AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Wiki  

Partagez | 
 

 La Guerre des Clans [Titre indéfini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile
avatar

Plume Sombre
Étoile

Féminin
Nombre de messages : 1778
Date de naissance : 17/09/1999
Age : 18
Humeur : Rêveuse... et Folle 8D
Date d'inscription : 22/05/2011
Réputation : 13
Points : 3206


Membre
Livre préféré::
Dernier livre lu:: Coeur d'encre

MessageSujet: La Guerre des Clans [Titre indéfini]   Mer 8 Aoû - 11:27:57

La Guerre des Clans [Titre indéfini]

Bonjour, bonsoir, salut, coucou, au revoir, ça farte ?, bon après-midi... BREF What a Face Vous êtes venus ici et vous n'allez pas le regretter. Donc, j'en suis à ma... [attendez, je compte xD]... cinquième fanfiction sur LGDC. Je vous prierai de ne pas mourir devant votre écran quand vous aurez lu cette nouvelle fic' et de ne pas quitter le forum //PAN//. L'histoire se passe sur le territoire du lac. Il y a cinq Clans [Vous comprendrez plus tard pourquoi] qui se partagent les terres. Les noms sortent tout droit de la chose gluante qui dort dans ma tête [je vais chercher mon dico pour vous dire comment ça s'appelle...]
Le genre de cette histoire est légèrement tarabiscoté //SBAFF// "Aïeuh !". C'est un mélange d'humour [si, si, j'vous jure], de sang [bah ouais, une histoire sans scène gore *ça s'écrit comment ? 8D*, c'est pas drôle], d'amour [vous verrez dés le premier chapitre à quoi ressemble l'amour de la fanfic' u_u] et de suspens [tatatataaaa (a) *meurs*]. Y aura peut-être un peu de routine mais c'est pas sûr =3

Je tiens aussi à dire qu'il y a du langage familier. C'est volontaire, bien sûr.

Sur ce, bonne lecture chers membres 8D

**
*
Prologue

Clan de la Brume

Deux lunes plus tôt

- Israël, je dois te parler, souffla un félin noir à son oreille.
- Oui, Victoire, je t'écoute.
- J'ai parlé avec Étoile de Jasmin. Elle m'a expliqué comment ils vivaient. Nous devons nous donner des noms de guerrier, si j'ai bien compris. Le chef de notre Clan devra avoir un nom composé du mot 'Étoile' et autre chose avec. J'ai pensé qu'il faudrait peut-être...
- Élire un chef, finit la chatte crème en regardant le ciel étoilé. Bien sûr, je comprends.
- Nous nous ferrions accepter plus rapidement. Étoile de Jasmin m'a aussi dit que le futur chef devra se rendre à la Source de Lune pour recevoir son nom de chef, continua-t-il. Tout le monde est d'accord. Notre futur chef, c'est toi.

La femelle tourna la tête vers le matou couleur charbon. Elle semblait complètement déboussolée.

- Moi ? Mais pourquoi ?
- Tu es la plus sage de nous tous, tu es encore jeune et robuste et tu es appréciée de tous. Acceptes-tu cette lourde responsabilité ?
- Je... je l'accepte, pour le bien de mon Clan.
- Très bien, dans ce cas, allons-y.
- Où ? Demanda-t-elle, curieuse.
- A la Source de Lune.

Il se dirigea vers la frontière ouest de son nouveau territoire, suivie par Israël, encore sous le choc. Ils marchèrent tranquillement jusqu'à un grand tronc d'arbre abattu sur le sol. Il le sautèrent avec une facilité déconcertante, quittant leurs terres avec une certaine appréhension. Victoire se glissa dans un ancien terrier de lapin et la chatte crème préféra lui emboîter le pas pour ne pas le perdre de vue. Elle prit une grande inspiration et plongea dans le trou d'un diamètre dangereusement petit. Elle disparut sous la terre, sentant devant elle l'odeur réconfortante de son ami. Après quelques minutes de lutte contre le tuyau légèrement trop fin pour les deux chats, ils aperçurent un cercle de lumière qui leur indiqua qu'ils étaient arrivés au bout. Victoire en premier, puis Israël, tous deux se retrouvèrent dans une clairière. Il contournèrent deux rochers et tombèrent sur une source qui brillait de mille feux.

- C'est là.

Le chat noir s'allongea près de l'eau transparente et la future meneuse l'imita, intimidée.

- Tu dois poser ton museau sur une pierre et te laisser engloutir par les profondeurs du sommeil. Tu te réveilleras parmi le Clan des Étoiles et tu les écouteras attentivement. Ils te rassureront, ne t'inquiète pas. Bonne chance.
- Merci.

Prudente, elle s'appuya sur la pierre lisse et se laissa emporter par les vagues du sommeil.
Israël ouvrit les yeux. Elle se trouvait dans la lande. Un vent puissant ébouriffa son pelage. Elle distingua au loin deux formes félines. Une troisième, encore une, des dizaines de chats rejoignaient les deux premiers, tels un essaim d'abeilles sur une fleur odorante. Ils se rapprochèrent de la jeune femelle qui combattait le vent avec fierté. Ils murmuraient des paroles inaudibles. Enfin, ils s'arrêtèrent devant elle et le souffle glacial qui les entouraient une seconde avant disparut.

- Bonsoir Israël, miaula une chatte rousse aux yeux bleu perçant.
- Bonsoir, répondit celle-ci en essayant de prendre une voix assurée.
- Tu es venue ici ce soir pour que nous te transmettons ton nouveau titre de chef de Clan. Nous t'expliquerons également quelques petites choses sur le fonctionnement d'un Clan.
- A partir d'aujourd'hui, continua un vieux chat gris foncé aux yeux noir, tu t'appelleras Étoile d'Israël. Le Clan des Étoiles t'offre neuf vies. A la fin de la neuvième, ton esprit viendra rejoindre les membres du Clan des Étoiles.
- Je vous remercie, souffla la nouvelle meneuse, digne.
- A ton retour au camp, reprit la chatte, tu devras choisir un lieutenant. Il t'aidera, te conseillera, ce sera comme ton second. Lui aussi devra recevoir un titre de guerrier. Tu devras classer tes guerriers en petit, apprenti ou guerrier selon leur âge et leurs capacités. Est-ce bien compris ?
- Oui.
- Dans ce cas, tu peux partir.

Étoile d'Israël ferma lentement les yeux, répétant dans sa tête tout ce que lui avaient les deux chat-étoiles. La lande disparut et elle s'éveilla près de la Source de Lune, Victoire à ses côtés.

- Alors ? Demanda-t-il.
- Vous devrez désormais me nommer Étoile d'Israël. Rentrons au camp, j'ai beaucoup de choses à vous dire.
- Bien.

**
*
Alors... que pensez vous de ce prologue ? :3 Commentez ICI.


Dernière édition par Plume Sombre le Mer 8 Aoû - 14:56:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclansàmafaçon@sitew.com
Étoile
avatar

Plume Sombre
Étoile

Féminin
Nombre de messages : 1778
Date de naissance : 17/09/1999
Age : 18
Humeur : Rêveuse... et Folle 8D
Date d'inscription : 22/05/2011
Réputation : 13
Points : 3206


Membre
Livre préféré::
Dernier livre lu:: Coeur d'encre

MessageSujet: Re: La Guerre des Clans [Titre indéfini]   Mer 8 Aoû - 14:37:23

'Scusez mon double-post :']

Chapitre 1 : L'Assemblée

Clan du Tonnerre

- Dégage de là, espèce d'ignoble petit bâtard !
- Tu m'parles pas comme ça ! Feula un guerrier tigré aux yeux flamboyants.
- Je parle comme je veux, où je veux, quand je veux ! Répliqua la chatte blanche.
- T'es même pas capable d'attraper un malheureux moineau... ricana-t-il, odieux.
- Peut-être mais moi, je reste pas toute la journée allongée sur un rocher à glander !
- ASSEZ !

