le reste de la journée à s’entraîner au combat, jusqu’à ce que la nuit recouvre le ciel, et que les ténèbres envahissent la forêt…

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mer 17 Nov - 23:03:09

Chapitre 14
Patrouille


Nuage d’Hiver courrait, ses grosses pattes maladroites martelant le sol de la forêt noire. Peu à peu, il se rendit compte que cette forêt n’était pas celle de son Clan. Dans la pénombre, son pelage se hérissa de panique, mais il sentait qu’il devait continuer à courir, comme si une aimant l’attirait vers elle. Puis, il déboucha dans une clairière, juste devant un énorme chêne, semblable à celui de sa forêt. L’apprenti savait qu’il était rendu à destination, mais rien ne semblait se passer.

Tout à coup, une étrange lumière jaillit du ciel et Nuage d’Hiver leva la tête. Cette illumination provenait des étoiles, qui selon le chaton, était si proche qu’il aurait pu les toucher du bout de sa patte. Émerveillé, il regarda se spectacle. Puis, il entendit quelque chose.

C’était comme si les étoiles chuchotaient…

Tout à coup, le jeune chat se réveilla dans sa litière, réveillé par Nuage de Sapin. Les branches du saule qui les abritaient était poussées par le vent, et les nuages couvraient le ciel.
- Nos mentors nous attendent!, chuchota l’apprenti écaille-de-tortue.
Nuage d’Hiver se leva péniblement, avant de quitter le refuge chaud que lui offrait la mousse de sa couchette.

Lorsqu’il se fraya un passage parmi les branches flottantes dans les airs, il se rendit compte que même la froideur de la tanière n’était rien comparée à celle du camp. Il se mit la tête dans les épaules, et alla rejoindre Plume de Phénix accompagné d’Éclair du Soir et de Queue Touffue.
- Allez déjeuner, ensuite nous partirons en patrouille, dépêchez-vous!
Heureux de pouvoir enfin participer à une patrouille, ce qui était une occupation pour les apprentis plus expérimentés, il fila vers le tas de gibier, qui comme à son habitude était presque vide. Au moins, la saison chaude s’en vient et il y aura plus de proies, pensa-t-il.

Il partagea un petit lapin avec son ami, tout en discutant amicalement. Tous deux étaient excités par leur première patrouille. Puis, ils se firent la toilette mutuellement, derrière le saule des apprentis, à l’abri du vent. Nuage d’Hiver regrettais déjà de devoir sortir par ce temps, mais il se dit que l’hiver ça allait être bien pire. Comme il ne voulait pas paraître plus faible que les autres, il se dirigea donc vers les trois guerriers qui attendaient près de l’entrée du camp.
- On y va?, demanda Éclair du Soir, à bout de patience.
Depuis qu’il était arrivé au camp, Nuage d’Hiver avait beaucoup appris sur le peu de guerriers et d’autres chats du Clan du Printemps. Il savait qu’Éclair du Soir était un jeune guerrier souvent impatient, mais qu’il brûlait d’une énergie vive. Queue Touffue était le vétéran du clan. Selon l’apprenti, ce dernier avait réponse à tout. Heureux de la composition parfaite de cette patrouille, ils partirent vers la rivière et l’île.
- Au fait, demanda Nuage de Sapin, pourquoi Pelage de Lichens n’est pas avec nous?
- Il couvre un petit rhume, répondit le vétéran blanc et noir, rien de grave, mais il est mieux de rester auprès de Museau de Cristal.
- Il n’a pas de chance, c’est ce soir qu’à lieu le Grand Rassemblement!, renchérit Éclair du Soir.
En voyant l’air interrogateur sur le visage de son apprenti, Plume de Phénix lui explique que le Grand Rassemblement était une assemblée des cinq clans, et que chaque chef devait parler des nouvelles de son clan, afin d’en informer les autres. Nuage d’Hiver voulut savoir si les apprentis étaient autorisés à participer, lorsque Queue Touffue lui fit signe de se taire.
- Nous sommes arrivés, expliqua-t-il.
- Que sentez-vous, les apprentis ? demanda Plume de Phénix.
Nuage d’Hiver leva le museau dans les airs, et attendit qu’une rafale de vent vienne lui porter des odeurs. Il sentit l’odeur de la rivière et des poissons, bien sûr, avec un petit bout de chats du Clan de l’Été, mais surtout une puanteur très marquante… celle d’un renard.
- Il y a un renard, dans le coin, observa-t-il.
Nuage de Sapin acquiesça, alors que Plume de Phénix fit un demi-sourire. D’un signe de tête, il leur demanda de le suivre.

Lentement, les cinq chats suivirent la trace du renard, qui menait sur l’île. Après avoir traversé l’arbre mort qui reliait les deux rives, Nuage d’Hiver pénétra pour la première fois sur cette terre inconnue.
C’était un petit endroit boisé, comme le reste du territoire. Ses contours étaient rocheux, sauf la partie faisant face au territoire du Clan du Printemps, qui était une petite plage de galets. L’île en elle-même n’avait rien d’exceptionnel, mais le chaton blanc et noir était émerveillé. Tout en continuant de suivre la piste, Nuage d’Hiver regardait aux alentours cette île inconnue. Son pelage était hérissé d’excitation, et ses pattes tremblotaient, cependant, il continuait à avancer.

Tout à coup, Queue Touffue, qui était juste devant l’apprenti, s’arrêta net. L’odeur du renard était devenue très présente, car il était juste devant la patrouille, entrain de renifler une motte de terre, en quête de nourriture. Ce dernier releva la tête, visiblement, il avait senti l’odeur de chats.

Prenant son courage à deux mains, Nuage d’Hiver sortit des fourrés en feulant. Mon clan sera fier de moi, si je tue cette racaille, pensa le jeune chat avec détermination. Mais le renard, ou plutôt la renarde, regarda le félin comme si c’était un extra terrestre. Remplissant son devoir de mère, elle voulut défendre ses petits.
- Non!, s’écria Nuage de Sapin, avant de sortir lui aussi.
Mais les trois guerriers n’eurent pas le temps d’intervenir, que la renarde se jeta sur les deux petits impertinents.

Se souvenant vaguement du jour, où, dans le Clan des Ténèbres, Nuit et Brume avaient combattu le renard, il essaya d’imiter cette scène, sans succès. Mais leur féroce adversaire se battait avec hargne, et d’un coup de dents, saisit Nuage d’Hiver au cou. Le chaton écaille essaya de lui mordre les pattes, mais déjà elle avait envoyé l’autre rouler dans les fougères. À ce moment précis les guerriers sortirent des buissons pour attaquer la bête, mais Nuage d’Hiver n’en vit pas plus.

Sa plaie au cou le faisait souffrir, et peu après, il déboula dans les cailloux, qui formaient une pente raide, et tomba dans les rapides de la rivière. L’apprenti écaille-de-tortue s’avança au bord de la petite falaise, ne pouvant rien pour son ami.
- Nuage d’Hiver!, appela se dernier, mais rien à faire, le chaton était emporté par le courant.

L’apprenti au pelage blanc était submergé par les flots. C’était son premier contact avec autant d’eau, et instinctivement, il battit des pattes et mis le museau en l’air pour pouvoir respirer. Il essaya de se diriger vers la berge, mais le courant était très fort. De plus, les petites pattes de Nuage d’Hiver le pénalisaient, et bientôt il fut complètement submergé. Aidez-moi, Destin!, s’exclama-t-il dans sa tête, Je ne veux pas mourir ainsi!

Tout à coup, il entendit un ‘’plouf’’, puis, une masse noire le submergea. Il sentit que quelqu’un le prenait par la peau du coup, faisant attention à ne pas toucher la plaie. Ensuite, l’intrus le ramena à la surface. Nuage d’Hiver respira bruyamment dès qu’il fut sortit de l’eau, et posé sur la berge. Il distingua une masse écaille. Était-ce Nuage de Sapin qu’il l’avait sauvé? Mais l’apprenti s’évanoui, épuisé…

Après quelques temps, il ré-ouvrit les yeux. Devant lui se trouvait une chatte inconnue : la sauveuse. Il y avait également le reste de la patrouille. Le chaton blanc se releva avec peine, et murmura un merci à l’intention de la chatte.
- Qui êtes-vous?, rajouta-t-il.
- Rivière Sauvage, dit-elle d’une voix douce, Je suis du Clan de l’Été. Si cela ne vous dérange pas, je retournerais sur mon territoire. Fais attention, la prochaine fois, jeune apprenti!
Puis elle s’éclipsa agilement, traversant la rivière à la nage.

Nuage d’Hiver se tourna vers son mentor. Il savait qu’il allait être chicané. En effet, la voix tonnante de Plume de Phénix se fit entendre.
- Nuage d’Hiver?! As-tu idée de ce que tu as commis?! Tu as mis toutes nos vies en danger pour te sauver de ta stupidité! Tu aurais pu mourir noyé! Quand comprendras-tu donc le respect et les lois de nos clans! Tu pourrais être banni pour autant de fautes!
L’apprenti, recroquevillé, semblait avoir rétrécit, en position soumise. Il marmonna un pardon, avant que Plume de Phénix reprennes :
- Pardon? En quoi cela va nous aider?! Il ne fallait pas faire ça, un point c’est tout. Maintenant, c’est à notre chef de décider de ton sort, allez, rentrons, tu risque d’attraper la mort.

En effet, le chaton grelottait énormément, car même si la saison des feuilles vertes s’en venait, l’eau était bien fraîche, et il n’avait pas le pelage des chats du Clan de l’Été. Il repartit donc, piteux, vers le campement.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Dim 21 Nov - 18:25:33

Chapitre 15
Longue nuit


De retour au campement, Nuage d’Hiver se rendit tout de suite à la tanière de la guérisseuse, avec son ami écaille. Il grelottait de tout son corps, mais ne voulait pas montrer la moindre faiblesse de sa part, il traversa le camp la tête haute. Ce sera une bonne raison d’aller voir Nuage de Pavot, se dit-il.

Justement, celle-ci était entrain de réciter les propriétés de la camomille, lorsqu’ils arrivèrent. La petite chatte se précipita sur son frère, lui léchant le bout de l’oreille, alors que Museau de Cristal s’exclama, inquiète :
- Nuage d’Hiver? Pourquoi es-tu tout trempé?!
Après avoir expliqué brièvement l’histoire, la guérisseuse éclata de rire.
- C’est bien de ton genre, le sermonna-t-elle, mais bon, viens te faire soigner!
Le chaton s’écroula sur la litière moelleuse et fraîche tandis que Museau de Cristal lui appliquait de la toile d’araignée sur la nuque tout en ronchonnant sur l’intrépidité de l’apprenti.

Lorsque le travail fut terminé, une voix se fit entendre :
- Tous les chats doivent venir pour l’Assemblée du clan!
L’apprenti se sentait si fatigué, mais au prix d’un effort surhumain, il quitta son lit douillet et sortit dehors.

Le soir était déjà tombé sur le Clan, tandis que les chats sortaient de leurs tanières. Étoile Sombre, perché sur le pic rocheux faisant office de Promontoire appelait les chats. Puis, lorsque tous furent réunis, il commença :
- Comme vous le savez tous, ce soir il y a le Grand Rassemblement. Voici donc les chats qui m’accompagneront, car ce rendez-vous est très important, surtout ce soir. Il y aura donc moi-même et notre lieutenant, ainsi que Museau de Cristal et Nuage de Pavot. Queue Touffue, Plume de Phénix et Éclair du Soir seront également de la partie, mais Pelage de Lichens restera, il est encore malade. Pelage de Puces viendra mais pas Vieille Étoile, ses articulations la font souffrir. Nuage de Sapin, Nuage de Griffe et Nuage d’Océan viendront, ainsi que Nuage d’Hiver…
- Non!, coupa Rafale de Vent, cet apprenti est bien trop turbulent, et ne saurait se tenir durant ce rassemblement. De plus, il mérite une punition pour aujourd’hui!

