AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Wiki  

Partagez | 
 

 « Into an Other World

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nuage d'Océan
Administratrice ; Gagnante du Concours photo

Féminin
Nombre de messages : 1961
Date de naissance : 12/09/1995
Age : 22
Date d'inscription : 08/07/2009
Réputation : 96
Points : 3977


MessageSujet: « Into an Other World   Dim 5 Sep - 16:42:24


    Des lunes et des lunes après l'ère d'Etoile de Feu et des autres, alors que la croyance du Clan des Etoiles est presque révolue, des faits inquiétants apparaissent. Nul ne sait qui ou quoi provoque cela, en tout cas, des chats continuent à disparaître mystérieusement alors qu'ils revenaient d'un entraînement, d'une partie de chasse, encore plus troublants, ces chats n'ont rien en commun, l'âge, le caractère, non, comme si le hasard choississait, comme si quelque chose ou quelqu'un les entraînait et qu'ils ne pouvaient pas s'y échapper. Les chats ne savent qu'une seule chose, les traces des disparus s'arrêtent au même endroit : un chêne. Grand, ancien, personne ne sait ce qu'il y a entre ses racines noueuses et centenaires. Depuis, tous ont interdiction d'y aller, et la forêt vit dans l'angoisse, dans l'attente d'une nouvelle disparition. Et tous se tournent vers le Clan des Étoiles, mais celui-ci reste silencieux. Une nouvelle disparition se fait savoir, puis une autre. La panique règne, car un fait semble confirmé. On ne peut y échapper.


    Les Chats










_________________





Dernière édition par Nuage d'Océan le Mer 3 Nov - 15:59:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nuage d'Océan
Administratrice ; Gagnante du Concours photo

Féminin
Nombre de messages : 1961
Date de naissance : 12/09/1995
Age : 22
Date d'inscription : 08/07/2009
Réputation : 96
Points : 3977


MessageSujet: Re: « Into an Other World   Mer 3 Nov - 14:12:44


    chapitre numéro un

    les origines


    La nuit était pleine, totale. Dans le ciel nocturne, la lune se découpait, pleine, ronde. Des milliers de lueurs scintillaient, les étoiles, lointaines et mystérieuses. Le hululement d'une chouette déchira le silence.