Étoile de Jasmin était apparue de derrière un buisson. Elle était haute sur pattes, avait une paire de jolis yeux noisette et un pelage gris perle qui scintillait à la lumière de la pleine lune. Elle toisa les deux félins d'un regard sévère. Elle semblait sur le point d'exploser.

- Qu'est-ce que vous fichez ici ?! Rugit-elle en menaçant de leur sauter dessus.
- Et bien... nous étions partis chasser et... bredouilla timidement la femelle.
- CHASSER ?! Répéta la meneuse, folle de rage. TU APPELLES ÇA CHASSER ?
- Je...
- RENTREZ IMMEDIATEMENT AU CAMP !
- Tout... tout de suite...

Les trois chats se hâtèrent de rentrer. L'Assemblée devait avoir lieu ce soir et jamais encore le Clan du Tonnerre n'était arrivé en retard. Étoile de Jasmin imaginait déjà les railleries d'Étoile Vagabonde, le chef du Clan de l'Ombre. « Clan des Étoiles, expliquez-moi comment je peux gérer un Clan pareil ?! » songea-t-elle en lançant un regard plein de haine aux deux matous qui fonçaient devant elle. Ils se glissèrent un à un dans le tunnel de ronces et se retrouvèrent dans la clairière située près d'une falaise.

- Où étais-tu passée ? Demanda une voix derrière eux.
- Framboisier Garni et Griffe d'Amertume ont décidé d'aller chasser, maugréa la jeune chatte grise à son lieutenant. Enfin, c'est ce qu'ils m'ont dit.

Elle observa ses deux guerriers qui se recroquevillèrent sur eux-mêmes, tentant en vain de disparaître de son champ de vision. Parodie Éternelle, le lieutenant du Clan du Tonnerre fit volte-face et appela son Clan d'une voix impérieuse.

- Tant pis pour les flemmards qui ont choisi leur litière à l'honneur de se rendre à l'Assemblée, murmura-t-il pour lui-même. Chats du Clan du Tonnerre, que tous ceux qui ont été désignés pour faire partie de notre groupe pour l'Assemblée de ce soir se place devant l'entrée du camp !

Il y eut soudain une vague de bavardage, de brouhaha et de miaulements qui brisèrent les tympans du vétéran. Une douzaine de chats se détachèrent des autres et vinrent rejoindre Étoile de Jasmin qui attendait, immobile, devant l'accès principal à la clairière qui leur faisait office de campement.

- Clan du Tonnerre, avec moi !

Elle s'engouffra dans la bouche béante suivie de près par une apprentie aux yeux couleur saphir. Le sol se mit à trembler sous les pattes des félins tellement ils allaient vite et tambourinaient l'humus et la mousse de la forêt. Très vite, le petit groupe aperçut au loin, derrière le lac, le contours de l'Île où se tenait les Assemblées. Ils reprirent leur course de plus belle. Arrivés sur le territoire du Clan du Vent, ils prirent soin de vérifier où ils posaient leurs pattes. Ils n'avaient en effet qu'à peine un mètre de large pour se déplacer et cette partie du chemin était affreusement vaseuse. De plus, ils savaient tous à quel point Étoile Fraternelle détestait quand on ne respectait pas ses frontières. « Je me demande pourquoi on lui a donné un nom pareil... » Étoile de Jasmin guida les siens vers la maison des Bipèdes puis jusqu'aux terres du Clan de la Rivière. Il n'y avait personne sur l'Arbre-Pont : tous devaient être tranquillement installés, en train de bavarder des derniers potins. Le Clan du Tonnerre se dépêcha de passer le tronc échoué puis galopèrent vers la clairière. Comme Étoile de Jasmin l'avait prévu, celle-ci grouillait de chats multicolores. Les quatre autres chefs de Clan s'étaient allongés au pied du grand chêne qui leur servait de promontoire. Tous avaient une expression d'extrême fatigue et de nervosité. Une fois qu'elle les eut rejoint, la femelle gris perle leur fit signe qu'ils pouvaient commencer. Elle prit place à la deuxième plus haute branche et attendit que les autres la suivent, ce qu'ils s'empressèrent de faire. Étoile Fraternelle s'installa sur la plus basse tandis qu'Étoile Vagabonde prenait soin de se mettre sur la plus grosse et haute que l'arbre est jamais porté. Les meneurs des deux autres Clans se nichèrent sur les deux dernières et tous tournèrent la tête vers leurs valeureux guerriers.

- Chats des Clan, je vous souhaite la bienvenue sur l'Île. J'espère que tout le monde se porte bien et que chacun de vous...
- Oui, c'est bon, Étoile Gracieuse, trancha Étoile Vagabonde en montrant ses crocs. BREF. QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON, ON EST LA POUR UNE ASSEMBLEE ET C'EST COMME ÇA.
- Merci, Étoile Vagabonde, pour ce superbe résumé, dit une chatte crème, amusée. Le Clan de la Brume se porte plutôt bien. J'ai malheureusement la tristesse de vous annoncer que nous avons perdu une reine, Feuille d'Acacia, à la naissance de ses quatre petits et que deux d'entre eux sont morts également.

Des plaintes se répandirent comme de la poudre sur l'assemblée de chats. La reine en question était très appréciée. On entendit tout de même un mâle écaille-de-tortue exprimer sa joie à l'annonce de cette disparition.

- Le gibier pullule sur notre territoire. En revanche, je souhaiterai acquérir la clairière située au nord de la frontière. Nous manquons de terres giboyeuses. Bientôt, mon Clan mourra de faim.
- Ce sera pas une grande perte, dit subitement Étoile Fraternelle, goguenard.
- Je t'interdis de parler de mes disciples de la sorte ! Fulmina la chatte, indignée.
- Tes disciples ? Je dirai plutôt tes chiens, se moqua-t-il en la fixant de ses yeux noirs.

Tout le monde retint son souffle. Depuis l'arrivée du Clan de la Brume parmi les membres des quatre Clans, Étoile Fraternelle et Étoile d'Israël ne pouvait se parler sans se crier dessus. Ils se haïssaient cordialement. De plus, le Clan de la Brume s'était installé tout près de celui du Vent et sa seule frontière était celle qu'elle partageait avec ses ennemis de toujours. Jamais personne n'avait déjà vu une pareille tension entre deux chefs.

- Je disais donc que j'aimerais qu'on m'autorise à m'approprier cette partie de la lande. A moins que l'un d'entre vous veuille aussi me rabaisser ! Ajouta-t-elle en gratifiant les chefs des Clans de la Rivière, de l'Ombre et du Tonnerre d'un regard noir.
- Il n'y a aucun soucis pour moi, répondit sagement Étoile Gracieuse, une grande chatte marron clair aux yeux vert pomme.
- Moi non plus, approuva Étoile de Jasmin.
- Et toi, Étoile Vagabonde ? Demanda-t-elle désespérément.
- C'est pas mes oignons, débrouillez-vous. Du moment que ça ne gêne pas mes guerriers de chasser correctement.

« Il a pas changé » grommela la meneuse du Clan du Tonnerre intérieurement. « Toujours aussi débile et prêt à tout pour conserver son titre de Monsieur-je-répond-tout-le-temps-aux-questions-des-autres-avec-des-réponses-stupides. »

- Nous sommes à trois contre un, plus un... qui n'a pas d'avis, clama Étoile Gracieuse avec douceur. Le Clan de la Brume sera désormais autorisé à chasser dans la clairière de la lande. En espérant qu'ils respectent cette nouvelle frontière, chuchota-t-elle en se léchant le poitrail.
- T'façon, c'était gagné d'avance, fanfaronna Étoile d'Israël, toute fière d'avoir triompher sur son rival.
- OUAIS BAH FERME TA GRANDE GUEULE 'SPECE DE SAUVAGEONNE TAREE. PARCE QUE QUAND TU VERRAS MES GUERRIERS FONCER SUR LES TIENS, TU TROUVERAS RIEN D'AUTRE A DIRE QUE « MAIS COMMENT A-T-IL PU ? » ET BEN T'AURAS QU'A EXTRAIRE DE TON MINUSCULE CERVEAU CETTE CONVERSATION, CE SERA DEJA UN DEBUT D'EXPLICATION.
- TU SAIS C'QU'ELLE TE DIT LA SAUVAGEONNE TAREE, ELLE TE DIT MERDE !
- STOP !