Le chef du Clan ferma les yeux, réfléchissant à la demande du lieutenant. De quoi se mêle-t-il, celui-là?, pensa le chaton blanc avec rage.
- Tu as raison, fini par dire Étoile Sombre, Nuage d’Hiver, tu t’es mal comporté aujourd’hui. Tu ne viendras point aux rassemblements jusqu’au moment où tu comprendras les lois de nos Clans. Ceux qui resteront donc au camp, reprit-il d’une voix forte, ce sera Nuage d’Hiver, Pelage de Lichens, Vieille Étoile, Croc Sanglant et Goutte de Pluie. Que ceux qui nous accompagnent attendent à l’entrée du camp.
Tous les chats se dispersèrent, la plupart allant à l’endroit indiqué. Furieux de ne pas pouvoir y aller avec eux, Nuage d’Hiver se précipita vers la tanière de la guérisseuse, suivit de Pelage de Lichens.
Épuisé, le jeune apprenti s’écroula sur sa litière, et s’endormit aussitôt, après que Pelage de Lichen se soit couché sur l’autre litière, regardant l’apprenti dormir.

Nuage d’Hiver était tout près des falaises, avec Plume de Phénix et Nuage de Sapin. Tout à coup, une patrouille ennemie déboula, attaquant la petite troupe. L’apprenti au pelage blanc, se battait avec acharnement quand il roula tout près du précipice. Il reconnut son adversaire : ce n’était d’autre que Diable. Ce dernier l’envoya rouler, alors que Nuage d’Hiver, s’accrocha avec force au bord de la falaise. Mais il sentait ses forces le quitter, et bientôt, il tomba dans le vide en hurlant…

Le jeune chat se réveilla en sursaut. Pourtant, ce n’était pas son cri qui résonnait dans ses oreilles… Croc Sanglant! Il releva la tête, voyant que Pelage de Lichen était déjà debout. L’apprenti se leva d’un bond, et sortit de sa tanière, traversant le camp. Il remarqua que tous ceux qui étaient restés se dirigeaient vers la pouponnière. Je ne suis donc pas le seul à avoir entendu crier, se dit-il.

Il pénétra en coup de vent dans l’antre de la pouponnière, en apercevant Goutte de Pluie reniflant Croc Sanglant, qui était couchée, le corps se soulevant de spasmes. L’ancienne reine, ayant eu biens des chatons, expliqua :
- La mise à bas a commencé beaucoup trop prématurément!
Nuage d’Hiver s’approcha doucement, avant de s’écrier :
- Nous devons prévenir Museau de Cristal!
Mais il avait oublié quelque chose, et ses yeux s’écarquillèrent.
- Elle est partie avec les autres, s’exclama-t-il.
La chatte au pelage gris hocha de la tête, avant de répondre que le seul qui avait eu des bases en guérison était lui-même. Mais l’apprenti répliqua que c’était il y a bien longtemps, et qu’il avait presque tout oublié. Pourtant, il s’assit devant la mère agonisante et l’inspecta.
- Pelage de Lichen, va me chercher des graines de pavot, des feuilles de camomilles et des racines de cerfeuil!
Le guerrier obtempéra, et dès qu’il sortit, Vieille Étoile entra, se demandant ce qui se passait. Tout le monde était bien trop occupé pour répondre à l’ancienne, celle-ci s’assit donc au fond de la pouponnière, regardant le tout d’un œil critique.

- Prends de grandes respirations, dit Nuage d’Hiver.
- Pousse de toutes tes forces, ajouta Goutte de Pluie.
La femelle se coucha à côté de Croc Sanglant, l’encourageant en chuchotant, tandis que Nuage d’Hiver œuvrait à aider la nouvelle mère. Pelage de Lichen entra, transportant un ballot d’herbes qu’il déposa aux pieds du jeune apprenti.
- Je vais prévenir Museau de Cristal, aux Quatre Rochers, dit le guerrier, avant de sortir de la pouponnière pour filer dans la nuit.
- Tiens, dit l’apprenti à Goutte de Pluie, essaie de lui faire manger ces graines de pavot.
La chatte grise hocha de la tête et se mit au travail. Nuage d’Hiver encourageait la chatte crème, et il vit le premier chaton pointer le bout du museau.
- C’est bien!, s’exclama-t-il. Tu es capable!
- Dans mon temps… commença Vieille Étoile, mais personne ne l’écouta.
Enfin, le premier chaton sortit du ventre de sa mère, tombant sur le sol. Il était très frêle et squelettique, à cause de sa prématurité. L’apprenti regarda la petite boule grise, avant de la montrer à sa mère.
- C’est une petite femelle, dit-il, continue! Je pense qu’il y en a encore!
Croc Sanglant continua de pousser, tandis que le chat blanc donna la chatonne grise à Vieille Étoile.
Celle-ci regarda la petite boule de poils, avant de pousser un soupir. Elle l’amena vers elle, et commença à la lécher pour stimuler ses sens. Pendant ce temps, la tête d’un deuxième chaton sortit. Le petit chaton noir sortit, et Nuage d’Hiver le donna à Vielle Étoile.

Puis, un troisième tomba sur le sol. Nuage d’Hiver s’approcha, mais à la place de miauler et de s’agiter, le chaton brun tigré ne bougeais pas, même quand l’apprenti le toucha du museau.
- Je… je crois que le dernier est mort… annonça-t-il à la mère.
Celle-ci poussa un cri de tristesse déchirant, avant que sa tête ne retombe sur le sol, épuisée. Mais les deux autres chatons se portaient bien, quoique visiblement très faibles, déjà ils cherchaient à téter.

Tout à coup, Museau de Cristal entra dans la pouponnière.
- Merci, Nuage d’Hiver, je m’occupe de tout, maintenant.
Soulagé, le jeune chat s’effondra sur le sol, les ténèbres l’emportant dans un long sommeil.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Ven 26 Nov - 3:12:45

Chapitre 16
Les deux chatons

Nuage d’Hiver se réveilla dans la tanière de la guérisseuse, par les rayons de soleil de l’après-midi, pénétrant doucement dans la grotte fraîche. L’apprenti ouvrit doucement ses yeux bleus, et regarda aux alentours, le sourire aux lèvres.
Puis, lui revint en tête l’accouchement, et se demanda comment allait les chatons, il se leva, et sans nettoyer son pelage, quitta l’antre vide.

Le Clan vaquait à ses occupations habituelles, comme si rien ne s’était passé la veille. Lorsqu’il fut pour pénétrer la pouponnière, Nuage de Sapin arriva et dit :
- Viens, allons manger un morceau, je te raconterais le Grand Rassemblement!
Nuage d’Hiver se rendit compte qu’il avait vraiment faim, n’ayant pas mangé la veille, il ne se fit pas prier, rejoignant son ami. Pour une fois, le tas de gibier semblais bien rempli, et l’apprenti se pris une bonne souris, tandis que le chat écaille se choisit un merle. Ensemble, ils allèrent derrière le saule pleureur, endroit où les apprentis mangeaient. Mais la place était déjà occupée par deux chats : Nuage d’Océan et Nuage de Griffe.
- On ne va pas vous déranger, dit poliment l’apprenti blanc, près à repartir.
Mais Nuage d’Océan lui fit signe d’attendre, passa quelques coups de langue sur son pelage blanc immaculé avant de s’avancer.
- Ne pars pas, nous avons finis, déclara-t-elle, alors que Nuage de Griffe avait à peine touché à sa mésange. Au fait, c’est vrai que tu as aidé Croc Sanglant, sans guérisseur?
Nuage d’Hiver sentit son pelage se gonfler de fierté, alors qu’il hocha de la tête.
Puis, sans se faire attendre, Nuage d’Océan et son ami partirent vers le centre de la clairière, tandis que Nuage de Sapin s’assit.
- J’ai l’impression qu’elle est un peu plus que ton amie!, déclara le jeune chat écaille.
Nuage d’Hiver sursauta, avant de demander ce qu’il avait dit. Son ami frémit des moustaches avant de s’attaquer à sa proie, tandis que l’apprenti au pelage blanc s’assit. Son ami se tourna vers lui, et commença à raconter le périple de la veille.
- C’était extra! Nous sommes arrivés, et il y avait plus de chats que je n’en ai jamais vus! Et les guerriers du Clan des Ténèbres étaient énormes! Plus grand même qu’Étoile Sombre. Comme chef, il y avait Étoile de Froid, un énorme chat blanc, Étoile de Lumière, une jolie chatte rousse et Étoile Brisée, une chatte qui fait froid dans le dos. Chacun avait un immense rocher, et au milieu perchait Diable! Ça donnait froid dans le dos…
Nuage d’Hiver se laissa transporter dans cette atmosphère féérique, rêvant de se retrouver au immenses Quatre Roches, devant les chats les plus puissants de la forêt.
- NON!, hurla un chat, dans le camp.
Les apprentis sursautèrent, et le chat blanc reconnu la voix de Croc Sanglant, la nouvelle mère. En deux temps trois mouvements, il était rendu à la pouponnière se frayant un chemin entre les chats, interloqués. Enfin, il entra dans l’abri de branchages, et y retrouva la mère avec ses deux chatons, Museau de Cristal, Étoile Sombre ainsi que Rafale de Vent. Nuage d’Hiver demanda aux chats ce qui se passait.
- Ils veulent m’enlever mes chatons, répondit-elle, dans un hurlement de tristesse.
- Pourquoi?, demanda le chat blanc, interloqué.
- Ils sont bien trop faibles. Ils ne survivront pas à la saison des neiges, tonna Rafale de Vent.
L’apprenti fut outré par la réaction stupéfiante du lieutenant, qui était lui-même le père de ces chatons. Comment osait-il? Il est sûrement trop fier pour vouloir voir ces chatons prématurés grandir. Nuage d’Hiver regarda Museau de Cristal, en dernier espoir.
- Rafale de Vent a raison, ces chatons n’ont aucune chance de survie.
Comment pouvait-elle dire ça? Alors qu’elle l’avait soignée, lorsqu’il n’était qu’un chaton maladroit? Il se tourna vers son chef, et prit soigneusement le temps de choisir ses mots.
- Étoile Sombre. Je veux vous demander une faveur. Autrefois, j’étais un jeune chaton maladroit, idiot, téméraire, tout ce que vous appelez ici ‘’être faible’’. Mais chaque jour, je deviens de plus en plus fort! Et je ne suis pas inutile à ce Clan, qui est mon clan. Ces chatons sont notre avenir, il faut placer nos espoirs en eux! S’il te plait! Je chasserais pour Croc Sanglant, je m’occuperais de ces petits, je serais leur mentor! Je te prouverai que chacun a le droit de vivre!
Étoile Sombre toisa l’apprenti d’un air étrange. Il doit se demander pourquoi je l’ai contredit, se dit Nuage d’Hiver.
- Étoile Sombre, ne l’écoute pas!, dit le lieutenant. Il ne raconte que des bêtises. Ces chatons ne mériteront jamais d’être guerriers!
Le chef regarda à tour de rôle les petits, Rafale de Vent et Nuage d’Hiver. Ses yeux d’un jaune profond percèrent l’apprenti, mais ce dernier n’osa pas baisser les yeux. Le matou gris s’avança vers les petits, les renifla, et tourna les talons.
- Fait ce que tu veux!, lança-t-il en sortant de la pouponnière.
Rafale de Vent suivit son chef, lançant un regard haineux envers l’apprenti, qui haussa les épaules. Museau de Cristal lui fit un demi-sourire, avant de sortir elle aussi.
Nuage de Sapin entra, et s’approcha doucement de la mère, regardant les chatons.
- Merci, dit Croc Sanglant au chat blanc, d’une voix rauque.
- Ils sont magnifiques, complimenta l’apprenti écaille, quels sont leur noms?
Elle pointa du museau la petite chatonne grise :
- Celle-ci, c’est Petite Comète, et lui – en montrant le chaton noir – c’est Petit Éclair.
Ronronnant de bonheur, les petits étaient entrain de téter avidement le lait de leur mère, se tortillant dans tous les sens.
Lentement, la mère s’endormit, tandis que les apprentis quittèrent la pouponnière silencieusement.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mar 7 Déc - 22:53:55

Chapitre 17
Rencontre d'enfance


Les aubes se suivirent doucement, le soleil chaud éclairant la forêt avec la même ardeur. Si ces jours étaient semblables, Nuage d'Hiver ne pouvait rien remarquer, car il était sans cess occupé. Il passait ses journées à chasser, la plupart du temps pour les deux chatons, à jouer avec eux, à patrouiller et à s'entraîner avec son mentor. Il apprenait vite, très vite, et Plume de Phénix s'avérait satisfait de son travail avec l'apprenti. Mais déjà ont remarquait que le sang qui coulait dans les veines du petit, celui du Clan des Ténèbres, commençait à faire son effet. Du chaton impertueux, il était devenu un apprenti sage et intelligent. Déjà, ses jeunes muscles étaient bien présents sous son magnifique pelage en santé. Chaqu'un le voyait : ce petit faisait des progrès incroyables, se démarquant des autres apprentis.