    C'est alors que dans le camp de la Rivière, Voie Lactée s'éveilla d'un coup. La jeune guerrière blanche cligna des yeux, surprise, elle avait dormit longtemps, si profondément qu'elle ne s'en était pas aperçu. Autour d'elle, tout les guerriers dormaient. L'Assemblée des Clans avait été annulée à cause des disparitions, et la peur régnait. Les chats sortaient uniquement pour aller chasser, et jamais seuls. Pourtant, inexplicablement, les disparitions continuaient. De moins en moins nombreuses, mais elles continuaient. Voie Lactée se leva sans aucun bruit, quittant sa litière et le corps chaud de Chant de Chêne, son compagnon, contre lequel elle s'était blotti. Elle le regarda avec tendresse, avec amour. C'était toute sa vie. Pourtant, sans regret, elle s'éloigna. Elle étouffait dans le camps. Il lui fallait sortir. Vite. La sensation oppressante ne faisait qu'augmenter, et malgré la fraîcheur de la nuit, elle mourait de chaud. Rapidement, elle se dirigea vers le tunnel d'ajonc et sortit de son camps. Étrangement libre. Elle avait envie de se promener. Non. Elle avait besoin de le faire. C'était vital. Elle frissonna. Non pas de froid, mais de peur. Elle ne se contrôlait plus. Rêvait-elle? Non. Elle ressentait toute les sensations. La morsure de l'eau gelée de la rivière acheva de l'éveiller et de la convaincre, elle ne rêvait pas. Pourtant, sa vision était embuée, brumeuse. Non. Non. Chant de Chêne ! La panique s'empara d'elle ainsi qu'une étrange léthargie. Elle n'entendait plus rien d'autre à part un étrange... appel. Un appel qui ne faisait qu'amplifier. Et il l'appelait, elle, Voie Lactée. C'était irrésistible, et elle ne pouvait s'y dérober. La guerrière de la Rivière s'élança, courut à perdre haleine dans la direction du chant. D'où venait-il? Pourquoi? Enfin, lorsqu'elle quitta ses terres, elle comprit. Les disparitions. Non. Ce n'était pas possible. Elle ne pouvait quitter Chant de Chêne et son Clan. Lorsque Voie Lactée arriva devant un chêne, elle fut frappée par sa splendeur, son mystère, et son immortalité. Elle s'immobilisa. Le chant continuait, le chant la happait, l'enveloppait, la protégeait. Enfin, elle comprit. Elle se redressa et lentement, avança vers l'espace obscur entre les racines noueuses de l'arbre. Hypnotisée, elle parvint néanmoins à s'arracher au chant et à tourner la tête pour regarder ses terres natales. Une silhouette la fit frémir. « Voie Lactée ! nooon ! » parvint-elle à entendre. Tout son être se réchauffa, elle fut emplit d'un pur bonheur. Chant de Chêne. Il était venu là pour elle. Elle se retourna, s'élança vers lui, percevant l'appel de moins en moins, il était désormais devenu murmure. Mais, sous ses pattes, la terre meuble s'écroula et avec un cri, Voie Lactée glissa. Chant de Chêne était tout près maintenant. Mais trop loin, c'était trop tard. Tout se déroba sous la jeune chatte et le noir l'engloutit. Elle était consciente, elle le sentait, et au fond de son cœur, elle ressentait ce vide immense. Tout était un mensonge, elle n'allait pas être protégée et aimée comme le lui avait promis l'appel, sans Chant de Chêne elle était perdue. Enfin, elle ferma les yeux et un hurlement déchira le silence. Un hurlement de rage, de colère, de tristesse immense. Voilà ce qu'elle retiendrait à jamais de Chant de Chêne pour l'éternité. Son amour perdu, disparu.

    ▒▒▒▒▒▒▒▒

    Une lune. Cela faisait une lune qu'elle lui avait été arrachée. Chant de Chêne se redressa lentement. Le soleil s'était levé depuis longtemps déjà, mais personne n'avait osé le réveiller. Il savait parfaitement bien pourquoi. Le matou roux sortit de la tanière des guerriers et se traîna vers la pile du gibier, à nouveau pleine. Attrapant un mulot, il le mangea sans conviction. La nourriture n'avait plus aucun goût pour lui. Une lune de désespoir et de tristesse, une lune d'espérance. Mais elle n'était pas revenue. Cette nuit n'avait donc pas été un rêve. Elle était partie, comme les autres. Et elle n'allait jamais revenir. Voie Lactée avait été choisie, pas lui. Chaque seconde, chaque minute de chaque heure était une souffrance, chaque battement de son cœur lui était intolérable. La vie avait repris un cour normal, car Voie Lactée avait été la dernière à disparaître, la dernière avant que le chêne ne soit foudroyé fermant ainsi à jamais les portes des deux mondes.
    Le Clan des Étoiles restaient silencieux. Plus grave encore, les guérisseurs affirment qu'il n'existe plus. Comme s'il était parti, comme s'il avait été détruit. La vie continuait, et Chant de Chêne la voyait défiler devant ses yeux sans parvenir à y goûter. Vivre. Ce mot le dégoûtait. Il ne souhaitait qu'une chose. Mourir. Car une partie de lui était morte. L'espoir? Il ne préférait y penser, pourtant, au fond de lui, une petite voix lui disait de continuer d'y croire, qu'un jour il la retrouverait. « Chant de Chêne » fit une voix douce « Veux-tu venir patrouiller avec nous? » . Il se retourna, voulut refuser, mais fut frappé par l'expression de douceur que les yeux dorés d'Éclat de Lune, la sœur de Voie Lactée, qui dégageait une telle douceur, qu'il ne put qu'accepter. Éclat de Lune et Voie Lactée était semblable physiquement, même corps fin et élancé, seuls leurs yeux étaient différents. Ceux de Voie Lactée était d'un bleu sombre, comme un océan déchaîné, ceux d'Éclat de Lune, dorés. La disparition de Voie Lactée les avaient rapprochés, eux qui avait s'ignorait. Il enterra les restes de son repas, et suivit Éclat de Lune, accompagnée de son apprentie, Nuage Nacrée, et les rejoint rapidement. Décidé. Il retrouverait Voie Lactée. Même s'il devait y passer sa vie.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nuage d'Océan
Administratrice ; Gagnante du Concours photo