Étoile Vagabonde venait de déchirer les tympans de tous les félins réunis. Les meneurs des Clans de la Brume et du Vent étaient furax. Ils se regardaient, la gueule écumant de rage.

- Si Étoile d'Israël a terminé d'annoncer les nouvelles de son Clan, nous allons continuer, souffla-t-il, agacé. Bien. Le Clan de l'Ombre a accueilli dans ses rangs un nouveau guerrier. Nuage Fantomatique est devenu Fantôme Divin.

Un jeune chat blanc bomba le torse et tourna la tête de tous les côtés pour lancer un regard puissant à tous ceux qui avaient osé le regarder.

- Hululement Mélodieux a mis au monde deux nouveaux petits appelés Petit Lithosphère et Boule de Noël.

Il recula et baissa la tête, indiquant qu'il avait fini. Étoile de Jasmin s'avança fièrement et commença son discours habituel.

- Le Clan du Tonnerre se porte bien. La saison des feuilles mortes n'a jamais été aussi fructueuse sur notre territoire. Rien d'autre à signaler.
- Mes guerriers ont aperçu un renard dans l'île et il a reçu une correction qui, nous l'espérons, lui ôtera l'envie de revenir, expliqua ensuite Étoile Gracieuse. Petit Combat a été baptisé Nuage Combatif et a choisi la voix de guérisseur. Il est désormais le novice de notre guérisseuse, Silence Surnaturel. Voilà, cette Assemblée est terminée, vous pouvez disposer.

Les membres du Clan de la Brume et du Vent montraient les crocs et ne cessaient de rentrer et sortir les griffes. Un guerrier de bonne taille aux yeux jaunes lança à un de ses camarades de Clan.

- Étoile Fraternelle a entièrement raison, on se demanda comment cette vieille folle dirige son Clan. Sauvageonne Tarée lui irait beaucoup mieux.

Un chat noir aux muscles visiblement contractés depuis un moment lui bondit dessus et le cloua au sol. C'était Plume Victorieuse, le lieutenant du Clan de la Brume, un chat très courageux et qui n'avait pas pu se retenir de se jeter à la gorge du matou.

- Plume Victorieuse ! Lâche le immédiatement ! S'écria Étoile d'Israël en dégageant des apprentis qui avaient parvenu à atteindre la scène. C'est un ordre.

A contrecœur, il laissa l'autre respirer en se relevant brusquement. Il lui jeta un regard féroce, lui faisant ainsi comprendre qu'il ne contait pas en rester là et qu'il aurait un bon châtiment s'il recommençait à insulter son chef.

- Tu me fais honte ! Gronda la chatte crème en tournant précipitamment le dos à son lieutenant qui voulait se justifier. Dépêche-toi de réunir tout le monde. Ne traîne pas.
- Oui, bien Étoile d'Israël.
- Et essaye de ne pas tuer quelqu'un au passage, aboya-t-elle sans lui adresser le moindre regard. Nous avons assez d'ennuis comme ça, dit-elle en s'approchant d'Étoile de Jasmin. Je n'ai pas eu le temps de te demander comment tu allais, Étoile de Jasmin.
- Très bien, merci. Encore des querelles entre ton Clan et celui du Vent, soupira son amie grise.
- Oui. Je n'arrive pas à gagner la confiance d'Étoile Fraternelle.
- Tu ferrai bien de laisser tomber et de te concentrer sur ta tâche, conseilla-t-elle en regardant la lune.
- Peut-être...

Elle se détourna du chef du Clan du Tonnerre pour rejoindre les siens d'un pas traînant. Étoile d'Israël était chef de Clan depuis deux lunes. Elle avait immédiatement respecté le code du guerrier, établi des frontières justes et réparti son Clan par tranche d'âge et de compétences. Plume Victorieuse avait été nommé lieutenant le jour de sa nomination au pouvoir. De Victoire, il était devenu Plume Victorieuse et avait déjà un apprenti, Nuage de Prospérité. Étoile de Jasmin savait à quel point s'était dur de devenir chef à l'improviste. Elle avait dû subir cela. Il y avait de cela quatre lunes, elle était lieutenant du Clan du Tonnerre sous le nom de Bouquet de Jasmin. Étoile Tragique avait perdu sa dernière vie lors d'une bataille contre le Clan de l'Ombre. A cette époque, seule Bouquet de Jasmin savait qu'il n'avait plus qu'une vie. Avant de mourir, son chef lui avait confié le Clan avec sérénité. « Je te surveillerai de là-haut » avait-il dit dans un dernier souffle. Elle l'avait longtemps pleuré. En effet, le vieux chat était son père. Petit à petit, elle s'était habituée à donner des ordres, à aller aux Assemblées, à défendre son territoire comme personne ne l'aurait fait... La plus lourde responsabilité qu'elle ait eu, ce fut de sélectionner parmi ses meilleurs guerriers, un nouveau lieutenant. Elle avait finalement opté pour Parodie Éternelle, un chat talentueux qui avait déjà formé deux apprentis. Elle ne regrettait pas son choix. Le félin avait de l'autorité, de la sagesse, du courage, de l'écoute.
Étoile de Jasmin chassa ses pensées d'un mouvement de tête significatif et trottina en direction de son Clan qui l'attendait devant l'Arbre-Pont.

**
*
Chapitre 2 : Entraînements et engueulades

Clan de l'Ombre

Nuage Écliptique battit des paupières. Le soleil lui piquait les yeux. Il les cacha de celui-ci avec sa patte avant droite et entreprit une petite toilette matinale. « Foutu soleil. Peut pas s'empêcher de s'pointer le jour de mon entraînement. » Il sortit dehors et se dirigea vers la tanière du guérisseur. Il n'y avait personne. Mal Blanc était sans doute parti chercher de l'herbe à chat. Il prit soin de rassembler le plus de mousse fraîche stockée à gauche de l'entrée puis la traîna difficilement vers sa litière qu'il remplaça par un nouveau tapis de mousse. Trois apprentis avaient quitté la tanière et cinq dormaient encore. Décidément, le Clan de l'Ombre comptait de plus en plus de novices. Dans trois lunes, les petits de Hululement Mélodieux les rejoindront et se sera la baston pour avoir une litière bien à soi, au fond pour ne pas avoir froid. Il était déjà neuf, un de plus et ce serait un véritable fiasco. « Enfin bon, si on s'oppose aux ordres d'Étoile Vagabonde, on change les litières des anciens pour le restant de nos jours. » Il quitta l'antre et scruta le campement vide à la recherche de son mentor. La patrouille de l'aube n'allait pas tardé à rentrer et il en faisait sans doute parti. Nuage Écliptique s'allongea tranquillement sur un rocher plat situé à l'entrée du camp et attendit. Soudain, Mal Blanc, le guérisseur, bondit de derrière les rochers qui dissimulaient la clairière où vivait le Clan de l'Ombre, la bouche pleine d'herbe à chat.

- 'Ai crouvé de 'herbe a 'hat. En a p'ein crès de la f'ontière nord.
- Traduction ? Soupira l'apprenti roux pâle, lasse.
- J'ai trouvé de l'herbe à chat près de la frontière nord. C'est impressionnant la quantité qu'il y a ! s'enthousiasma-t-il en crachant la plante contenue dans sa gueule. Tu viens m'aider à en ramasser ?
- Impossible. Entraînement, répondit-il simplement.

Les étoiles présentes dans les yeux du soigneur disparurent aussi vite qu'elles étaient apparues. Il saisit l'herbe à chat et prit le chemin de sa grotte en marmonnant. « Toujours pareil, des petits idiots qui n'pensent qu'à se taper dessus. C'est désolant, désolant. »

- Bonjour Nuage Écliptique.