Ce jour là, Nuage d'Hiver était de patrouille de chasse avec Nuage de Sapin, qui l'accompagnait toujours. Après un bon repas, ils se rejoignirent à l'entrée du camp, où les petits de Croc Sanglant jouaient sous le regard affectif mais sévère de leur mère. Ils seront bien élevés, pensa le jeune chat.
- Au fait, merci de m'aider à chasser pour eux, dit Nuage d'Hiver.
Son ami écaille le regarda, et répondit tout naturellement :
- Oh, mais c'est un plaisir! Et puis, il faut bien s'entraîder, entre amis.
Ce que Nuage d'Hiver appréciait le plus, c'était la modestie et la gentillesse de son ami, qui lui était toujours dévoué. Ensemble, ils sortirent du camp, se dirigeant vers le Grand Chêne.

La forêt était calme, mais parsemée de petits bruits habituels tels que le chant des oiseaux et le bruits des écureuils sautant de branches en branches. Les arbres avaient l'air endormis, leur feuilles valsant dans le vent, produisant un bruissement continu. Nuage d'Hiver adorait ces journées là, dans le boisé. C'était sa maison, il ne pourrait vivre sans. Exprimant ses pensées, Nuage de Sapin déclara :
- J'adore la forêt! C'est si calme, si détendant. Le Grand Chêne, c'est mon endroit préféré, ont dirait qu'il est magique.
- Mais il est magique, s'exclama Nuage d'Hiver, pensant aux rêves qu'il faisait, celui où les étoiles descendaient du ciel.
L'apprenti écaille remua les moustaches, ne croyant qu'à moitié aux affirmations du chat blanc. Après avoir donné un petit coup de tête sur l'épaule de son ami, le chat écaille dit :
- On fait la course? Le premier au Grand Chêne!
Aussitôt dit, aussitôt fait, les deux chats s'élancèrent, sillionnant entre les arbres.

Bien que l'apprenti écaille soit plus rapide, Nuage d'Hiver était plus fort, ce qui lui permettait de faire de plus gros bonds, il courrurent donc côte à côte. Savourant ce moment de libertée, le jeune chat ferma les yeux. Malheureusement, celui-ci ne se rendit pas compte qu'il avait dépassé la clairière de rendez-vous, car Nuage de Sapin l'avait devancé. Arrivant à l'endroit, le chat écaille sut que son ami ne l'avait pas suivit, il détala donc à son aide.
Pendant ce temps, Nuage d'Hiver avait réouvert les yeux, se demandant où donc était le Grand Chêne. C'était la première fois qu'il allait si loin de ce côté-ci, et il ne sentait plus aucune odeur de chat de son clan. Il voulut rebrouser chemin, mais ne sut de quel bord repartir. Zut, j'ai réussi à me perdre, se dit-il intérieurement. Pour essayer de se retrouver, il leva le museau pour humer la légère brise qui passait. Rien... Sauf une odeur. Une odeur qu'il avait connu dans les premières lunes de sa vie. Curieux, ne pouvant replacer cet arôme, il la pista.
Bien que le soleil fut rentré entre les nuages, le jeune chat avait l'impression que les arbres étaient plus grands, que la forêt était plus épaisse, plus sombre.

Tout à coup, il entendit du bruit entre les fougères derrière lui. D'un rapide mouvement, il fit volte-face, pret à se battre. Mais ce n'était que Nuage de Sapin, et les deux poussèrent un soupir de soulagement. Mais lorsque l'apprenti écaille regarda les environs avec un air aussi perdu que celui de son ami, il dit dans un chuchotement :
- Nuage d'Hiver! Vite, nous devons partir. Nous sommes sur le territoire du Clan des... ATTENTION!
La chat blanc se retourna encore un fois, mais il ne fut pas assez rapide ; déjà, une masse lui était tombée sur le dos. Se débattant de son adversaire de taille, Nuage d'Hiver lui mordit une oreille, avant de se rouler sur le sol pour se débarasser de son ennemi, comme son mentor lui avait montré. D'un coup de hanche, il fit culbuter son adversaire, mais celui-ci le renvoya valser quelques queues de renard plus loin. Nuage d'Hiver se releva péniblement, et pour la première fois pu remarquer qui était l'autre chat.

C'était un chat pas bien âgé, un peu plus que Nuage d'Hiver, mais on voyait nettement la différence. Au Clan du Printemps, on aurait considéré ce chat au pelage brun tigré et au pattes musclées comme un guerrier, pourtant il gardait les traits d'un jeune chat.
- Vagabond!, reconnu le chat blanc.
- Qui est-tu?, feula l'intru, Tu es sur mes terres!
Nuage d'Hiver fixa son vieil ami d'un air d'incrédulité. Son meilleur ami ne l'avait pas reconnu?
- Je suis Hiver!
- Hiver? C'est impossible, Diable nous a dit que tu étais mort!
Vagabond s'assit, plus calme, tandis que Nuage d'Hiver raconta l'histoire qu'il avait vécu depuis tout ce temps, comment il avait quitté le Clan, trouvé une patrouille du Clan du Printemps... à chaque mot de plus dans son récit, le sourire de Vagabond s'agrandissait.
- Vieux frère!, s'exclama-t-il en donna une petite tape sur l'épaule de son ancien ami. Mais c'est qui, lui?, ajouta-t-il en pointa Nuage de Sapin de la patte.
Pendant tout ce temps l'apprenti avait été oublié du monde, en position d'attaque dans les fougères, ne comprenant ce qu'il lui arrivait.
- C'est un ami, répondit Nuage d'Hiver, en parlant aux deux chats.
Mais Nuage de Sapin n'était pas pour autant à accorder sa confiance à un chat étranger au corps musclueux. Il préféra se retirer un peu plus loin, tout en observant les deux chats, le poil encore hérissé.

Pendant ce temps, Nuage d'Hiver et Vagabond jouait comme deux frères, se bagarrant amicalement, et parlant du bon vieux temps.
- Tu te souviens du serment de l'amitié, que nous avons fait?
Vagabond poussa un soupir, avant de répondre :
- Oui, c'était bien, hein, le bon vieux temps? Dommage que tu aies du partir, tu aurais pu tout aussi bien rester et être avec moi...
- Mais tu sais bien, lui répondit l'apprenti, qu'on allait me tuer ou me bannir, c'est mieux ainsi!
Vagabond aquiesca, avant de lever la tête vers le soleil, qui avait descendu bien bas.
- Il est déjà tard! Je dois y aller!
Après quelques aurevoir, le chat tigré disparu dans l'épaisse forêt qui ddevenait de plus en plus sombre. Nuage d'Hiver resta planté là, à regarder l'endroit où son ami avait disparu, puis se tourna vers Nuage de Sapin. « Viens, ont rentre...» chuchota-t-il mélancoliquement. Nuage de Sapin lui donna un coup de langue sur l'épaule et lui fit un petit signe de tête.
Se dirigeant vers leur camp, les deux apprentis oublièrent de chasser. Aucun des deux ne parla durant tout le trajet, Nuage d'Hiver pensant aux belles années qu'il avait vécu avec Vagabond et Déchue. Oh!, pensa-t-il, j'ai oublié de prendre des nouvelles de Déchue. J'espère qu'elle va bien!

Le soleil disparaissait à l'horizon lorsqu'ils atteignirent le camp, juste devant l'entrée Rafale de Vent parlait avec Nuage de Griffe. Abattus et fatigués, il entrèrent dans le tunnel de ronces lorsque le lieutenant les arrêta.
- D'où vous revenez?
- De la chasse, répondit Nuage d'Hiver.
- Vous n'avez pas de proies! Vous avez mangés en chemin, c'est ça?, protesta le matou gris.
Nuage de Griffe les renifla, avant de dire :
- Ils sentent le Clan des Ténèbres!
Rafale de Vent sentit, et les observa d'un air répugné.
- Suivez-moi, ordonna-t-il.
Les jeunes chats se regardèrent d'un air interrogatoire, tandis qu'ils pénétrèrent dans le camp. Plume de Phénix, Éclair du Soir et Nuage d'Océan partaient pour la patrouille du soir, tandis que Croc Sanglant rentrait les chatons dans la pouponnière. Le mentor de Nuage d'Hiver lui lança un regard surpris, mais du suivre la petite troupe qui partait déjà. Ainsi Rafale de Vent les conduirent jusqu'à la tanière de leur chef, dans une cavité de la parois rocheuse du camp, au dessus du Promontoire.
- Entrez, dit Étoile Sombre.
Les chats entrèrent, s'inclinant devant le chef. Que va t'il raconter?, se demanda Nuage d'Hiver. D'un air étonné, le chef regarda les deux apprentis avant de se tourner vers son lieutenant, se demandant ce qui s'était passé.
- Étoile Sombre, commença Rafale de Vent, ces deux jeunes apprentis sont sortis tôt à l'aube, pour aller chasser. Voilà qu'ils rentrent après toute une journée, sans proie, portant l'étrange odeur du Clan des Ténèbres. Je suis sûr qu'ils sont allés en territoire ennemi pour voler du gibier, ou encore pour fraterniser, car vous savez quels liens a cet apprenti - il désigna Nuage d'Hiver de la queue - avec ce Clan malsain.
Le chef regarda Nuage d'Hiver et Nuage de Sapin d'un air supérieur, et son poil s'hérissa.
- S'en est trop!, s'exclama-t-il.
Rafale de Vent eut parfaitement l'air satisfait et perça du regard les pauvres jeunes chats tapis près de l'entrée. Étoile Sombre s'expliqua, marchant de long en large de sa tanière.
- Par deux fois, déjà, tu as enfreins les règles, Nuage d'Hiver! Tu ne te rends pas compte de ta faute! Le Clan du Printemps ne compte déjà pas assez de membres pour en plus monopoliser des braves guerriers qui doivent entraîner des chatons ayant aucun respect pour les règles! Respect et loyauté sont importants, ici. Nous vivons une sombre époque, nous avons besoin de toutes nos forces! Vous n'avez pas l'air de comprendre le travail d'un apprenti, eh bien, je vais vous faire comprendre, moi! À partir de maintenant, vous n'allez plus pouvoir vous entraîner, oui, et ce pour toujours! Vous allez grandir sans jamais devenir guerriers, vous allez passer vos journées chez les anciens et chez la guérisseuse...
- Mais c'est de ma faute, gémit Nuage d'Hiver, laissez Nuage de Sapin continuer son entraînement.
- Il le reconnaît, s'exclama Rafale de Vent, cet apprenti déloyal a entraîné son compagnon de force pour qu'il aie une punition aussi!
- Tais-toi, Rafale de Vent, répondit le chef, je ne reviendrais pas sur ma déscision. Retournez dans la tanière des apprentis, demain ont vous dira quoi faire. Inutile de discuter!, rajouta-il, voyant que Nuage d'Hiver allait rispoter.