Féminin
Nombre de messages : 1961
Date de naissance : 12/09/1995
Age : 22
Date d'inscription : 08/07/2009
Réputation : 96
Points : 3977


MessageSujet: Re: « Into an Other World   Mer 3 Nov - 16:42:26


    chapitre numéro deux

    un nouveau monde ; une nouvelle vie?



    Les oiseaux chantaient, perchés sur les arbres d'une forêt qui lui était inconnue, les rayons du soleil traversaient les branches noueuses sur lesquelles les feuilles étaient déjà jaunies. Le sol humide et odorant dégageait une odeur de terre et d'automne.

    Voie Lactée ouvrit lentement les yeux, les referma aussitôt lorsqu'elle vit où elle se trouvait. C'était impossible. C'était réel hélas, elle le sentait. Frissonnante elle se leva, les pensées embrouillées, avec un affreux mal de tête. Elle inspira un bon coup et fut surprise par le flot d'odeur nouvelle qui l'envahit. La guerrière se retourna, le chêne était là, derrière elle, mais il n'y avait nul trace de Chant de Chêne, ni de ses anciens territoires d'ailleurs. Peu à peu, la peur l'envahit, mais aussi la colère. Elle ferma les yeux, essaya de se calmer. Rester immobile ne servait à rien, elle le savait, il fallait qu'elle bouge, surtout qu'elle était seule, et donc une proie facile pour un prédateur. Le seul point positif était qu'elle était en vie. Aux aguets, elle se leva et se fraya un chemin dans la forêt. Beaucoup d'arbres étaient tombés, balayés par une force invisible. Plus surprenant encore, la forêt était... en pente. Une pente raide, impossible à descendre. Que fallait-il qu'elle fasse? Monter? Elle n'en savait rien. Trouver un refuge et attendre. Rester dans un endroit plat. Vidée, elle revint rapidement sur ses pas et s'allongea au pied du chêne. Avec un peu de chance, d'autres chats apparaîtraient non? Tant bien que mal, elle essaya en vain de refouler sa tristesse sans y parvenir. Chant de Chêne... Où était-il? Pensait-il à elle? Qu'aurait-il fait à sa place? Amère, elle pensa qu'elle connaissait sa réponse. Chant de Chêne aurait refait sa vie après l'avoir attendue. Attendue certes, mais pas une éternité. Elle leva les yeux vers le chêne. Il était bien haut. Beaucoup plus haut que la plupart des arbres de cette forêt. Voie Lactée eut un court instant d'hésitation et finalement elle s'élança. Ses griffes accrochèrent l'écorce dure de l'arbre et avec agilité, elle commença ascension. Elle était une guerrière de la Rivière, elle savait nager, elle n'appartenait pas au Tonnerre et eut quelques difficultés à arriver aux premières branches qui étaient exceptionnellement haute. Fatiguée, elle se reposa quelques instants, mais elle savait qu'il lui fallait continuer. La nuit allait tomber, et lui lui faudrait trouver un refuge. La nuit allait tomber. A cette pensée, son coeur se glaça, lorsqu'elle avait... disparue, le matin était loin de se lever, alors que là, la nuit approchait. Combien de temps s'était-il écoulé depuis son "départ"? Elle préférait ne pas y penser et reprit son ascension vers le sommet. Les muscles brûlant à cause de ses efforts, elle y arriva. Voie Lactée fut subjuguée par la beauté du paysage. Désormais, elle savait où elle se trouvait. Dans des montagnes. Elle en avait entendu parler, sans jamais en voir. Des montagnes hautes et mystérieuses recouvertes d'arbres. Elle aperçut aussi une immense clairière à l'est, couverte d'herbe épaisse, au nord de cette clairière, se trouvait des rochers, beaucoup de rochers formant des sortes de promontoires de diverses hauteurs, et vers l'ouest, un