L'interpelé tourna vivement la tête en reconnaissant la douce voix de son mentor.

- Oh, bonjour, Graine de Sainfoin. On va s'entrainer aujourd'hui ?
- Bien sûr, j'étais justement en train de discuter de toi avec Étoile Vagabonde. Les oreilles du novice se mirent à frémir et ses moustaches fibrèrent de fierté. Nous pensons qu'encore un peu d'entraînement au combat et tu pourras peut-être rejoindre les guerriers du Clan.
- YOUPI !
- Mais tout d'abord, il va falloir travailler. Allons-y.

Clan de la Rivière

- TU VAS BOUGER TES FESSES OUI ? Beugla Étoile Gracieuse d'une voix puissante à son apprenti. TU VEUX DEVENIR UN GUERRIER, OUI OU NON ?
- Oui... bredouilla le pauvre chat apeuré.
- ALORS SECOUE-TOI !
- D'accord, Étoile Gracieuse.

« Tout le monde pense que c'est une chatte pleine de sagesse et de douceur... S'ils la voyaient quand elle dirige son Clan, ils tomberaient tous des nues. » pensa le novice. Il se mit en position de combat et montra ses crocs. Son mentor bondit, griffes rentrées. Elle visa soigneusement l'épaule du félin marron tigré de noir mais dévia légèrement vers la droite et réalisa un dérapage parfait qui lui permit de se glisser derrière lui et de lui lacérer le dos. Nuage de Baobab étouffa un juron et esquiva, trop tard, la chatte blanche au poitrail noir.

- Lamentable. Rappelle-moi depuis combien de temps tu es apprenti...
- Deux lunes.
- Bon, on reprend. Il faut que tu anticipes mes attaques. C'est bien compris ?
- Oui.

Il se remit en position, les muscles bandés. Étoile Gracieuse répéta le même mouvement mais fixa cette fois le ventre du jeune chat. Celui-ci, comprit que c'était une feinte roula sur le côté au moment où la meneuse griffait dans le vide l'endroit où s'était tenue la patte arrière de son apprenti quelques secondes auparavant.

- J'AI REUSSI ! S'époumona-t-il en se redressant, légèrement haletant.
- C'est déjà mieux. Encore une fois.
- Étoile Gracieuse ! Appela une voix rauque.
- Qu'est-ce qu'il y a, Marche Funèbre ?
- Je peux te confier mon apprentie, je dois partir en patrouille.
- Aucun soucis. Elle se retourna vers Nuage de Baobab. Tu vas t'exercer avec elle.

Nuage Magmatique se joignit aux deux matous d'un pas timide. Elle avait deux yeux rouge sang, une fourrure noire et le bout de la queue blanc. Elle les regardait d'un regard inexpressif, presque vide et vitreux. On aurait cru un fantôme sorti tout droit d'un cauchemar particulièrement terrifiant.

- Très bien. Nuage Magmatique, tu vas jouer le rôle de l'attaquant et Nuage de Baobab, celui du défenseur. En position ! Cria-t-elle en s'écartant des deux novices.

Nuage Magmatique hérissa son échine et jeta un regard assassin à l'autre apprenti. Elle sauta et atterrit juste à côté de lui, lui fauchant les pattes arrière au passage et esquivant facilement le coup du jeune chat.

- Parfait. On inverse les rôles, ordonna Étoile Gracieuse fermement.

« Tu parles, c'est normal qu'elle m'ait eu, elle s'entraîne depuis bientôt cinq lunes, elle va bientôt devenir guerrière. » Nuage de Baobab se renfrogna et prit la position de guerrier. Il lui fonça dessus, la renversant tel une boule de poil marron rayé avide déchaînée. Mais elle s'échappa en tout hâte et fondit sur lui dans un cri féroce, elle fit mine de le griffer à l'œil en prenant soin de ne pas sortir ses griffes. Ignorant complètement la fausse blessure qu'il venait de recevoir en pleine face, le jeune félin la cloua au sol et cracha à côté d'elle, plus qu'énervé.

- MA-GNI-FIQUE ! Jubila le chef du Clan de la Rivière, les yeux brillants de fierté envers son apprenti et la chatte noire. C'est fini pour aujourd'hui, vous pouvez rentrer au camp. Nuage Magmatique, je ferrai un rapport de ton entraînement à ton mentor. Normalement, ton baptême sera pour bientôt.

Le future guerrière secoua la tête pour chasser les épines et la terre contenues dans son pelage sombre puis regarda Étoile Gracieuse, les yeux plein d'espoir.

- Merci, marmonna-t-elle en s'inclinant respectueusement.

Elle ne lui répondit pas et se contenta de hocher la tête. « Ah les filles ! Tout le temps chouchoutées pour un oui et pour un non, ça devient lassant à la fin ! » songea-t-il en prenant la direction du campement. « Allons bon, je vais pas m'plaindre, j'ai bien le droit de manger, de dormir et de respirer, c'est déjà ça. Au Clan de l'Ombre, ils doivent tous mourir de fatigue ou attraper des maladies aux oreilles tellement Étoile Vagabonde leur crie dessus... » Et il saisit une pie dans le tas de gibier.

Clan du Vent

Coquillage Préhistorique contemplait l'astre lumineux qui flottait dans le ciel d'un air perdu. La saison des feuilles mortes était arrivée sur le lac depuis un peu mois de trois lunes et pourtant, le soleil continuait de chauffer le pelage des membres des Clans. Il tourna la tête nonchalamment et fixa la lande. Quelqu'un courait dans sa direction. C'était Nuage Platonique, son apprenti. Il était étonnement grand pour ces sept lunes. Il était curieux, téméraire et avide de savoir. Gris clair moucheté de marron très foncé, il était mignon à croquer.

- Coquillage Préhistorique ! Est-ce qu'on peut aller s'entrainer ? Questionna-t-il en trépignant.
- Pas maintenant.
- Pourquoi ?
- La flemme, grogna son mentor en se roulant un peu plus en boule dans sa litière.
- LA FLEMME ?! TU AS TOUJOURS LA FLEMME ! UNE FOIS, JE VEUX BIEN MAIS DIX, NON !
- Voyons, calme toi...
- TU SORS TOUT LE TEMPS CETTE EXCUSE STUPIDE. T'AS PAS AUTRE CHOSE EN MAGASIN ? S'égosilla-t-il en lui jetant un regard rempli de haine.
- Tu n'as qu'à aller t'entrainer avec Nuage Aborigène, proposa-t-il d'une voix qui laissait percevoir son désagrément.
- Ouais, c'est ça, tu devrais plutôt dire va voir ailleurs et laisse moi tranquille ! T'as intérêt à être sur pattes demain !
- C'est bon, maugréa-t-il. Je suis ton mentor, ne l'oublie pas.
- ET MOI, JE SUIS TON APPRENTI, L'OUBLIE PAS NON PLUS, CE SERAIT TROP BETE.

Il se rua hors de l'antre des guerriers et se joignit à Nuage Aborigène et son mentor. Tous les félins présents dans le Clan fixèrent l'apprenti furieux jusqu'à ce que sa queue disparaisse derrière un buisson. Coquillage Préhistorique soupira. Après tout, peut-être qu'il avait raison, peut-être qu'il n'était pas un bon mentor. Avec lasse, il sortit de son trou et suivit les traces des trois chats jusqu'au terrain d'entraînement.

Clan de la Brume

Nuage de Prospérité traquait une proie. Celle-ci était occupée à grignoter un gland pourri et il n'eut aucun mal à s'approcher d'elle sans faire de bruit. « Il faut que je l'aie, il faut que je l'aie... » ne cessait-il de se répéter depuis qu'il avait détecté la souris en question. Il fit encore un pas. Il bondit. Sortant une griffe, il infligea à la pauvre créature une profonde entaille qui l'acheva sur le coup. Il la saisit dans sa gueule et redressa la tête, à la recherche de son mentor. Il l'attendait un peu plus loin, assis, droit, les oreilles aux aguets.