Tristement les oreilles baissées, les deux chats sortirent de l'antre, se dirigeant vers le grand saule, sans s'arrêter pour manger. Il avait emmené Nuage de Sapin, quel idiot il était! C'était de ma faute si la honte s'est jeté sur lui... Que va penser sa mère et son mentor? Quel idiot suis-je!, pensa le jeune apprenti.
- Pardon, vraiment pardon pour aujourd'hui.
- Ce n'est pas grave, répondit son ami, qui pourtant avait l'air franchement agacé.
Ce dernier entra entre les branches du saule, mais Nuage d'Hiver resta planté devat la tanière, regardant d'un air vide le ciel sans étoiles. Il suivit tout de même le même chemin que Nuage de Sapin, s'écroulant sur sa litière près de Nuage d'Océan qui lavait son magnifique pelage blanc. Puis, il sombra dans le sommeil, ressemblant au petit chaton qu'il avait été autrefois - et qu'il avait retrouvé aujourd'hui...

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mar 14 Déc - 22:32:29

Chapitre 18
Destin


L'aube se levait doucement, apportant le chaleur de l'été tandis que la brise bercait mollement les branches du saule où dormaient les apprentis. Nuage d'Hiver se réveilla réchauffé par les rayons de soleil, et regarda dormir la jolie chatte qui était un peu plus loin. Installée contre Nuage de Griffe, Nuage d'Océan avait des allures d'ange avec son long pelage blanc. Son poitrail se soulevait dans des mouvement réguliers, lentement tandis que son visage reposé inspirait le calme. Perdu dans la contemplation de la magnifique apprentie, Nuage d'Hiver sursauta lorsque Rafale de Vent fit son entrée entres les branches basses, réveillant au passage Nuage de Sapin.
- Nuage d'Hiver, tu vas aller enlever les tiques des Anciens, refaire leur litière et les faire sortir un peu sur le territoire, ils ont besoin de soleil, dans leur pauvre trou. (Nuage d'Hiver grogna au non-respect que montrait le lieutenant envers ses aînés) Nuage de Sapin, tu vas aller aider la guérisseuse et refaire les litière de toutes les tanières. Pas le droit de manger avant d'avoir fini, allez, au boulot!
Le pelage blanc de l'apprenti se souleva un peu, mais il n'osait pas contredire son lieutenant, de peur d'avoir une bien pire sanction. Déjà, il se demandais comment allait son 'ancien' mentor lorsqu'il avait appris la nouvelle.
- Nuage d'Océan et Nuage de Griffe, vous venez en patrouille avec moi et Pelage de Lichens. Allez manger et rejoignez-nous à l'entrée du camp.
En entendant le nom de son mentor, Nuage de Sapin lança un regard accusateur vers Nuage d'Hiver, tandis quils quittaient l'antre.

Le camp semblait calme, l'aube venait de se lever. Petit Éclair et sa soeur jouaient dehors près du tas de gibier où leur mère mangeait. Comment vais-je pouvoir chasser pour eux?, se demanda le jeune chat.
- Nuage d'Hiver!, s'écrièrent les chatons en accourant.
Croc Sanglant regarda l'apprenti d'un air méfiant, mais se détendit en voyant qu'il ne faisait aucun mal aux chatons.
- C'est vrai que tu arrêtes l'entraînement?, demanda Petit Éclair.
Nuage d'Hiver chercha bien ses mots, mais il n'eut pas le temps de répondre car la mère venait le sauver de la situation.
- Allons, ne posez pas des questions indiscrètes! D'ailleurs, il faut rentrer à la pouponnière!
Après être submergée de cris de protestation, la mère emmena les chatons vers la pouponnière, tandis que Nuage d'Hiver se rendait à la tanière de la guérisseuse pour y demander de la bile de souris contre les tiques.

Il entra dans la grotte sombre et fraîche, avant d'apercevoir trois chats. Museau de Cristal oeuvrait en mélangeant quelques plantes vertes dans une petite cavité de la paroie. Le jeune chat aperçu Nuage de Pavot entrain de parler à son frère à voix basse. Lorsqu'ils virent que Nuage d'Hiver était là, Nuage de Sapin se tut, lui lançant un regard plein de reproches.
- Que veux-tu, jeune Nuage d'Hiver, demanda la guérisseuse, la voix remplie de bonté.
L'apprenti blanc ne quitta pas Nuage de Sapin des yeux, avant que ce dernier baisse lui-même la tête. Toujours en le fixant, le chat demanda de la bile de souris dans un chuchotement à peine audible. La guérisseuse plaça sa mince patte dans un petit trou avant d'en resortir un balot de feuille contenant le liquide à l'intérieur.
- Tiens, puis elle se tourna vers son apprentie, et toi, va ammener cela à Étoile Sombre, il a mal au ventre aujourd'hui, mais rien de grave, j'imagine...
Les deux chats sortirent de la tanière. Nuage d'Hiver cligna des yeux à cause du soleil qui était paradoxal à la sombreté de l'endroit. Nuage de Pavot s'approcha de lui et d'un petit coup avec sa langue rose elle lui lécha l'oreille.
- Ne t'inquiète pas, ça va passer, le rassura-t-elle.
Il savait qu'elle parlait de son ami... Du moins, son ancien ami. Je l'espèere, pensa Nuage d'Hiver. Mais avant qu'il ne put le dire à voix haute, la chatonne était déjà partie en direction de l'antre du chef. Avec un petit soupir, il continua sa marche vers le tronc d'arbre qui était la tanière des Anciens.

Il entra doucement pour garder le calme qui y régnait. En effet, le soleil filtrant èa travers quelques trous dans le bois laissait voir Vielle Étoile, qui regardait l'intru, et Pelage de Puces, qui comme d'habitude somnolait un peu plus loin.
- Bonjour, Nuage d'Hiver, dit-elle d'une voix rauque.
- Bonjour!, lança l'apprenti, joyeux. As-tu des tiques, j'ai de la bile de souris juste ici.
Il pointa le ballot de feuilles alors que l'ancienne se mit au soleil, lui montrant son cou.
- Je crois en avoir une, juste ici.
L'apprenti s'assit tout près et se mit à la tâche. Après quelques instants de recherche, il trouva la vilaine bête caché dans le poil de la vieille chatte. Il l'aspergea de bile de souris, et cette dernière lâcha prise. Il l'excrasa de sa patte avant de l'expédier dehors, tandis que Vielle Étoile secouait son échine.
- Vieille Étoile, demanda l'apprenti au pelage blanc. De quoi parle Étoile Sombre lorsqu'il dit ''Destin''?
La vielle chatte poussa un soupir, et commença à expliquer :
- Le Destin n'est pas un chat, c'est une sorte de puissance invisible. Dès qu'un chaton nait, le Destin trace sa vie. Il deviendra apprenti, puis guerrier, et mourra peut-être au combat, sans qu'il ne puisse rien y changer, c'est triste mais c'est ainsi...
Dans le fond de la tanière sombre, une ombre avait bougé.
- Ils ne savent plus ce qu'ils racontent, ces jeunots, décréta Pelage de Puces.
L'apprenti se releva, secouant son pelage blanc. Il avait de la bile de souris plein les pattes tandis que Vieille Étoile était débarassée de ses tiques. Il se tourna vers l'ancien et lui demanda s'il avait des tiques.
- Non, répondit Pelage de Puces, en baillant. Pouvons-nous sortir, maintenant?
Nuage d'Hiver hocha de la tête, et du bout de la queue, tassa le feuillage qui bloquait la sortie de l'arbre creux.
- Pouvons-nous aller à la falaise?, demanda Vieille Étoile, les yeux remplis de nostalgie.
L'apprenti aquiesça, et sortit après les anciens.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Mar 25 Jan - 23:09:11

Chapitre 19


Nuage d'Hiver était dans la forêt en compagnie des deux Anciens. Vieille Étoile traînait derrière eux, jettant des regards vers le camp du clan, avant qu'il disparaisse derrière les fougères. L'apprenti savait que la vielle chatte peinnait à marcher tout ce chemin sur ses maigres pattes, observant tout comme si c'était la dernière fois. Pelage de Puces, au contraire, reniflait tout comme un chaton joueur découvrant la forêt.

C'était une belle journée ensoleillée. Il faisait assez chaud mais l'ombre des arbres rendait le tout agréable. Les feuilles bruissaient dans un mouvement régulier tandis que les oiseaux gazouillaient, heureux. Nuage d'Hiver marchait la tête haute, observant le moindre animal, écoutant le moindre bruit. Mais il n'était pas inquiet ; Tout semblait si calme, si parfait.

Enfin, lorsque l'orée du bois fut proche, Vieille Étoile pressa le pas, trottinant le plus vite qu'elle pouvait. Le chat au pelage blanc savait que la vielle chatte voudrait l'endroit où son jeune ami avait perrit, autrefois. Pelage de Puces, triste lui aussi, ayant connu ce ''Nuage de Pluie'' s'approcha doucement de la chatte. Malgré le magnifique paysage sous le soleil d'été, Nuage d'Hiver resta en retrait : Il ne voulait pas gâcher ce moment où elle se devait d'être seule. Il se dirigea un peu plus loin.

Tout en restant près des Anciens, il leva le museau pour mieux sentir l'air frais. Tous les alentours sentaient la sève des arbres feuillus, avec une légère arôme de sapin. Puis, l'odeur d'un campagnol vint le rencontrer. Se baissant tout de suite en position de chasse, il s'approcha lentement de sa proie. 3, 2, 1... Compta-t-il, avant de sauter sur le rongeur. La pauvre bête n'eut même pas le temps de pousser un cris, et encore moins de se sauver, que le chat lui avait donné un bon coup de croc sur son corps fragile.
- Bravo!, le félicita Pelage de Puces, ayant assisté à la scène.
Nuage d'Hiver leva la tête, fier, avant d'apporter la proie près du bord de la falaise où attendait Vielle Étoile.
- Tu en veux?, demanda-t-il.
La chatte hocha négativement de la tête.
- Prends-la, j'ai mangé ce matin, avec Pelage de Puces.
L'apprenti s'assit donc, avant de croquer dans la tendre chair de sa proie. Mmmh! Que c'est délicieux, pensa-t-il, remarquant au combien il avait faim.

Tout à coup, un craquement se fit entendre dans les buissons, à plusieurs longueurs de queue de là. Nuage d'Hiver releva la tête, et fit volte-face d'un coup sec. Ce qu'il vit lui donna un frisson d'horreur : Des chats sautèrent de l'orée du bois, encerclant le petit groupe. Bien qu'il n'en avait jamais vu, c'était des guerriers du Clan de l'Hiver. Ils étaient énormes - pas autant que le Clan des Ténèbres - et leurs griffes étaient gigantesques. C'était une patrouille d'environ six chats, certains guerriers et leurs apprentis. Pourtant, rien n'indiqua que leur chef était avec eux.
- Cours! Va prévenir le Clan!, s'exclama Vieille Étoile, ayant retrouvé sa vigeur d'autrefois, montrant les crocs aux assaillants.
- Je ne vous laisserait pas seuls... commença l'apprenti.
- Nous ne gagnerons jamais, va chercher des renforts au Clan, nous allons essayer de les retenir pendant ce temps là.
Nuage d'Hiver commença alors à courir, ses pattes tremblotantes de peur. Il entendit un des guerriers ennemi lancer un ordre disant de le rattraper, aussitôt, il repartit de plus belle.