étang, assez grand d'ailleurs. Au pied des montagnes, elle aperçut une rivière qui coulait paisiblement entouré de plage de galet. Et en face, une autre plaine couverte de fruit violet, et d'autres herbes. Au loin elle perçut le grondement de l'eau. Une cascade? Une nuée d'oiseau passa au dessus d'elle la faisant frissonner. Voie Lactée savait ce qu'elle devait faire. Rejoindre cette clairière où se trouvait l'étang et les rochers, elle était sûre d'y trouver les chats disparus. D'où lui venait ce sentiment? Son instinct le lui disait. Simplement, elle n'avait aucune idée de comment rejoindre cette clairière. Ces terres étaient si différentes des siennes! D'ailleurs, les reverraient-elle un jour? Elle en doutait. Aucune sortie n'était possible. Aucun échappatoire n'existait. Une bourrasque de vent la sortit de ses pensées, dans le ciel, d'immense nuages noirs approchaient, et la chatte blanche remarqua brusquement la baisse de température. Elle ferma les yeux, essayant de se calmer. Une tempête se préparait. Elle comprenait soudain la signification des arbres couchés dans la forêt. Il lui fallait trouver un refuge, et ce, le plus vite possible avant la nuit et le début de la tempête. Courageusement, elle entama la descente du chêne, sans penser à la distance qui la séparait du sol, et lorsqu'elle fut enfin à une hauteur peu élevée, elle sauta à terre et s'élança sur un chemin minuscule, tracé par les animaux de la forêt. Le chemin était relativement plat, si ce n'était les nombreux cailloux qui le parsemait. Autour d'elle, elle sentait l'odeur sucrée du buis. C'était nouveau pour elle, mais elle n'avait pas le temps de penser à ce qui l'entourait ni à pourquoi elle était là, il lui fallait trouver un abris au plus vite. Elle s'arrêta lorsqu'à sa gauche elle vit une paroi rocheuse qu'elle n'avait pas remarqué auparavant, cachée par les arbres. De multitudes de petites entrées étaient visibles. La luminosité avait baissé soudainement, la nuit tombait. Voie Lactée s'approcha et remarqua non sans surprise qu'une sorte de chemin était tracé dans les pierres, et emprunté. Avec soulagement, elle vit qu'il menait à une grotte, de taille moyenne, suffisamment profonde pour la protéger de la pluie. Une dizaine de chats pouvaient facilement s'y réfugier. Voie Lactée y pénétra, et d'un coup, sans avoir eu le temps de sentir si elle était habitée ou pas, s'effondra. Incapable de se relever. Il lui fallait retrouver les autres, et la tempête allait effacer leurs traces. Elle ferma les yeux. C'était si tentant de se laisser emporter. Elle se releva. Vacilla. Tomba à nouveau. Une voix grave venu de l'entrée de la grotte la fit frémir « Si j'étais toi j'éviterai de me relever ». Un chat inconnu se tenait à l'entrée de la grotte, Voie Lactée ne parvenait pas à distinguer ses traits. Tout était flou. Elle gronda et coucha les oreilles, rassemblant ses forces, ce qui fait sourire le matou qui continua, comme si de rien n'était. « Je vais pas te tuer alors calme-toi. ». La blanche ne sut jamais pourquoi, mais elle sentit qu'elle pouvait lui faire confiance. Elle se calma. Lâcha prise. Fatiguée, morte de faim, de peur. Elle sombra dans un sommeil sans fin qui ne la reposa pas, et fut hantée par le souvenir de Chant de Chêne. Désespérément, avant de perdre brutalement conscience, elle se dit que jamais elle ne le reverra. Et en eut alors la certitude.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nuage d'Océan
Administratrice ; Gagnante du Concours photo