- Je l'ai eu ! S'exclama l'apprenti blanc immaculé aux yeux gris.
- Très bien. Étoile d'Israël a bien fait de réclamer cette partie de la lande, elle est vraiment idéale pour la chasse.
- Bizarre qu'on n'est pas encore vu de lapin...
- Ce n'est pas faux, approuva-t-il. Je n'ai trouvé que des souris ou des oiseaux par ici. Allons plus à l'est.
- Bien.
- Nous avons besoin du maximum de gibier. Bientôt, la saison des neiges va pointer le bout de son museau et se sera trop tard.
- Oui, j'ai entendu Étoile d'Israël dire que les petits de Feuille d'Acacia avaient besoin de viande fraîche. L'un d'eux est tombé malade en mangeant une vieille souris, raconta Nuage de Prospérité en suivant son mentor à travers les rochers.
- Il ne faudrait pas qu'ils meurent, nous sommes déjà en sous-nombre. Encore une bataille contre le Clan du Vent et on ne sera plus qu'une demi-douzaine.
- Ne parlons pas de malheur.
- Oui.

Plume Victorieuse stoppa net la marche et son novice lui rentra dedans.

- Qu'est-ce qui...

Lui aussi l'avait senti. Un moineau était en train de fouiller dans des feuilles mortes et ne les avait pas vu. Le lieutenant se mit en position de chasseur, se rapprocha à pas feutrés, sauta et assomma le petit animal, lui brisant le cou. « Quelle classe ! » pensa le chat blanc, rêveur. Il observa le chat noir enterrer sa proie puis ils se remirent en route.
Ils chassèrent encore une souris chacun puis rentrèrent au camp. Ils avaient trois souris, un moineau et un écureuil qu'ils déposèrent fièrement sur la réserve de gibier.

- Va apporter cet écureuil à Petite Vigne et Patte d'Acier.
- Tout de suite.

Il se dirigea vers la pouponnière, saluant son chef qui prenait un bain de soleil en face de l'entrée de sa tanière. Il entra dans l'ancien terrier de blaireau aménagé et se laissa guider par ses moustaches jusqu'à la salle principale où une ancienne reine, chargée de nourrir les deux chenapans, dormait profondément.

- Oh ! C'est pour nous ? Piailla Patte d'Acier en bondissant vers Nuage de Prospérité.
- Oui.
- Chic ! Mon ventre gargouillait tellement que je sentais que le terrier allait s'effondrer. Petite Vigne ! Viens voir !

Une petite chatte écaille-de-tortue aux yeux verts surgit d'un autre tunnel.

- Quoi ?
- Nuage de Prospérité nous a apporté de quoi manger.
- A TABLE !

Ils sautèrent sur l'animal roux foncé et l'apprenti préféra les laisser tranquille. Il ressortit à l'air libre et respira une bonne bouffée d'air frais. Le Clan de la Brume se portait bien et il en était rassuré.

Clan du Tonnerre

Étoile de Jasmin s'ennuyait. Son apprentie avait un rhume, la patrouille du midi était partie renouveler les frontières et elle ne trouvait rien d'autre à faire que de rester dans sa tanière. Soudain, une apprentie blanche tachetée de roux, de noir et de marron aux yeux marron clair l'appela de la clairière. Elle se leva, étonnée et s'empressa d'aller voir ce qu'on lui voulait.

- Bonjour Étoile de Jasmin, dit la jolie femelle. Mon mentor m'a chargé de te demander si tu pouvais m'entrainer cet après-midi.
- Je... oui... bien sûr.
- Merci infiniment, répondit-elle poliment.
- Allons-y.

Elle sortit du campement en compagnie de la jeune apprentie. Elle se rendirent tranquillement vers le terrain de combat.

- TU COMPRENDS PAS QUE T'AS PAS LE DROIT D'ETRE ICI ?! DEGAGE DE LA OU TU VAS LE REGRETTER !

La voix d'une guerrière du Clan du Tonnerre que Étoile de Jasmin reconnut immédiatement retentit dans le bois. Aucune hésitation, c'était Framboisier Garni.

- Si tu crois que le Clan de l'Ombre est le bienvenu ici, tu es complètement à côté de la plaque, reprit la femelle blanche. Qu'est-ce que tu fais ici ?
- J'me balade.
- TU... TU TE BALADES ? S'étrangla-t-elle.
- Non, en réalité, je vais te dire pourquoi je suis là.

Il n'eut pas besoin de dire un mot. Quatre guerriers de l'Ombre apparurent derrière lui, un sourire diabolique en coin. Étoile Vagabonde était parmi eux. Il était accompagné par un apprenti extrêmement maigre ainsi que trois monstres sur pattes qui se léchaient déjà les babines.

- Comment avez-vous pu ? COMMENT OSEZ-VOUS ? Rugit Framboisier Garni.
- C'est à mourir de rire, gloussa le chef de la bande. On croirait presque que tu vas crever de rage.

Étoile de Jasmin ne réfléchit pas plus longtemps, elle jeta un coup d'œil à Nuage Parfumé et lui chuchota à l'oreille.

- Va chercher du renfort. Je vais essayer de les retenir avec Framboisier Garni.
- J'y fonce.

La meneuse sortit de sa cachette, sous le regard éberlué des félins du Clan ennemi.

- Tu pensais peut-être qu'attaquer mon Clan à un contre cinq était juste. Et moi qui pensait que tu ne pouvais pas tomber plus bas.
- Tiens, tiens. On a décidé d'aller se promener et on tombe sur une de nos guerrières face au Clan de l'Ombre, répondit Étoile Vagabonde. Quel hasard.
- Il est temps de voir qui de toi ou de moi mérite le mieux sa place de chef.
- Fais toi plaisir.

**
*
Commentaires.
Chapitre 2 un peu ennuyant, je l'admets. C'était pour vous montrer un peu comment ça se passe dans chaque Clan. En gros, y a que dans celui de la Brume que c'est du sérieux, les autres, c'est du grand n'importe quoi x) Et deux chapitres ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclansàmafaçon@sitew.com
Étoile
avatar

Plume Sombre
Étoile

Féminin
Nombre de messages : 1778
Date de naissance : 17/09/1999
Age : 18
Humeur : Rêveuse... et Folle 8D
Date d'inscription : 22/05/2011
Réputation : 13
Points : 3206


Membre
Livre préféré::
Dernier livre lu:: Coeur d'encre

MessageSujet: Re: La Guerre des Clans [Titre indéfini]   Ven 10 Aoû - 19:35:24

Chapitre 3 : Étoile, Filante

Clan de la Brume

Étoile d'Israël regardait le ciel étoilé. Les points lumineux de l'étendue bleu foncé scintillaient et réchauffaient l'atmosphère glaciale qui régnait sur le Clan de la Brume. Soudain, une étoile filante. La meneuse baissa les yeux. « Étoile, Filante ».

Une demi-douzaine de lunes plus tôt...

Israël marchait inlassablement vers la clairière. Prosper, un jeune chat blanc immaculé aux yeux gris la suivait d'un air déterminé. Elle savait à quel point c'était important pour lui de se rendre sur le lieu du combat. Il suffisait de voir ses pattes marteler le sol avec conviction pour comprendre qu'il ne supportait pas qu'on rentre dans ses terres. La chatte crème bifurqua brusquement vers la droite, contourna un buisson empli d'épines meurtrières puis accéléra l'allure en entendant des cris de guerre.

- Dépêchons-nous, murmura Prosper en passant devant elle.
- Oui.