Ses poils étaient hérissés, dressés sur son échine tandis que la peur lui transperçait les entrailles. Mais il ne pouvait pas s'arrêter. Il ne pouvait pas laisser les deux anciens combattre plus longtemps ces guerriers. Malgré son épuisement, il continua. Car c'était la mort qui était à ses trousses.

Il entendait des bruits : Branches qui craquaient, corbeaux s'envolant poussant leur cris infâmes. Il savait que un de ces ennemis le poursuivait. Je ne doit surtout pas m'arrêter, se dit-il. Le trajet lui parru une éternité, alors que tout se déroula en quelques minutes. Il sentait son coeur battre comme jamais.

Enfin, il pénétra dans le tunnel et déboula dans le camp.
- Intrus!, s'exclama-t-il de tous ses poumons. Intrus!
Étoile Sombre qui discutait avec son lieutenant, se retourna brusquement vers l'apprenti. Tous les chat étaient sortis de leurs tanière, regardant avec horreur le jeune chat.
- Ils nous ont attaqués à la falaise, les Anciens combattent!
Le chef ne pris même pas la peine de monter sur la corniche qui lui servait de promontoire, aussitôt, il cria :
- Guerriers! Apprentis! ...

Nuage d'Hiver n'eut pas le temps d'en apprendre plus, car il tomba au sol, évanoui.

***

L'apprenti se réveilla dans l'antre de la guérisseuse. Sa tête lui tournait affreusement, et il avait du mal à se souvenir des évènements passés. Soudain, il se rappella.
- Où sont-ils?, s'exclama-t-il, épouvanté.
Nuage de Pavot accourut pendre soin de son patient, et expliqua avec sa douceur infinie :
- Ils ne sont pas toujours revenus. Tu ne t'es pas évanoui très longtemps. Mais s'il te plaît, reste ici, ils rentreront bientôt.
Comment pouvait-elle dire ça? Peut-être que des chats de son Clan mourraient à cette heure!
Il attendit que Nuage de Pavot fut éloignée pour se relever. À vrai dire, il se sentait maintenant parfaitement réveillé.

Sans attendre un instant de plus, il traversa le camp vide sans même se demander si ceux qui sont restés le verraient. Il se précipita dans la forêt, tandis que son ventre gargouillait de famine. Il n'avait pas le temps de manger, le temps pressait. Dans sa tête virevoltaient les pensées les plus affreuses : Et si son ancien mentor était mort? Ou pire, son chef? Est-ce que Nuage de Sapin était blessé?

Enfin, il arriva à l'orée de la forêt, et regarda la troupe de chats qui si trouvaient. Visiblement, la bataille avait cessé. Poussant un soupir de soulagement, il vit qu'ils avaient gagnés. Pelage de Lichens ne semblait pas trop souffrir, aux côtés de Plume de Phénix qui était en bon état. Queue Touffue boitait un peu, le lieutenant, fier, ne semblait pas être très blessé. Il vit Nuage de Sapin du coin de l'oeil, son pelage écaille emmêlé et ensanglanté. Il s'approcha le coeur serré.
- Nuage de Sapin, tout va bien?
- Oui, j'ai seulement mal à l'épaule.
Nuage d'Hiver poussa un soupir de soulagement, aant de continuer à inspecter son Clan. Museau de Cristal oeuvrait tant bien que mal autour des blessés. Pourtant, il y avait un visage qui manquait. Un seul. Où était Vieille Étoile?
Il s'approcha de son chef, avant de réclamer l'ancienne.
- Pardon, jeune Nuage d'Hiver. Vieille Étoile s'est bien battue, comme l'ancienne guerrière qu'elle était. Mais elle tombée de la falaise. Le Clan du Printemps l'honnorera pour son courage.
Le coeur de Nuage d'Hiver sembla tomber. Pourquoi l'avait-il laissé seule? Il aurait pu la sauver! Tout cela est de ta faute, se dit-il, indigné. Pourquoi ressentait-il encore de la douleur? Pourquoi tout ne s'était pas arrêté?
Il commença à courir. Aussi vite qu'il pouvait. Il longea la falaise, regardant chaque endroit avec précision. Peut lui importait qu'à son retour, on le punisse. Rien ne lui importait à présent.

Enfin, il vut ce qu'il cherchait. C'était un énorme éboulement de pierres, rejoignant le sol. Sans attendre, le jeune chat commença à descendre. Les cailloux lui écorchais les pattes, le soleil était dans son visage, son pelage était sale, emmêlé, mais rien n'allait l'arrêter. Il commença à longer la falaise d'en bas, observant le moindre détail.

Tout à coup, il s'arrêta net. Une masse était étalée sur le côté.
- Vielle Étoile!, s'exclama-t-il.
Un gargouillement lui répondit.
Elle était donc encore vivante?! Comment cela se pouvait?! Après une telle chute, s'aurait du être fatal! Il s'approcha nerveusement de la vielle guerrière, regardant ses yeux jaunes plaintifs.
- Nuage d'Hiver...
- Chut! Je vais te rammener au camp. On va s'occuper de toi!
- Non, non, jeune chat. Écoute ce que j'ai à dire.
Il regarda autour de lui, paniqué. Il aurait tant voulu crier à l'aide! Mais il n'y avait personne...
- Je vais mourir, jeune chat. Mais ne t'inquiète pas, la mort n'est pas si terrible. Tant de belles choses nous attendent... Je reverrais ceux qui sont morts. C'est un honneur de devoir mourir où est mort mon ami.
Sa respiration devenait de plus en plus faible, mais elle restait calme.
- Écoute-moi bien. Tu dois suivre le chemin des étoiles. Tu comprends? Retrouve les étoiles, Nuage d'Hiver. Retrouve les étoiles...
Elle ferma les yeux, et lentement, sa respiration déclina. Puis, les bras de la mort l'envloppèrent, et elle s'endormie à jamais.
- Je te le promets, dit doucement Nuage d'Hiver. Dort, maintenant, dort...

Que devait-il faire? Apporter le corps? Il savait qu'il n'aurait pas la force, mais il ne pouvait pas laisser Vieille Étoile ici. Il la prit par le cou, et commença à marcher lentement. Il gravit la pente. Il ne savait pas comment il réussit à l'ammener en haut de la falaise. C'était comme si une force indestructible l'avait poussé.

Il arriva en haut de la falaise, et retrouva le champ de bataille. Où l'enterrer? Pas parmis tout ce sang, en tout cas. Il trouva un peu plus loin un arbre étrange. Ses racines noueuses le tenait bien au sol, tandis que croche, il s'élevait juste au dessus du vide. Nuage d'Hiver savait que la vieille chatte aurait partiulièrement aimé cet endroit. Il commença donc à creuser, avant de faire la toilette du corps, et de le déposer doucement au fond. Après l'avoir recouvert de terre. il prit des cailloux, et fit une petite montagne au dessus de la tombe de la défunte.

Il s'assit juste en avant, se couchant auprès d'elle une dernière fois. Il ferma les yeux. Où qu'elle soit, faites qu'elle repose en paix, pria-t-il. Puis, il s'endormit doucement, le coeur pleins de sentiments, plein d'amour pour la chatte qui l'avait pris sous son aile.

Là haut, les étoiles veillaient sur lui.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Lun 31 Jan - 22:24:59

Chapitre 20


Tôt ce même matin, Nuage d'Hiver était retourné au camp. Tout autour de lui semblait avoir repris le cours de la vie, pourtant une légère tension s'éparpillait entre les chats. Éclair du Soir et Plume de Phénix allaient chasser, tandis que Rafale de Vent menait une patrouille avec les deux plus vieux apprentis. Pelage de Puces était entrain de manger gullument une souris. Étoile Sombre, perché sur le Promontoire remarqua que Nuage d'Hiver était arrivé.
- Que tous les chats en état de chasser viennent pour une assemblée du clan!
Même les chats qui étaient presque près pour les patrouilles s'approchèrent avec un regard étonné dans leurs yeux. Pourquoi une assemblée?, se demanda le jeune chat.
- Je vous félicite pour hier, vous vous êtes bien battus! Nous avons réussis à repousser le groupe, même s'il était peu nombreux. Merci à Nuage d'Hiver d'avoir prévenu le Clan. Nous rendons aussi hommage à Vieille Étoile, qui est morte en se battant.

L'imposant chef descendait de l'espace d'appel, pendant que Rafale de Vent lui chuchota quelque chose à l'oreille. Nuage d'Hiver, tantôt content d'avoir été nommé, était de nouveau perplexe. Que se disait-il?, se demanda-t-il. Aussitôt, Étoile Sombre rebondit sur la corniche alors que les autres chats firent volte-face.
- Comme vous le savez, Nuage d'Hiver et Nuage de Sapin ont été retirés de leur entraînement... Mais je leur suis redevable pour cette nuit. Par contre, leurs sanctions ont étés graves, alors ils continueront les tâches d'apprentis normaux sans entraînement. Je réserve mon jugement.

Rafale de Vent s'approcha de Nuage d'Hiver et lui dit en chuchotant :
- Tu vas aller solidifier le pourtour du camp avec des ronces et des branches, Nuage de Sapin ira t'aider.
Du coin de l'oeil, l'apprenti remarqua que son ami l'attendait à l'entrée du camp. Son air rengorgé lui fit comprendre qu'il n'avait pas encore oublié pourquoi il était privé d'entraînement. Fâché de ce qui lui arrivait, Nuage d'Hiver s'approcha de l'apprenti écaille, qu'il dépassa sans dire un mot. Ce dernier le suivit, balançant la queue de mécontentement.

Pourtant, tout autour de lui lui fit oublier sa rancune pour Nuage de Sapin : Le ciel était bleu, et le soleil réchauffait son pelage de légers rayons. Il s'ébroua le pelage, avant de toucher son ami du bout de la queue, mais sa joie fondit dès qu'il vit le regard noir que lui lançait Nuage de Sapin.

Il continuèrent leur chemin, seul le bruissement du vent venait rompre le silence têtu des deux chatons. Ils arrivèrent au fond de leur territoire, tout près de la Grotte aux Ours, qui n'inspirait pas plus confiance à Nuage d'Hiver que si Pelage de Fougère aurait commencé à voler. Enfin, le jeune chat au pelage blanc rompi le silence :
- Je vais chercher des bâtons par ici, et toi, essaie de repérer des ronces.
Nuage de Sapin hocha mécaniquement de la tête, avant de tourner le dos à son ancien ami. Perplexe, Nuage d'Hiver commença à faire un tas de bâtons assez faciles à transporter jusqu'au camp. Il pensait à tout ce qui lui arrivait. Ah! Aurait-il été bien plus simple d'être né au Clan du Printemps. Il n'aurait pas eu de difficulté à prouver son innocence, et il n'aurait pas eu à être déchiré entre ses anciens amis et son nouveau Clan. Pourquoi Diable avait-il essayé de le tuer? Nuage d'Hiver savait bien qu'il était plus petit que les autres, et paraissait plus faible, mais Diable avait-il déjà regardé un chat de Clan? Même ceux de l'Hiver étaient plus petits que ceux des Ténèbres! Tout était facile pour Nuage de Sapin : Sa mère et son père étaient élevés au sein du Clan. Puis, une question supplémentaire apparue dans la tête de Nuage d'Hiver. Qui était le père du jeune chat au pelage blanc? Sa mère ne l'avait jamais dit. Il savait que les mères avaient parfaitement le droit de ne pas révelerau Clan qui était le père, mais tout de même, elle aurait pu le dire à son propre fils...