Féminin
Nombre de messages : 1961
Date de naissance : 12/09/1995
Age : 22
Date d'inscription : 08/07/2009
Réputation : 96
Points : 3977


MessageSujet: Re: « Into an Other World   Dim 16 Jan - 20:26:53


    chapitre numéro trois

    le départ


    Il s'appelait Vagabond. Depuis combien de temps était-il là? Jamais il ne l'avait avoué. Son pelage ne portait nul odeur d'un ancien clan, juste celui de la forêt, de la terre meuble. Une odeur qu'elle n'avait jamais sentie auparavant, mais elle comprenait, que ça, c'était une vraie odeur, une qui n'était pas polluée par les Clans. C'était un vrai chat. Un Solitaire. Dangereux et imprévisible.

    La souris était à quelques mètres d'elle, tout près, si près. Voie Lactée pouvait entendre les battements de son cœur qui tambourinait à toute allure dans sa minuscule poitrine. Rapidement, presque nerveusement elle décortiquait une noix trouvée par terre. Rapidement, telle une ombre, la chatte blanche fondit sur sa proie, enfonça ses griffes dans sa fine peau pour la maintenir au sol. La souris émettait des couinements effrayés, ses yeux noirs luisant de peur. Voie Lactée hésita, puis plongea son regard dans celui du rongeur. Chacun avait le droit de vivre, mais pour vivre il fallait se nourrir... Relâchant la souris, la chatte s'élança vers la grotte, arrivée, elle s'y effondra. Son ventre réclamait de la nourriture, elle était épuisée. Mais qu'importait sa vie.
    Cœur de Chêne était, non pas oublié, mais était un souvenir, l'évocation de son nom, de sa pensée, ne la faisait plus autant souffrir. Voie Lactée se redressa lentement, jeta un regard vers Vagabond, endormi au fond de la grotte. Il ne sortait que la nuit, et la chatte avait appris comment ne pas le réveiller lorsqu'il dormait. Quand à lui, la nuit, il faisait si peu de bruit, qu'elle non plus de l'entendait pas s'en aller. Elle hésita, cela faisait presque une lune qu'elle était ici! Elle devait se remuer. Elle devait lui parler, lui arracher la vérité. Maintenant. Ensuite, il serait trop tard.

    ▒▒▒▒▒▒▒▒

    Eclat de Lune regardait fixement le ciel, muette. La nuit était tombée depuis un moment déjà, et l’air s’était considérablement refroidi. Mais peu lui importait. Sous les rayons de la lune, son pelage d’un blanc immaculé semblait entouré d’un halo argenté, féerique. Seule, elle ruminait ses pensées. D’un côté elle était soulagée, les disparitions avaient cessés depuis que l’arbre avait était foudroyé. Les Clans y avaient vu le signe que le Clan des Etoiles étaient revenu, d’un côté, cela ne pouvait être que cela, néanmoins, par la suite, il était toujours aussi silencieux. Les chats disparus avaient-ils était punis ? ou sauvés ?
    La guerrière blanche ne se retourna pas lorsqu’elle perçut un frottement auprès d’elle. Elle savait. Cœur de Chêne s’arrêta à côté d’elle, sans un mot. Il allait mieux, remarqua t-elle pensivement en l’observant. Il n’était plus aussi triste et solitaire qu’après la disparition de Voie Lactée, néanmoins, il resterait toujours atteint de cela. « Il ne tient qu’à toi de retrouver le bonheur Cœur de Chêne et tu le sais » fit-elle de sa voix mélodieuse. « Je sais. Mais j’aurai l’impression de la trahir. » « Elle comprendrait tu le sais. Tu peux l’attendre des lunes si tu le veux, mais à un moment, tu verras bien par comprendre que c’est fini, qu’elle ne reviendra pas, jamais. Peut-être même a t-elle déjà refait sa vie ! Tu gâches la tienne en tout cas. » Un éclat passa dans les yeux du matou, un éclat de colère. Effrayée, Eclat de Lune recula et sans un mot le guerrier s’en alla, méprisant.