Ils tournèrent une nouvelle fois dans le sens opposé au sentier habituel pour prendre par surprise les attaquants. Israël sentait son cœur battre à tout rompre dans son corps. Ses oreilles la guidèrent jusqu'au terrain où se déroulait la bataille, son sang se glaçant devant l'horrible spectacle qui s'offrit à ses yeux. Plusieurs corps jonchaient le sol, des touffes de poils volaient dans tous les sens et recouvraient déjà une partie de l'humus. Un chat roux pâle lui sauta dessus et la cloua au sol. Elle poussa un cri de rage et tenta, en vain, de se débarrasser de l'ennemi. Celui-ci appuyait sans pitié sur son ventre, lui coupant la respiration. Soudain, quelqu'un bondit sur le dos de son adversaire lui faisant échapper un hoquet de surprise. Il tourna la tête, furieux et la femelle put apercevoir un chat noir. Victoire. Elle sourit faiblement puis essaya de nouveau de se dégager. Mais il tenait bon. Lançant des coups de griffes au chat qui s'était obstinément installé sur son dos et coinçant l'autre sous son poids, le rouquin semblait déchaîné. Un éclair blanc jaillit de la bataille et se rua sur le félin qui devait déjà lutter contre deux autres chats. Prosper lui donna un bon coup de griffe au visage, l'obligeant à détacher ses pattes avant d'Israël. Avec une souplesse impressionnante, celle-ci se faufila sous le matou et le renversa par l'arrière, lui faisant mordre la poussière. Victoire lui donna un petit coup de langue amical.

- Bien joué.

Et il disparut dans une pluie de poussière, cherchant sans doute quelqu'un d'autre à achever. Israël tourna la tête en tout sens. Son père et sa mère étaient censés être là mais elle ne les avait toujours pas vu. Elle commençait à s'inquiéter quand un cri assassin retentit dans la clairière. Elle chercha la source du bruit et la trouva, un peu plus loin. Étoile, sa mère, était face à Fureur, le chef de la Tribu des Cauchemars. Elle paraissait vraiment mal en point.

- Maman, geignit la chatte. Maman, ne reste pas là. Il va...

L'énorme chat au pelage rougi par le sang fondit sur sa mère. Elle eut tout juste le temps de hurler. Sans pitié, il lui trancha la gorge et continua son chemin, à la recherche d'un autre chat, d'un autre innocent à tuer. Israël s'était précipitée vers sa mère et miaulait de désespoir. Sa mère était morte, morte. Elle n'entendrait jamais plus sa douce voix réconfortante, elle ne pourrait plus se blottir contre elle et sentir sa chaleur. Plus jamais.

- Maman, je t'en supplie, reviens.
- C'est trop tard, souffla la voix déchirée de Victoire. Il n'a pas hésité une seule seconde.
- Pourquoi est-elle restée plantée devant lui alors qu'elle savait que ça lui coûterait la vie ? Demanda-t-elle, sous le choc.
- Elle voulait mourir digne, face au plus grand félin de tous les temps.
- Mais qu'importe la façon dont on meurt ! S'emporta la fille de la défunte. Il faut se battre pour vivre, c'est même toi qui me l'a dit.
- Oui. Mais elle a décidé de sa fin et on ne peut pas revenir en arrière.
- Si j'avais su...

Elle enfouit son museau dans la fourrure maculée de sang d'Étoile et resta ainsi, débordant de haine pour le chat qui avait tué sa pauvre mère : Fureur.
Cela faisait un bon moment que Prosper et Israël étaient arrivés sur le champ de bataille et la Tribu des Rêves était littéralement écrasée par celle des Cauchemars. La chatte crème avait déjà compté quatre pertes : Étoile, Inuit, Foudre et Cafard. En plus de la tristesse qu'elle éprouvait pour la mort de sa mère, Israël n'avait toujours pas vu son père. Petit à petit, les derniers chasseurs de sa Tribu réussirent à repousser l'adversaire qui battirent en retraite sous les ordres de leur chef. Victoire était déjà en train de compter le nombre de morts quand quelqu'un lança un cri de rage. Tout le monde tourna la tête. Israël redoutait le pire. A contrecœur, elle se leva et se dirigea vers l'endroit d'où provenait le cri. Au centre d'une petite clairière, un chat était penché sur un autre, mort visiblement. Elle se rapprocha. Elle reconnut alors son père, Filante, les yeux écarquillés par la peur ou peut-être la douleur. Le félin s'écarta pour lui laisser la place. Israël se figea d'horreur. Sur le ventre de son père, en gros et rouge, quelqu'un avait taillé avec une griffe une lettre sanglante. Un grand F.

- Fureur, murmura-t-elle, traumatisée à la vue d'une pareille tragédie. FUREUR !


Elle secoua la tête frénétiquement. « Quel affreux souvenir... » songea-t-elle. Elle s'était promis de venger ses parents et l'avait fait en tuant le chat qui avait accompli cette répugnante tâche. Elle avait espéré les voir dans les rangs du Clan des Étoiles la nuit où elle s'était rendue à la Source de Lune pour recevoir son nom de chef mais elle ne les avait pas vu. A chaque étoile filante qui passait dans le ciel, elle se remémorait cette histoire qu'elle avait vécu avec amertume et ravalait ses larmes en pensant à Étoile, sa mère, et Filante, son père.

Clan de l'Ombre

- Oh ! Regarde maman, une étoile filante !
- PETIT LITHOSPHERE ! VIENS ICI !
- Oui... oui...
- T'AI-JE AUTORISE A SORTIR DEHORS ?
- Non...
- ALORS RENTRE A LA POUPONNIERE ET PLUS VITE QUE ÇA !

**
*
Commentaires.
Le p'tit dialogue de la fin du chapitre, c'est parce que je déprimais après mon texte sur Etoile d'Israël. Avis ? (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclansàmafaçon@sitew.com
Étoile
avatar

Plume Sombre
Étoile

Féminin
Nombre de messages : 1778
Date de naissance : 17/09/1999
Age : 18
Humeur : Rêveuse... et Folle 8D
Date d'inscription : 22/05/2011
Réputation : 13
Points : 3206


Membre
Livre préféré::
Dernier livre lu:: Coeur d'encre

MessageSujet: Re: La Guerre des Clans [Titre indéfini]   Ven 10 Aoû - 19:43:10

Chapitre 4 : Clans-mêlés

Clan de l'Ombre

Boule de Noël et son frère étaient assis dans la pouponnière, les yeux rivés sur la pluie battante qui tambourinait le sol du camp. Il s'était mis à pleuvoir la nuit et les deux chatons n'avaient presque pas dormi. La pouponnière était nichée entre deux gros rochers et les guerriers de l'Ombre avaient dressé un mur de branches pour isoler les reines et leurs petits du froid. Mais celui-ci avait été démoli par une rafale de vent il y a une lune et ils avaient dû le reconstruire en toute hâte. Résultat, les branches menaçaient de s'écrouler et si le mur n'existait pas, il n'y aurait pas une grande différence.

- Je vais moisir sur place si je ne sors pas ! Se plaignit la petite chatte au pelage doré.
- Patience, dit leur mère, compatissante, après la pluie vient le beau temps.
- Ouais bah peut-être mais si la pluie dure trois jours, on est pas prêt d'aller jouer, grommela Petit Lithosphère en tournant le dos à l'embouchure.
- BANDE DE FEIGNASSES ! La voix d'Étoile Vagabonde retentit dans la clairière. LE CLAN DE L'OMBRE A BIEN PLUS BESOIN D'UNE SIMPLE RINCEE POUR NE PAS ALLER PATROUILLER !
- Mais les guerriers vont attraper un rhume, répliqua son lieutenant, en essayant tant bien que mal de ne pas forcer le ton.
- JE ME FICHE DE TES RHUMES DEBILES ! Tempêta le meneur du Clan d'une même voix.
- Nous avons déjà perdu un guerrier avec le combat d'hier, dit-il, implacable. J'estime que nous pouvons attendre que la pluie cesse avant de partir.
- Mouais... bon.
- C'est une simple proposition. Après, ce n'est pas à moi de choisir.

Étoile Vagabonde lui décocha un regard noir. Il semblait réfléchir.