Un bruit sonore ramena Nuage d'Hiver à la réalité, tandis que son tas de bois s'était agrandi machinalement : C'était l'hurlement terrible d'un chat. Nuage de Sapin! Nuage d'Hiver se précipita vers l'orgine du bruit : La grotte. Sans un instant d'hésitation, il pénétra dans le tunnel noir. Ses yeux prirent quelques instants avant de s'habituer, mais dès qu'il le pu, il scruta la grotte sans résultat. Tout à coup, il entendit un miaulement déchirant le silence palpable. Une masse sombre lui sauta sur le dos, et il se débatit autant qu'il le pouvait. Enfin il réussi à repousser son adversaire. Mais au lieu de réattaquer sa cible, le chat marcha lentement vers l'apprenti. Il distingua dans les yeux de l'autre une lueur amusée. Étrange...
- Nuage de Sapin!, s'écria Nuage d'Hiver.
- En tout cas, je t'ai fait peur pour de bon, répondit l'intéressé tout en donnant un petit coup de queue sur l'épaule de son ami.
Ces quelques mots suffirent pour réchauffer tout entier le corps de Nuage d'Hiver : Son vrai ami était de retour! Il ne pouvait s'empêcher de ronronner de bonheur tellement il était content!Puis, une voix brisa leur joie : C'était Rafale de Vent.
- Que faites vous? demanda-t-il de ton accusateur, tandis que ses yeux jaunes et luisant brillaient dans la noirceur.
- Nous cherchons de quoi faire les bordure du campement, rétorqua sèchement Nuage de Sapin, visiblement importuné par la visite du lieutenant.
- Dans un grotte?
- Non, répondit cette fois Nuage d'Hiver, nous avions entendus du bruit.
Rafale de Vent les jugea du regard, sachant pertinamment que c'était que des mesonges. Enfin, il ouvrit la bouche :
- Alors lavez-vous les oreilles, il n'y a rien ici. Les autres apprentis sont avec moi, nous allons vous aider à rapporter vos branches au camp.

Sans protester, les deux jeunes chats suivirent leur aîné en dehors de la grotte. Nuage d'Hiver cligna rapidement des yeux afin de s'adapter à la clarté du jour. Il eu encore plus de joie lorsqu'il remarqua que Nuage d'Océan, avec sa grâce habituelle et son magnifique pelage long blanc et gris les attendait dehors. Il passe devant Nuage de Griffe sans le remarquer, et releva la tête à la hauteur de la jeune chatte. Celle-ci agita sublitement des moutaches, comme si elle riait. Chaque chat prirent une part des bâtons et se dirigèrent dans le camp.

Nuage d'Hiver aurait pu exploser de joie à ce moment. Peut lui importait que son entraînement soit arrêté. Il se fichait complètement de Vagabond, des autres et de son père disparu. Car une idée était entrain de germer dans son esprit. Il se fichait complètement des nuages qui commençaient à recouvrir la forêt. Car, oh oui, la tempête était proche. Mais il n'avait pas peur. Une bataille aux côtés de ses amis est une bataille gagnée d'avance...

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Ven 4 Mar - 22:56:00

Chapitre 21


La petite troupe composée de Nuage d'Hiver et de Nuage de Sapin (qui étaient partis aller chercher du bois) accompagnés de Rafale de Vent et des deux autres apprentis revenaient au camp. Le vent fouettait leurs pelages, tandis que quelques gouttes de pluie tombaient du ciel gris. Le soleil, s'il aurait été visible parmis les nuages, aurait annoncé sa descente vers la nuit.
- Consolidez les contours du camp, ensuite vous pourrez manger, déclara le lieutenant d'une voix glacée.
- Je peux les aider?, demanda de sa voix fluette la jolie Nuage d'Océan.
- Non, répondit Rafale de Vent, d'un hochement de tête sec. Allez manger, vous deux, et rentrez dans vos tanières, il va pleuvoir.
L'apprentie jeta un coup d'oeil obligé aux deux autres, et se dirigea avec Nuage de Griffe vers le tas de gibier qui était plein. Nuage d'Hiver et Nuage de Sapin posèrent leurs bâtons, et commencèrent leur travail. La tâche était dure : Les paroies avaient grandement besoin de consolidation, et manier toutes ces branches était très dur. Ils entendirent des chats arriver, et regardèrent par derrière, tout en continuant leur travail. C'était Plume de Phénix et Éclair du Soir! Le chat roux avait dans sa gueule plusieurs proies, tels que deux mulots, et un lapin, tandis qu'Éclair du Soir traînait un oiseau assez duveteux.
- Bonsoir, les jeunes, dit Plume de Phénix d'une voix grave et calme.
Nuage d'Hiver savait qu'Éclair du Soir était beaucoup plus jeune, nommé récemment guerrier, alors que Plume de Phénix était un des vétérans du Clan, qui méritait amplement plus la place de lieutenant que Rafale de Vent. Il remarqua ô combien son ancien mentor était musclé : Son pelage était d'un roux flamboyant, et ses yeux bruns étaient illuminés de sagesse. On pouvait voir ses muscles rouler sous quelques cicatrices, souvenirs de mauvaises batailles. L'apprenti remarqua aussi une écorchure à l'épaule, qui paraissait fraîche.
- Tu es blessé?, demanda-t-il.
Le vétéran paru perplexe, avant de soupirer.
- Oui, je me suis pris dans des ronces, à la chasse. Rien de bien grave.
- Vous devriez aller voir la guérisseuse, suggéra amicalement Nuage de Sapin.
Plume de Phénix ronronna d'amusement au conseil du jeune apprenti. Il était bien déconseillé de donner des conseils aux aînés, mais de bonne foi, il répondit :
- Ne t'inquiètes pas, je vais la voir de ce pas!
- D'ailleurs, nous pourrions aller rendre visite à Nuage de Pavot, cela fait bien longtemps que nous l'avons vu, dit Nuage d'Hiver, qui avait terminé sa tâche.
Nuage de Sapin hocha de la tête, ou plutôt, aspergea les autres de pluie qui était prise dans son pelage. Oh oui, car il commençait à pleuvoir, et beaucoup. Déjà on entendait le roulement du tonnerre au loin. La tempête était proche...

Les trois chats traversèrent le camp, tandis qu'Éclair du Soir, mouillé jusqu'aux os, se précipita bien à l'abris dans la tanière des guerriers. Enfin, il entrèrent dans la crevasse de la paroie du camp, et se retrouvèrent face aux deux guérisseuses. Nuage de Pavot ronronnait de bonheur.
- C'est pas trop tôt, vous deux!, s'exclama-t-elle.
Museau de Cristal regardait d'un oeil critique la blessure de Plume de Phénix, qui saignait encore. Puis, elle se tourna vers son apprentie, et demanda :
- Sais-tu ce que l'on mets sur une plaie?
- De la toile d'araignée pour arrêter le saignement, un captaplamse de feuilles de camomilles et de cerfeuil pour prévenir et guérir l'infection, une décoction de racines de glouteron comme régénérateur pour la peau et des graines de pavot contre la douleur!
Museau de Cristal ronronna, signe d'approbation, avant de dire :
- C'est bien, mais utilise seulement la toile d'araignée, la camomille et le cerfeuil dans ce cas, ce n'est pas très grave. Elle est très douée, cette petite chatte!
Nuage de Pavot donna un petit coup de langue sur l'oreille de son frère, signe d'affection, avant d'aller au fond de la tanière pour préparer le remède. Museau de Cristal discutait avec PLume de Phénix :
- Ce soir il y a une assemblée, c'est la pleine lune, affirma le vétéran.
- Oui, je me demande ce que va dire Étoile de Froid, à propos de leur attaque sur nos terres... C'était étrange d'aller jusqu'à la falaise, alors que leur territoire est le plus éloigné du notre.
- Je m'inquiète plutôt pour Étoile Brisée, la chef du Clan de l'Automne. Je ne serais pas surpris si elle se raliait avec le Clan de l'Hiver. Brise du Matin, sa lieutenante, me paraît beaucoup plus sensée, à vrai dire, Étoile Brisée me fait froid dans le dos...
Tandis qu'ils continuèrent à discuter, Nuage de Sapin et Nuage d'Hiver sortirent ensemble sous la pluie. Ils se dirigèrent vers la tanière des apprentis.

Malheureusement, le froid régnait en dessous des branches tombantes du saule, comme d'habitude. Au centre, la partie la plus chaude, étaient couchés les deux autres apprentis : Nuage d'Océan et Nuage de Griffe. Ils semblaient discuter eux aussi sur l'Assemblée qui aurait lieu ce soir même.
- C'est dommage qu'on ne puisse pas y aller, déclara Nuage d'Hiver, piteux.
- Oui, et en même temps, j'aimerais tellement revoir tous ces chats!, se lamenta son ami écaille.
- Un jour, je suis sur que je serais chef de Clan, et ce serait moi qui m'assirait sur cet énorme rocher!
Le chat blanc, qui avait parlé, entendit un ricanement. Nuage de Griffe se tenait juste derrière lui, près du tronc du saule, là où il faisait le plus chaud, avec la magnfiqiue Nuage d'Océan.
- Toi, chef du Clan du Printemps?! J'aimerais mieux finir ma vie en exil!
Nuage d'Hiver essaya d'ignorer l'apprenti turbulent, mais il ne pouvait se contenir. Il entendit pas les paroles que Nuage de Sapin répliqua à son ennemi, mais perçu très clairement la voix de la chatte.
- Nuage de Griffe! Laisse les tranquilles! Ils ont travaillés fort, aujourd'hui.
Bien qu'il avait froid, la voix de l'apprentie lui réchauffa le coeur. Puis, dans un agile bruissement, Nuage de Pavot entra.
- Arrêtez de vous chamailler, vous deux!
Elle fut très claire, et les paintes des apprentis cèsserent. La chatte avait l'air exténuée, et après avoir murmuré un ''Bonne nuit'', elle tomba sur sa litière, endromie. Nuage d'Hiver posa sa tête contre son flanc, ne pouvant s'empêcher de regarder les yeux bleus de Nuage d'Océan. Puis, il sombra doucement dans le sommeil.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Lun 4 Juil - 10:19:06