    ▒▒▒▒▒▒▒▒

    « Tu as une bonne raison de m’avoir réveillé j’espère ? » fit Vagabond en baillant et s’étirant « Le soleil n’est pas encore couché je te signale » Il avait l’air de mauvaise humeur, mais prêt à l’écouter, aussi Voie Lactée se lança t-elle « D’abord. Ecoute moi jusqu’à la fin. Je… Je sens leur présence, je sais qu’ils sont proches d’ici, quelques part. Je veux les retrouver. Les autres chats disparus j’entends. »
    Vagabond resta silencieux un instant, puis son regard émeraude se fixa dans celui de la chatte. « Après ce que j’ai fait pour toi c’est comme ça que tu me remercie ? En partant ? » « Non. Je t’en suis infiniment reconnaissante mais… ma place est là-bas auprès d’eux. Et… Je veux que tu viennes avec moi. Pour me guider… S’il te plaît… » Le regard du solitaire s’était fait cynique, moqueur, et plus froid aussi. Voie Lactée ne cilla pas, elle avait besoin de retrouver les autres, jamais elle ne pourrait oublier ce que Vagabond avait fait pour elle, il lui avait sauvé la vie d’une certaine manière, car sans lui, seule et perdue elle serait peut-être déjà morte à l’heure qu’il était. Tout une lune il lui avait fait découvrir les alentours, avait nommé les nombreux endroits où ils allaient. Mais d’une étrange manière, elle ne se sentait pas satisfaite, il y avait en elle, un manque persistant. Elle était trop seule, elle n’avait que lui comme compagnie, elle qui depuis toute petite, avait été habituée à être entourée. « Va t’en. » Sa voix était froide. Il n’admettait aucune réplique. Même si elle s’était attendit à son refus, elle ne pensait pas qu’il irait jusqu’à la chasser. Car oui, il la chassait. Elle ferma les yeux, le cœur presque fendu. Retiens tes larmes devant lui. Garde ta fierté. « Le problème Vagabond, c’est que tu n’aimes pas qu’on chamboule ta petite vie bien ordonné, tu manques toutes les occasions d’aider autrui et tu ne cherches même pas à comprendre les autres. » D’un bond elle s’en alla. OK. C’était presque faux, il l’avait aidée elle. Mais bon, il n’avait pas eu trop le choix puisqu’il lui avait lancé « Je veux pas d’un chat crevé ici, alors bouge-toi j’vais te faire visiter. » Les larmes l’aveuglèrent tandis qu’elle continuait. Elle ne savait pas où elle allait, et ne faisait aucun effort pour le savoir. Enfin, lorsque fatiguée, à bout de force, elle dût s’arrêter, et qu’elle fut calmée, elle remarqua qu’elle était totalement et irrémédiablement perdue. Un craquement la fit bondir. Aux aguets, elle attendit. C'est alors que quelque chose se jeta sur elle, enfonçant ses griffes dans son pelage. Voie Lactée hurla.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Into an Other World   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Into an Other World

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Animations :: FanFictions :: FanFictions-