- Moi, plus tard, je serai chef de Clan, tonitrua Petit Lithosphère. Mais je prendrai soin de mes fidèles guerriers.
- Attend déjà d'être apprenti, après on verra, railla sa sœur.
- Dès que la pluie se sera arrêtée, vous partirez en patrouille. Quatre guerriers et deux apprentis devraient faire l'affaire.
- Bien, répondit simplement le lieutenant, satisfait.
- C'est si dur que ça d'être chef ? Hein, maman ? Demanda le petit chaton d'une voix brisée.
- Oui. Seuls les grands félins parviennent à décrocher ce titre.
- Étoile Vagabonde est devenu chef comme ça ou bien...
- Si, si, je t'assure, c'est par courage, sagesse et dignité qu'il est monté jusqu'à la place de meneur, répondit Hululement Mélodieux en pouffant à la vue de l'air déconfit de son fils. Disons que hurler est un de ses passe-temps favoris.
- C'est ce que je vois.
- Il n'aime pas qu'on lui désobéisse, qu'on le contredise, qu'on discute ses ordres ou bien qu'on lui propose autre chose que ce qu'il avait prévu, expliqua la femelle.
- Je me demande comment ça se passe dans les autres Clans...
- Sans doute autrement, miaula Boule de Noël en imaginant Étoile de Jasmin, Étoile Fraternelle, Étoile Gracieuse et Étoile d'Israël crier comme Étoile Vagabonde.
- Oui.
- Si ça continue, on va devoir créer le Clan des Sourds.

Les trois félins faillirent s'effondrer de rire.

- Qu'est-ce que tu peux être bête, haleta Petit Lithosphère en essuyant ses larmes qui avaient coulé sur ses joues, respirant à plein poumon pour reprendre sa respiration.
- Tiens, la pluie s'est arrêtée, remarqua la jeune reine en sortant la tête de la pouponnière.
- CHOUETTE !
- On peut y aller ? Supplia le jeune matou.
- Oui.
- Merci maman.

Ils foncèrent vers l'entrée, sortirent dehors et se trouvèrent nés à nés avec un mâle écaille-de-tortue qui les regarda avec une expression d'extrême dégoût.

- Tiens, voilà les Clans-mêlés, ricana-t-il d'un sourire mauvais. Alors, ça fait quoi d'avoir du sang du Clan du Tonnerre ?
- Rien du tout, répondit timidement Boule de Noël avec sincérité. Tu sais, c'est pas parce qu'on est pas entièrement du Clan de l'Ombre qu'on est nul.
- Malheureusement, si.
- C'est pas vrai ! S'exclama Petit Lithosphère. Moi, plus tard, je serai chef de Clan, Clan-mêlé ou non !
- Toi ? Chef de Clan ? S'étonna le guerrier en prenant le chaton par la peau du cou. J'en doute.
- Maman ! Au secours !

Hululement Mélodieux poussa un cri de rage et fondit sur le félin. Elle le griffa au visage avec une telle force qu'il ne put s'empêcher de hurler de douleur. Il tenait toujours fermement le petit chat mais après un autre coup, il le lâcha et cracha, tournant la tête vers la reine. Ses deux petits vinrent se réfugier derrière elle, tremblant de peur.

- Alors comme ça, on attaque les petits de son propre Clan maintenant ? Tonna-t-elle en labourant le sol.
- Ils n'appartiennent pas à notre Clan. Ils font partie des Clans-mêlés, des bâtards !
- MES PETITS NE SONT PAS DES BATARDS !
- Tu as honte, honte de ce que tu as fait. Tomber amoureuse d'une pourriture d'un Clan ennemi, quel gâchis, continua-t-il sans hausser le ton.
- Je vais te faire bouffer ta langue espèce de sale...
- Oh, oh, oh ! Notre jolie petite reine monte sur ses grands chevaux !
- TAIS-TOI !

Une dizaine de chats étaient déjà sortis de leur tanière, les yeux ronds. Étoile Vagabonde était assis, à l'entrée de son antre, et observait ses deux guerriers d'un air grave. Il sauta et atterrit avec agilité sur le sol terreux. Il se plaça à côté d'Hululement Mélodieux.

- Excuse-toi, dit-il d'une voix profonde.
- Pardon ?
- EXCUSE-TOI !
- Désolé... grommela enfin le matou, les yeux au ciel.
- Merci, Étoile Vagabonde, souffla la femelle, reconnaissante.

Elle savait à quel point son chef détestait les histoires de Clans-mêlés. Il en était lui-même un et ne supportait pas qu'on le lui rappelle.

**
*
Commentaires.
J'aime ce chapitre <3 *on s'en fout* Quatre chapitres en deux jours, je suis trop forte *__*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclansàmafaçon@sitew.com
Étoile
avatar

Plume Sombre
Étoile

Féminin
Nombre de messages : 1778
Date de naissance : 17/09/1999
Age : 18
Humeur : Rêveuse... et Folle 8D
Date d'inscription : 22/05/2011
Réputation : 13
Points : 3206


Membre
Livre préféré::
Dernier livre lu:: Coeur d'encre

MessageSujet: Re: La Guerre des Clans [Titre indéfini]   Ven 17 Aoû - 18:48:08

Chapitre 5 : La fugue des Étoiles

Clan du Tonnerre

Étoile de Jasmin et Nuage de Faribole trottinaient vers le camp, une pie et une souris dans la gueule. Le mentor de la jeune apprentie était satisfaite : son novice avait bien travaillé. Elles pénétrèrent dans le tunnel de ronces et se retrouvèrent dans l'activité quotidienne du Clan. Deux guerriers se partageaient un écureuil dodu à l'ombre d'un grand châtaignier, trois apprentis jouaient à la bagarre en faisant mine qu'un d'eux était un membre du Clan de l'Ombre, Parodie Éternelle, le lieutenant, composait avec attention la patrouille du crépuscule et la guérisseuse s'occupait d'une guerrière qui avait un gros rhume. Le Clan du Tonnerre offrit à la jeune chef une vision rassurante de son Clan et fit signe à son apprentie d'aller déposer les deux proies sur le tas de gibier. Après la bataille contre le Clan de l'Ombre, la veille, Étoile de Jasmin avait fait construire une barrière de branches et d'aubépines à l'entrée du campement. Elle souhaitait désormais s'attaquer à la tanière des guerriers qui était devenue trop petite depuis une lune, après l'arrivée de deux nouveaux félins dans leurs rangs. Elle appela son lieutenant et celui-ci se détourna pour dévisager son chef avec son habituel regard de braise. Il s'approcha lentement d'Étoile de Jasmin.

- Oui ? Dit-il simplement en agitant frénétiquement la queue, signe qu'il était pressé.
- Je voudrais que tu organises des patrouilles de chasse et des groupes de guerriers robustes pour détruire la tanière des guerriers et en reconstruire une le plus vite possible.
- Oui, mais le combat contre le renard et celui face au Clan de l'Ombre a réduit trois guerriers au stade d'indisponible, répondit Parodie Éternelle d'une voix désolée. Quel problème doit être réglé en priorité ?
- Aucune idée. Je ne serai pas te dire si c'est la faim ou l'inconfort de mes guerriers qui est le plus important pour moi, soupira la meneuse grise en observant son Clan d'un œil découragé. Peut-être une patrouille de cinq guerriers et deux apprentis pour la chasse pour commencer...
- Je m'en occupe.

Il sauta du rocher et traversa le camp d'une allure lasse et fatiguée. « T'avais qu'à pas accepter de devenir mon lieutenant si tu trouves qu'il y a trop de travail à faire. » bougonna Étoile de Jasmin en voyant le matou lever les yeux au ciel quand sa novice vint lui demander quand est-ce qu'ils iraient s'entrainer. Devant l'air déçu de la jeune chatte, la meneuse sourit. « Pauvre petite... Si elle savait. » Elle s'allongea sur le rocher brulant, ferma les yeux et s'endormit presque immédiatement.
La chatte battit des paupières, puis, voyant que le soleil n'éclairait pas le camp, elle se leva et entreprit une petite toilette. C'est alors qu'elle sentit une odeur étrangère. Elle se redressa et comprit. Elle n'était pas au campement, encore moins sur le rocher devant sa tanière. Elle se trouvait dans une vaste clairière baignée par la vive lumière de la lune. Le chant triste d'une chouette la fit sursauter. Elle savait qu'elle rêvait mais n'avait aucune idée de l'endroit où elle était. Soudain, un chat apparut au centre de l'étendue terreuse. Il était court sur pattes, son pelage était blanc transparent et son regard parcourut la forêt située derrière la meneuse du Clan du Tonnerre. Il jeta un coup d'œil furtif à gauche, puis à droite et se retourna, faisant signe à un buisson. Trois autres félins sortirent de l'ombre et rejoignirent le premier. Ils murmurèrent quelque chose qu'elle ne comprit pas mais ses yeux furent attirés par un groupe de chats qui venaient de traverser la clairière. Ils étaient une douzaine. Quelques matous s'avancèrent. Ils étaient plus d'une vingtaine. Étoile de Jasmin fut étonnée que le Clan des Étoiles se soit réuni si nombreux ce soir. Elle s'approcha discrètement et tendit l'oreille.