Chapitre 22


  • Cette nuit là, Nuage d’Hiver ne fit aucun rêve, sûrement à cause de sa grande fatigue. Il se réveilla assez tôt, par le bruit de la pluie qui tombait sans cesse. Il frissona, et regarda aux alentours. Nuage de Sapin ronflait toujours, mais Nuage de Pavot et les deux autres apprentis avaient déjà quittés la tanière toujours aussi froide. L’apprenti s’ébroua et réveilla en vitesse son ami.
    - Allez! Il ne faut pas trop traîner, sinon Rafale de Vent ne sera pas content!
    Nuage d’Hiver se rendit compte qu’ils avaient manqués l’assemblée du Clan, qui annonçait qui irait au Grand Rassemblement. Étant sûr qu’il ne serait pas de la partie, le chaton ne s’était pas inquiété, mais il mourrait d’envie de savoir ce qui s’était passé! Nuage de Sapin se leva en s’étirant longuement. Visiblement, il ne se rendait pas compte de ce qu’il manquait. Et si une guerre était proche? Ou peut-être un chef était mort! Est-ce que le Clan des Ténèbres se portait bien? Il voulait tout savoir!
    - Vite, il faut demander ce qui s’est passé au Grand Rassemblement!
    Ces paroles eurent un effet énergique sur Nuage de Sapin qui se prélassait encore. Le chat frissona à l’idée de se retrouver dehors, sous la pluie, mais Nuage de Sapin avait le pelage étanche. Ensemble, ils sortirent. Ils faillirent se cogner contre Nuage d’Océan qui rentrait, une souris à la bouche.
    - Allez vous chercher un déjeuner, et je vous raconte le Grand Rassemblement.
    Elle entra agilement entre les branches mouillées, alors que Nuage d’Hiver resta héberlué, regardant l’endroit où la chatte venait de disparaître. Nuage de Sapin, l’ayant remarqué, dit quelques paroles que le jeune chat n’entendit pas.
    - YOUHOU! Il pleut, Nuage d’Hiver!
    Ramené à la réalité, il remarqua qu’il était trempé. Gelé, il se dépècha d’aller au tas de gibier, qui se faisait de plus en plus vide. Il y prit une maigre souris, et son ami, un petit oiseau. Il traversèrent le camp désert afin de retourner dans leur tanière, qui paraissait bien plus chaude maintenant.
    « On se croîrait à la saison des feuilles mortes », grommela le chat écaille.
    Nuage d’Océan les attendait, au milieu de la tanière, et leur avait fait une place proche de sa litière. D’un signe de la queue, elle invita les chats à venir s’asseoir. Puis, elle commença son récit.
    - Alors hier, Étoile Sombre est allé avec Rafale de Vent, Museau de Cristal, Queue Touffue, Éclair du Soir, Pelage de Lichens et Goutte de Pluie. C’est Éclair du Soir qui m’a raconté ça juste avant sa patrouille. Comme d’habitude, tout le monde était là, mais le Clan de l’Hiver manquait à l’appel. Diable était comme une tornade lorsqu’ils sont arrivés en retard. Il a dit qu’il ne tolèrait plus aucune faute des clans lors du Grand Rassemblement, sous peine de tuer un de leurs apprenti. Il a parlé en premier, comme toujours, en disant que Griffe était devenu Combattant. Un certain Vagabond est devenu le Jeune d’Ombre, la sous-chef, et Déchue, sa soeur, est devenue la Jeune de Tentation, un énorme chat brun tigré. Le Clan des Ténèbres grandit de plus en plus... Puis, le Clan de l’Été a parlé. La rivière a débordé, alors ils se sont réfugiés plus loins dans leurs terres. Mais ils sont forts, il ne faut pas s’inquièter. Puis, le Clan de l’Automne a prit la parole. Un certain Épine de Ronce est mort, tué. On ne sait pas encore qui a fait le coup, il ne portait aucune odeur d’un clan ennemi... Puis, Étoile Sombre a fait part de la bataille avec le Clan de l’Hiver. Ceux-ci ont dit que que l’eau avait immergé leur territoire, et qu’ils devaient donc se nourrir sur le territoire de notre clan. Le Clan de l’Automne était d’accord, en fait, plutôt Étoile Brisée elle seule, elle a affirmée que son clan manquait aussi de proies, et que le plus faible des clans – nous, donc – devait partir afin de rééquilibrer les terres. Diable s’amusait bien en haut de son trône, à regarder ces pauvres chats lutter pour leur petit territoire. Puis, Étoile Sombre a dit que si on voulait s’emparer de ses terres, il fallait d’abord se battre. Étoile Brisée et Étoile de Froid se sont regardés d’un air suspect, puis le chef du Clan de l’Hiver a plié baguage avec le reste de son clan, suivit par celui de l’Automne. Le Clan de l’Été a été indifférent, et cela m’étonnerais s’il voudrait se battre avec nous, leurs guerriers sont ramolis par le débordement de la rivière. Déménager un camp n’est pas chose facile!
    Nuage d’Hiver resta bouche-bée. Ainsi, il y aurait peut-être une bataille à venir! Il fallait s’entraîner. Puis, pour détendre un peu l’atmosphère, Nuage de Sapin dit :
    « On pourrait peut-être aller chez Museau de Cristal, elle saura nous conseiller. »

    Le chat blanc aquiesca, et tous sortirent sous la pluie, en direction de la tanière de la guérisseuse. À l’entrée, Croc Sanglant attendait, visiblement perturbée. Nuage d’Hiver lui demanda ce qui n’allait pas.
    « C’est Petite Comète, elle semble malade... »
    La chatte était inquiète. Elle ne voulait pas perdre ses chatons, car c’était sûrement sa dernière portée avant qu’elle ne rejoigne les anciens. Le coeur de Nuage d’Hiver se serra un petit peu en pensant à Vieille Étoile, l’ancienne qui avait péri rescemment pour son clan. Mais une voix interrompit le cour de ses pensés.
    « Ne t’inquiète pas, elle a tout simplement un rhume. » Elle se tourna vers le fond de la caverne. « Nuage de Pavot! Prépare une décoction de menthe et de camomille pour Petite Comète. »
    Museau de Cristal se tourna vers la paroi de la grotte où des trous la parsemait. Agilement, elle prit une petite graine noire et la donna à Croc Sanglant.
    « Tiens, donne ceci à Petite Comète, juste après la décoction que Nuage de Pavot prépare. Cela l’aidera à dormir. Essai de calmer Petit Éclair pour ne pas qu’il la dérange, elle a besoin de repos, et dans quelques aubes, elle sera sur pattes comme avant! »
    L’apprentie arriva avec la décoction entre deux feuilles, puis la donna à la mère rassurée. Celle-ci remercia les guérisseuses et quitta rapidement la tanière, tranversant en courant le camp pour ne pas trop se faire mouiller. Puis, voyant qu’ils étaient seuls, Nuage d’Hiver expliqua ce qui l’inquiétait.
    « Penses-tu qu’il y aura une bataille? »
    La chatte soupira, avant de répondre à la question.
    « Je ne sais pas, je ne sais vraiment pas...»
    Dehors, la tempête éclata.


_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Lun 4 Juil - 13:59:09

Chapitre 23


  • Quelques aubes passèrent, tandis qu’il continuait à pleuvoir. La température était devenue très humide, et une agitation particulière régnait dans le camp. Nuage d’Hiver remarqua que tous les chats étaient inquiets. Les deux autres apprentis travaillaient ardumment, tandis que Nuage d’Hiver et son ami passaient leurs journées à solidifier le camp avec des ronces, des feuilles et des branches, à faire les litières et à chercher des plantes pour la guérisseuse. Mais cependant, personne ne savait que les deux amis sortaient la nuit s’entraîner bravement sous la pluie et l’orage. Ils courraient dans la forêt, s’apprenait à nager dans les géantes flaques d’eau créées par le mauvais temps. En s’entraidant, leur niveau de chasse et de combat avait monté en flèche. De jours en jours, Nuage d’Hiver se faisait plus grand et fort, tandis que Nuage de Sapin était agile et rapide. Mais le chaton blanc ne pouvait s’empêcher de cacher des choses à l’autre apprenti. En effet, il visitait encore Vagabond, du Clan des Ténèbres. Ensemble ils jouaient beaucoup, et Nuage d’Hiver vint même à regretter le temps où il pouvait s’amuser avec lui sans enfreindre des lois. Mais il se rappellait que le Clan du Printemps comptait sur lui. En effet, chaque jour, le clan devenait plus faible. Le rhume de Pelage de Lichens était revenu, et Petite Comète ne se portait pas mieux. Les proies se faisaient rares, noyées ou cachées dans leurs terriers. Sauf dans leurs petites escapades, les deux apprentis n’avaient pas le droit de chasser.

    Ce matin là, Nuage d’Hiver ne se sentait pas très bien. Après l’entraînement de nuit, il était revenu trempé jusqu’aux os. Un coup de tonnerre, et le chaton se réveilla en sursaut. Il avait fait un rêve étrange, très étrange. Il était là, assis dans le noir. Tout était vide autour de lui. Levant les yeux au ciel, il s’aperçut que celui-ci était noir, dénudé d’étoiles et même de lune. Mais un petite lueur l’attira. Il commençait à marcher lorsqu’il se rendit compte qu’il était dans une forêt qu’il ne connaissait pas, et qui semblait inhabitée. Mais tout à coup, la lueur devint plus forte. Des centaines de yeux le regardait, persants l’obscurité.

    C’est ainsi qu’il se réveilla. Il ne savait pas ce que signifiait se rêve. Ce n’était peut-être que son imagination qui lui jouait des tours. Après tout, il était peut-être dans un endroit qu’il n’avait jamais vu du territoire du Clan des Ténèbres et qu’il avait tout simplement peur de ces Combattants. Il se leva avec une étrange sensation au ventre, essayant de repousser l’idée qu’il connaissait par coeur le territoire du Clan des Ténèbres. Après tout, il n’était que chaton lorsqu’il s’était enfui, il n’avait sûrement pas tout vu... Il étouffa un éternuement avant de sortir dans le froid, pour voir ce que rapportait la patrouille matinale.
    Visiblement, il ne s’attendait pas à ce qu’il vu.
    C’était Déchue.

    ***

    La jeune chatte était là, entourée de la patrouille composée de Queue Touffue, Éclair du Soir, Nuage d’Océan et de Goutte de Pluie. Une chance que Rafale de Vent n’était pas parti avec eux, car il aurait tué l’intrus sur le champ. Dehors régnait un énorme raffut. Petit Éclair, excité comme une puce, voulait à tout prix aller voir cette ‘’combattante sanguinaire et cruelle’’, mais sa mère qui avait enroulé la queue autour de ses deux protégés essaya de le calmer. Museau de Cristal sortit de son antre, suivie de Nuage de Pavot et de Nuage de Sapin. Rafale de Vent, qui mangeait avec son fils, Nuage de Griffe, s’approcha rapidement, et Étoile Sombre, imposant, sortit de sa tanière. Il perça de ses yeux jaunes la chatte du Clan du Ténèbres, et dit d’une voix grave :
    « Que viens-tu faire ici, sur mon territoire? »
    La réponse de Déchue fut encore plus innatendue :
    « Je viens vous rejoindre. »
    Visiblement, personne ne la prit au sérieux. Rafale de Vent faillit s’étouffer avec un os de la pièce de choix qu’il s’était gardé. Il n’était pas content du tout, et loin de rire, même.
    « Arrête de dire des trucs pareils, et retourne chez les tiens. On ne veut pas d’espions ici, encore moins de jeunots immature comme toi. »
    Déchue avait les oreilles couchées sur la nuque, mais garda son calme. Nuage d’Hiver pensa qu’elle avait du immaginer ce genre de réponses avant de venir ici. Son coeur se remplit de joie lorsqu’il entendit son chef réprimander le lieutenant arrogant.
    « Ne dit pas de bétises, Rafale de Vent, c’est moi le chef ici. Pourquoi veux-tu nous rejoindre, ma petite ? »
    La chatte ennemie soupira, visiblement, ce n’était pas un sujet qui la passionnait. Mais elle répondit quand même, par politesse.
    « Depuis plusieurs jours que j’y pense. En fait, j’ai toujours détesté le Clan des Ténèbres. Tous les chats qui y sont ne sont que des triples idiots qui ne pensent qu’à se battre et répandre le sang. Je veux me battre pour la justice, alors je veux venir de votre côté. »
    Le silence se fit dans le camp, on entendait plus irne sauf la pluie qui tombait. Puis, Étoile Sombre soupira. Nuage d’Hiver devait faire quelque chose. Si son ancienne amie n’était pas acceptée dans le clan, alors elle ne pourrait plus jamais aller chez le Clan des Ténèbres, et elle était bien trop jeune pour se débrouiller seule dans la forêt. Ainsi, sans qu’on lui demande de parler, il dit :
    « Vous avez aussi hésités en me prenant ici! Mais regardez, je suis fort et je peux aider ce clan! Nous avons pas beaucoup de guerriers, contrairement aux autres. Une bataille arrive, nous pourrons... »
    « Ça suffit! », le coupa Étoile Sombre, avant de reprendre plus calmement : Je ne t’ai pas donné le droit de parole, petit. Mais tu as sans doute raison. Je t’acceptes dans mon clan, mais tu devras toi-même subvenir à tes besoins et aider Nuage d’Hiver et Nuage de Sapin à leurs tâches jusqu’à nouvel ordre. À la moindre erreur, tu seras exilée! »
    Rafale de Vent ouvrit la bouche pour protester, mais Étoile Sombre était clair, et un regard perçant de sa part le fit taire. Le chef donna un petit coup de queue, et les chats disposèrent. Nuage d’Hiver, toussotant, se dépêcha de rentrer, avec Déchue derrière lui. Puis, il fit les présentations :
    « Déchue, voici Nuage de Sapin. Nuage de Sapin, Déchue. C’est la soeur de Vagabond. »
    « Enchantée, Déchue. », c’était Nuage d’Océan qui venait de rentrer dans la tanière, une proie dans la bouche. Nuage de Griffe la suivait, et lança un regard noir à la nouvelle apprentie, sans la saluer.
    « Huum... », s’excusa Nuage d’Hiver. « Elle, c’est Nuage d’Océan, et lui... Nuage de Griffe. »
    Déchue regarda un instant Nuage d’Hiver, puis tourna la tête vers Nuage d’Océan, et un sourire se déssina sur son visage. Mais l’apprenti au pelage blanc ne le remarqua pas, il était bien trop heureux. Peu lui importait la tempête, ou le froid, ou son rhume, et il parvint même à oublier la bataille qui s’approchait. Avec ses amis, il était capable de tout.

    Et pourtant, la mort est proche. Très proche.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice
avatar

Patte de feu
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 1978
Date de naissance : 10/04/1997
Age : 20
Humeur : =D
Date d'inscription : 24/06/2009
Réputation : 31
Points : 4168


MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   Ven 15 Juil - 18:23:12

Chapitre 24


  • Une lune avait passée depuis que Déchue était venue pour la première fois dans le camp. Depuis ce temps, ils avaient travaillés chaque jour à renforcer le camp et aux autres tâches habituelles, mais aucun d’eux n’avaient d’entraînement. Mais la jeune apprentie n’était pas encore acceptée au sein du clan, mais sans aucune faute, elle travaillait sans rêlache, plus ardumment que tous les apprentis ensemble. Nuage d’Hiver avait remarqué que la chatte avait sa taille ; Chose rare, puisqu’il était du Clan des Ténèbres, il était donc plus grand et fort que tous les autres apprentis. Mais Déchue avait des muscles, et l’entraînement que Nuage d’Hiver ne pouvait avoir que la nuit tombée. Plus forte que Nuage de Griffe, et agile comme Nuage de Sapin, elle faisait beaucoup avancer les travaux. Beaucoup l’ignoraient, mais une petite partie du clan – Nuage d’Hiver, Nuage de Sapin, les deux guérisseuses et Nuage d’Océan – étaient maintenant amis avec la nouvelle recrue. Même Queue Touffue et Étoile Sombre semblait apprécier la chatte à sa juste valeur. Le camp était désormais très bien fortifié, et tous les chats avaient des litières propres presque à chaque jour.
    Mais il faisait aussi froid qu’avant, sauf que l’humidité avait quitté, laissant place à un début de saison des feuilles mortes. Nuage de Griffe et Nuage d’Océan étaient entraînés sans relâche, et les guerriers se relayaient dans de patrouilles éfrénées. Même Croc Sanglant entraînait un peu au combat ses chatons âgés de deux lunes, qui étaient cependant encore très faibles. Mais la fatigue se voyait au sein du clan. Les proies étaient présentes, mais maigres après l’été pluvieux. Le rhume de Pelage de Lichens s’était propagé dans le camp, et désormais ce dernier ainsi que Petite Comète dormaient chez la guérisseuse, toujours en quête de diverses herbes et remèdes.

    Ce matin là, Nuage d’Hiver se réveilla avec sa gorge sèche et râpeuse. Ce n’étais guère différent des autres matins, alors il n’avait pas à s’inquiéter. Il se rendit compte qu’il était déjà très tard, le soleil devait commencer à aller sur son plus haut point, s’il y aurait eu une quelconque trace de soleil dans le ciel nuageux. Autour de lui, tous les apprentis étaient déjà dehors. Foutu rhume, se disait le chat blanc, je dors beaucoup trop longtemps, maintenant! Mais il s’était aussi entraîné toute la nuit, ce qui ne l’avat ps empêché de refaire le rêve étragne, dont il avait déjà rêvé quelque fois depuis l’arrivée de Déchue.
    Il ébroua son pelage, bailla tout en étirant ses pattes lasses, et sortit dans le camp. Près de la pouponnière, Petit Éclair jouait avec une boule d’herbe, sous les yeux de sa mère qui le surveillat de très près. Déjà que Petite Comète était malade, elle se devait de veiller sur le chaton turbulant. Nuage d’Hiver vit sortir Nuage de Sapin et Déchue de la tanière de la guérisseuse. Il avança vers eux, mais n’eut pas le temps de les atteindre car toutes les têtes se tournaient vers l’entrée du camp.

    Nuage de Griffe entra en hurlant.
    « Le Clan de l’Hiver attaque! »

    ***

    Étoile Sombre se précipita en dehors de sa tanière, et sauta en bas du Promontoire. Déjà, tout le camp était rassemblé autour de l’apprenti. Plume de Phénix s’approcha du jeune chat et dit :
    « Que s’est-il passé? »
    « J’étais... patrouille... Goutte de Pluie et Éclair du Soir... Cris... Clan de l’Hiver... Essaie de ... retenir... Ordre de courir... camp... Avertir... Clan de l’Hiver... se dirige... ici... »
    Un instant de silence suivit cette déclaration, puis tout le campement s’affola. Étoile Sombre demanda le silence, ce qui se fit tout de suite. Puis, très calme, mais tout autant imposant, il dit ses ordres :
    - Nuage d’Océan et Rafale de Vent, allez aider ceux qui se battent dans la forêt. Tout le reste, restez ici au camp. Les apprentis amenez tout ce que vous pouvez pour bloquer l’entrée. Queue Touffue, Plume de Phénix et Pelage de Lichens (le guerrier sortit de l’antre de la guérisseuse, reniflant), restez près de l’entrée et préparez-vous à défendre le camp. Croc Sanglant, entre dans la pouponnière avec Pelage de Puces. Museau de Cristal et Nuage de Pavot, tenez vous prêtes afin de soigner les blessés.
    Tout le monde éxécuta ses ordres. Nuage d’Hiver se précipita vers la tanière des apprentis. Il ramassa quelques branches tombées du saule pleureur et les amena vers l’entrée du camp. L’apprenti vit les autres arriver avec d’autres branches en renfort. Déchue avait même trouvé deux grandes branches de ronces bien piquantes et les placa sur le tas de branche. Cela ne ferait pas reculer les guerriers forts du Clan de l’Hiver, mais ils gagneront plus de temps. Nuage d’Hiver rejont Nuage de Sapin dans sa recherche d’autres branches, soucieux et inquiet : Qu’allait-il arriver à Nuage d’Océan? Il aurait dû se proposer pour aider les guerriers entrain de se battre contre quelques membres du Clan de l’Hiver! Mais ils étaient déjà partis.

    Le silence se fit, tous fixant l’entrée du camp. Le temps sembla se suspendre, alors qu’un rugissement de miaulements leur parvint. Ils étaient là. Le pelage de Nuage d’Hiver s’hérissa, tandis que ses griffes sortirent, macérant la terre mouillée. Il vit des pattes essayer de détruire le barrage de fortune qu’ils avaient confectionnés. Quelques secondes plus tard, une dizaine de chats du Clan de l’Hiver étaient là, les uns plus grands que les autres. Une petite seconde passa, alors que les chats se toisèrent. Puis, l’orage éclata.

    Les guerriers du clan ennemi attaquèrent férocement, se jetant sur les guerriers du Clan du Printemps. Du coin de l’oeil, le chaton au pelage blanc vit Déchue attaquer Nuage Nocturne, un apprenti confirmé qui l’égalait en taille. Mais la chatte était très douée, ayant été entraînée avec le Clan des Ténèbres. Disparaissants dans un tas de pils et de sang, Nuage d’Hiver dut détourner la tête. Coeur Noir, un énorme chat noir musclé, lui faisait face. Sachant qu’il n’allait jamais gagner ce combat, il sauta tout de même sur son adversaire. D’un rapide coup de dent, il arracha un petit bout d’oreille au guerrier ennemi, mais celui-ci l’envoya valser dans les airs. Nuage d’Hiver retomba assez lourdement, mais sur ses pattes. Un peu sonné, il ne remarqua pas Coeur Noir, derrière lui, qui s’aprêtait à donner un coup fatal. Tout à coup, Nuage de Sapin sauta par dessus son ami, et atterit sur le guerrier au pelage noir, lui assénant un coup de dent bien placé. Coeur Noir hurla de rage, mais affronta les deux apprentis en même temps. Attaquant un peu au pif, Nuage d’Hiver griffa son assayant, laissant derrière lui une griffure barrant l’oeil du chat. Coeur Noir se retourna, les oreilles couchées sur sa nuque, comme s’il allait fuir. Nuage d’Hiver feula, puis regarda Déchue qui combattait encore l’apprenti adverse. Nuage d’Hiver n’entendit pas le cri que poussa Nuage de Sapin. En effet, Coeur Noir s’était retrouné violamment et envoya un énorme coup de patte dans la tête de l’apprenti. Ce dernier tomba par terre, et le guerrier lui taillarda le ventre laissant une grande plaie. Nuage de Sapin sauta sur le dos de l’agresseur, et l’envoya rouler plus loin. À contre-coeur, Coeur Noir s’enfuit par l’entrée du camp.

    Nuage d’Hiver se releva, son pelage blanc taché de sang. Nuage de Sapin était au prises avec un autre guerrier du Clan de l’Hiver. L’apprenti au pelage blanc essaya d’aller l’aider, mais aussitôt, Queue Touffue accoura vers l’apprenti écaille. Ses yeux se dirigèrent vers la pouponnière : Croc Sanglant, le dos rond, faisait face à un grand guerrier adverse. La mère ne semblait pas contente qu’il essaie d’attaquer ses petits, et le fit savoir en montrant ses crocs. Pour sa part, Pelage de Puces s’égosillait à faire un feulement, qui n’eut comme résultat que d’envoyer de la bave un peu partout. Cependant, l’ancien ne se laissait pas faire, près à attaquer. Faiblement, Nuage d’Hiver, qui était derrière le guerrier, sauta sur son dos, et lui mordit le cou. L’ennemi se débatit dans tous les sens, mais Croc Sanglant lui balafra le visage, et Pelage de Puces lui mordit la patte. En hurlant, le guerrier retraversa le champ de bataille et sortit par l’entrée du camp dévastée. Il n’y avait plus qu’une seule bataille : Étoile de Froid, imposant mâle au pelage blanc, et Étoile Sombre, plus petit, mais plus agile, livraient bataille au milieu du camp. Le chef adverse savait que tous ses guerriers avaient désertés, mais il ne se laissait pas faire. Comme tous les autres chats, Nuage d’Hiver regarda le combat qui se livrait. Sans aucune pitiée, les deux matous combattait aussi souplement que des danseurs, se mouvant silencieusement, leurs pelages rougis par le sang. Enfin, Étoile de Froid fit culbuter le chef du Clan du Printemps, et celui-ci tomba sur le dos, dans la poussière. Le matou au pelage blanc se leva sur ses pattes arrières, prêt à ouvrir le ventre d’Étoile Sombre d’un seul coup. Tous les chats du clan retenèrent leur souffle, incapables de bouger. Mais un total revirement de situation se fit : Étoile Sombre avait prévu le coup, et lorsqu’Étoile de Froid sauta, il le culbuta de ses quatres pattes, l’envoyant derrière lui. Ayant tenté d’assassiner leur chef, les guerriers feulèrent à l’unisson, tous se refermant sur Étoile de Froid. Se dernier n’eu d’autre choix que de s’enfuir. Il hurla cependant quelques mots biens clairs :
    « Ce n’est que partie remise! »
    Et la boule blanche disparu dans l’entrée du camp.

_________________
P.ATTE DE F.EU

« There will be three cats, kin of your kin, with the power of the stars in their paws. They will find a fourth, and the battle between light and dark will be won. A new leader will rise from the shadows of his death, and the Clans will survive beyond the memories of his memories. This is how it has always been, and how it will always be. Fire will save the clans. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Étoile Polaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Étoile Polaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Animations :: FanFictions :: FanFictions-