- Tu voulais me parler, Étoile Apocalyptique, dit doucement une chatte écaille-de-tortue.
- Oui. Content que tu es amené toute ta petite bande.
- Serait-ce en rapport...
- Je vois que tu es toujours seine d'esprit, Patte Sensible. En effet, j'ai pris ma décision.
- Et quelle est ta réponse ? Demanda-t-elle d'une voix forte mais avec une pointe d'angoisse.
- Nous allons voter.
- Voter ? Répéta la femelle, interdite.
- Oui, tu m'avais laissé deux choix : voter ou bien me battre.
- Ah oui, c'est vrai, dit-elle précipitamment. Et bien, votons. Elle traça un trait sur le sol. Que ceux qui désirent quitter le lac passe derrière cette limite.

« Quitter le lac ? Que veut-elle dire par là ? » se demanda Étoile de Jasmin, paniquée. Un ensemble de chats dépassèrent la ligne imaginaire pour se ranger face à la dénommée Patte Sensible. Elle et ses acolytes étaient en sous-nombre. Étoile Apocalyptique ricana d'un rire froid.

- Alors ? Verdict ? Ça crève les yeux de toute façon. Je déclare officiellement que nous quittons ce maudit lac !

Ceux qui étaient passés de l'autre côté de la ligne poussèrent des cris de joie.

- NON ! Hurla la chatte gris perle avant de réaliser qu'elle n'aurait jamais dû parler.

La matou se tourna vers elle et la dévisagea.

- Tiens, tiens, nous avons de la visite. Il marcha lentement jusqu'à elle. Alors comme ça, on a décidé d'espionner les conversations de ses ancêtres ?
- Non... non... je vous le jure.
- Dans ce cas... Il la cloua au sol. Ne répète jamais à personne, à personne, ce que tu as entendu ce soir.
- Mais pour les guérisseurs, les soirs de demi-lune, comment vont-ils faire pour recevoir les messages ou les prophéties ?
- IL N'Y AURA PLUS PERSONNE, TU ENTENDS ? PLUS PERSONNE POUR LES GUIDER, LES AIDER.
- Comment allons-nous faire ?
- Elle a raison ! Cria un chat qui se tenait à côté de Patte Sensible, nous devons rester !
- C'EST HORS DE QUESTION ! Beugla de nouveau l'ancien chef. NOUS PARTIRONS TOUS SANS EXCEPTION.
- Mais...
- PATTE SENSIBLE, NOTRE MARCHE ?
- Je...

Tout le monde se tourna vers la guerrière-étoile. Ses compagnons avaient les yeux écarquillés par l'étonnement et le doute.

- Nous... nous devons partir avec Étoile Apocalyptique, souffla-t-elle en évitant soigneusement le regard des autres félins.
- Patte Sensible, que... que s'est-il passé ?
- Rien.
- Enfin, explique-nous.
- Je...
- Laissez tomber les idiots, elle ne crachera pas le morceau. J'ai déjà eu du mal à lui faire sortir la moitié alors la totalité... C'est comme manger des souris en or.

Un chat marron foncé tacheté de blanc cassé fit une grimace. Il semblait abattu, trahi, indigné. Il fit un pas en arrière.

- Pluie Diluvienne, je suis désolée, commença la chatte.
- J'ai compris.

Et il rejoint les traitres qui voulaient s'en aller.

- Si c'est ça que tu veux, je te suis.
- Nous pourrons revenir, tu pourras...
- JE TE SUIS !
- Pluie Diluvienne...
- TU AS DECIDE DE NOUS TRAHIR, DE PENSER A TON PROPRE INTERET, CE QUE JE PEUX COMPRENDRE, MAIS JE SUIS PROFONDEMENT DEÇU PAR TON ATTITUDE.
- Je t'en supplie, écoute-moi...
- MAIS JE NE PEUX PAS, JE NE PEUX PAS TE LAISSER SEULE. JE N'Y ARRIVE PAS. C'EST... C'EST TROP ME DEMANDER.

Étoile de Jasmin sentit une larme couler sur sa joue. Comment ? Pourquoi ? Elle rêvait, oui, mais ses rêves étaient censés lui montrer des choses qu'elle ne pouvait pas voir en réalité. Ainsi, le Clan des Étoiles allait partir. Partir. Pourquoi avaient-ils décidé de quitter les quatre Clans ? Il lui fallait une raison valable, suffisamment importante pour agir ainsi. Elle ne pouvait pas accepter une telle chose. Que dirait-elle à son Clan, à Parodie Éternelle et aux autres ? Comment ferait-elle pour avouer cette terrible nouvelle à sa guérisseuse ? Et aux autres chefs ? Elle n'y arriverait jamais. Et peut-être que quand elle y parviendrait, ce serait déjà trop tard. C'est alors qu'elle se rappela les mots d'Étoile Apocalyptique. « Dans ce cas... Ne répète jamais à personne, à personne, ce que tu as entendu ce soir. » Mais pourquoi ne voulait-il pas qu'elle avertisse le reste des félins du lac ? Éloignant sa tristesse et sa peur, elle l'interrogea d'une voix qu'elle espérait être assez détendue.

- Puis-je savoir pourquoi je ne peux pas révéler à mes fidèles guerriers et aux autres Clans que vous êtes partis ?
- Réfléchis. Si tu leur dis, que va-t-il se passer ?
- Nous allons chercher à vous retrouver.
- Bonne réponse. Cependant, nous ne voulons pas que cela se produise. Simplement aller s'installer ailleurs, tranquilles.
- C'est... c'est ignoble, balbutia-t-elle.
- Bien sûr, le voyage sera long, très long. Nous ne sommes pas une vingtaine, comme tu le vois ici, nous sommes bien plus. Tout le monde s'en va. Nous avons juste été chargés de choisir.
- Quel agréable travail, railla-t-elle.
- En effet. Mais le résultat a clairement prouvé que nous allons partir.
- Mais tout le monde ne peut pas être d'accord, ce n'est pas possible.
- Il suffit de semer la pagaille par ci par là, chuchota-t-il, mauvais. Et le tour est joué.
- Comment pouvez-vous faire une chose pareille ?
- Raisons personnelles. J'ai conclu un marché.
- Avec Patte Sensible ?
- Ce n'est pas tes affaires, sale petite fouineuse.
- Vous n'avez donc pas pensé aux quatre Clans ?
- Absolument pas, répondit-il en toute sincérité. Mais j'ai quelques dernières petites affaires à régler avant le grand départ. Sur ce, je vous quitte. Et pas un mot, compris ?
- Vous croyez vraiment que je vais vous promettre de ne rien dire ?

Il la toisa d'un regard glacial et disparut, laissant derrière lui les autres chats qui s'évaporèrent à leur tour dans une pluie d'étoiles.

**
*
Comm's ;D
Et voilà, l'aventure est en route What a Face Si vous avez lu le petit résumé dans ce sujet, vous pourrez comprendre ce qui va se passer après (en gros, quoi :v). ET CINQ CHAPITRES. YOUHOU \O/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclansàmafaçon@sitew.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Guerre des Clans [Titre indéfini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Guerre des Clans [Titre indéfini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Animations :: FanFictions :: FanFictions-